Lille coach Franck Passi, who used to be coach of Marseille, greets Florian Thauvin of Marseille after the Ligue 1 match between Lille OSC and Olympique de Marseille at Stade Pierre Mauroy on March 17, 2017 in Lille, France. (Photo by Dave Winter/Icon Sport)
Partagez
Publié
Publié le
Mis à jour le
Par
Sur le même thème

LOSC-OM // Les Notes de FCM : Pelé, le moins pire ?

L’OM a manqué de Cojones, ce vendredi soir au stade Pierre Mauroy, pour pouvoir espérer mieux qu’un minuscule match nul (0-0) face à un LOSC, quatorzième de Ligue 1. De Cojones ou de défenseurs centraux capables de relancer proprement. Dans tous les cas, c’était insuffisant et ça a