Partagez
Publié
Publié le
Mis à jour le
Par
Sur le même thème

Domzale/OM // Les Notes de FCM : Sertic, la valeur sure dépréciée…

45 minutes catastrophiques, 45 autres passables, voilà comment on pourrait résumer le match de l’Olympique de Marseille en Slovénie ce Jeudi. Les hommes de Rudi Garcia reviennent tout de même de leur déplacement avec un nul qui préserve leurs chances de qualification au retour.

 

Retour ici sur les prestations individuelles des joueurs avec Les Notes de FCM.

 



 

LES JOUEURS

 

 

S.Mandanda : 6/10

 

Au final, il a eu assez peu de choses à faire mais les a bien faites. À l’image de cette superbe parade sur cette frappe de près de Firer (14′) et cette belle horizontale cette fois-ci sur une frappe de loin de Franjic (80′). Bref, un mec sur qui on peut compter.

Difficile de lui imputer le but encaissé tant le coup franc est bien frappé en plus d’être dévié deux fois de la tête.

 

 

H.Sakaï : 5,5/10

sakai-fiche-joueur-2017

 

Plus entreprenant que sur ses dernières sorties. Il a hier soir plus dédoublé sur son coté et a, par séquence, apporté de vraies solutions à son attaque.

Défensivement, il a vécu un début de match compliqué avant de complètement rentrer dans la partie et de mettre de l’envie dans ce qu’il faisait. Une chose rare coté marseillais durant les quarante cinq premières minutes. Il a continué sur la même fréquence en seconde période.

 

 

A.Rami : 6,5/10

 

À défaut d’avoir deux bons défenseurs centraux, ce match nous a confirmé que l’on en tenait au moins un.

Adil Rami fait son boulot et il le fait bien : il gagne ses duels, jaillit aux devants des attaquants adverses et relance correctement. Il n’est toujours  pas Beckenbauer mais son bon niveau contraste terriblement avec la faiblesse intersidérale de ses prédécesseurs à son poste. Voire de ses compagnons actuels…

Il s’est fait un petit kiff avec deux buts refusés pour Hors-jeu au début de chaque mi-temps.

 

 

G.Sertic : 2,5/10

 

S’il est une valeur sure de Ligue 1 alors notre championnat a du soucis à se faire…

L’ex-bordelais a rendu une copie catastrophique hier soir : battu de la tête sur le premier but, ridiculisé en 1 vs 1 par Firer deux minutes plus tard, des anticipations à contretemps, des relances dans les pieds adverses…

Il a affiché la combativité d’une loutre sous xanax et la sérénité d’un épileptique devant un épisode de Dragon Ball Super.

 

À sa décharge, il évolue habituellement plutôt défenseur droit or tout le monde sait que lorsque Sergio Ramos joue axe droit ou axe gauche, ça change tout…

 

 

P.Évra: 3/10

 

Régulier dans la médiocrité. With you on the pitch, we love less and less this game…

On va commencer par le positif, il a proposé devant en première période et a mis de l’envie dans les duels.

 

Bon une fois que l’on a dit ça, il faut préciser que ça ne l’a pas empêché de perdre pratiquement tous ses duels défensifs en seconde période, de relancer n’importe comment et de mettre son équipe en danger en toute fin de match avec une air défense à l’entrée de sa surface de réparation qui provoque un coup franc dangereux (92′).

 

 

Pour toi public, le duo de magicien réalise l’un de ses plus beaux tours : le double dégagement raté !

L.Gustavo : 5/10

 

 

Pas au top non plus notre Guerreiro brésilien. Il faut dire que dans cette équipe, il doit parfois tout faire au milieu : récupérer, s’auto-proposer une solution et relancer sur lui-même.

 

Il a été complètement abandonné par ses deux compères du milieu en première période qui évoluaient systématiquement 20 mètres devant lui cachés derrière deux défenseurs. Bien mieux en seconde période avec des ballons récupérés et un rôle de régulateur du jeu mieux assuré.

 

 

M.Lopez : 4/10

 

Mauvais et énervant. En première période, il rate tout ce qu’il entreprend, apporte peu de mouvement et rate quelques transmissions pourtant à sa portée. S’il n’avait pas été sur le terrain, la différence aurait presque été imperceptible.

Durant le second acte, il est plus en vue dans un rôle un peu reculé. Il a alors fait profité son équipe de sa qualité de passe en lançant les attaquants de cette position basse. Il récupère également le ballon à l’origine de l’égalisation.

Très insuffisant pour la seconde fois d’affilée après Nantes…

Remplacé à la 84′ par Zambo.

 

 

M.Sanson : 7/10

 

Lui aussi a du mal à trouver son positionnement sur le terrain depuis la reprise. Pourtant, au contraire de Lopez, il a forcé sa nature sur ce match. Il est parvenu en première période à quelque beaux renversements pas facile dans des positions de merde. Juste avant le retour aux vestiaires, il réussit également un beau combo débordement/centre qui offre la plus belle opportunité marseillaise depuis le début du match à Thauvin (43′).

 

En seconde période, on a parfois eu l’impression qu’il jouait comme un 10 et s’en est très bien accommodé. Alors bien sûr, il égalise sur une belle frappe croisée (63′) mais au delà de ça, il a tout au long du second acte fait étalage de sa supériorité technique et de son intelligence de jeu dans ses choix. Il sert par exemple d’une belle remise Ocampos à la 71′.

 

 

F.Thauvin : 5/10

thauvin-fiche-joueur-2017

 

Une première mi-temps catastrophique : des pertes de balles stupides, des centres ratés et du retard dans ses retours défensifs. Il se procure malgré tout les deux opportunités les plus intéressantes du premier acte (35′, 43′).

Mieux dans le jeu en seconde période avec plus de détermination dans ses raids et donc plus de réussite. Il finit même par réussir à être décisif en servant parfaitement Morgan Sanson pour l’égalisation (63′).

Comme pour Lopez, cela fait deux fois d’affilée que c’est insuffisant même si FloTov parvient malgré tout à toujours être décisif. Remplacé par Njie (75′), qui n’aura rien montré face à une défense épuisée.

 

 

 

L.Ocampos : 6/10

 

On pourra reprocher ce que l’on veut à l’argentin mais lui au moins court et met énormément d’envie sur le terrain. Il n’a jamais fait l’impasse ni sur un ballon en profondeur ni sur un retour défensif à faire, pas même à la 88ème minute de jeu.

Mieux encore, il a parfois réussi des différences individuelles balle au pied. Il lui reste malgré tout à progresser dans le dernier geste : l’extérieur était-il la meilleure solution à la 69′ ? Pareil lorsqu’à la 81′, il se montre trop gourmand sur un contre alors qu’il avait une solution devant lui. Ce qui est certain, c’est qu’Ocampos est en train de s’affirmer comme un vrai bon remplaçant.

 

 

V.Germain : 5/10

 

Il a encore eu très peu de ballons à jouer. Alors bien sûr lorsqu’il parvient finalement à mettre le pied sur la gonfle, il ne fait jamais n’importe quoi avec, mais ses munitions sont si réduites qu’il est actuellement très peu utile à l’équipe. Dommage, forcément dommage de ne pas mieux se servir d’un tel joueur mais cela repose avec un peu plus d’insistance encore l’importance de l’arrivée d’un autre attaquant. Pour le suppléer ou l’épauler.

 

 

 

LE COACH

 

 

Rudi Garcia : 3/10

 

 

Vue la manière dont on s’est fait balader tactiquement en première période, l’entraîneur a forcément une responsabilité aiguë dans la faillite. Il ne s’est pas du tout prémuni des phases de transitions ultra-rapides de Domzale et a laissé Luiz Gustavo seul à la merci des vagues slovènes.

 

Son 4-3-3 avec deux relayeurs créateurs n’était pas adapté à l’adversaire. Il doit apporter un peu de variété à son approche tactique des matches, il est devenu beaucoup trop prévisible et facile à contrer…

 

Parmi les choix d’hommes marquants, Ocampos a été une réussite, Sertic, un désastre.



    VIDEOS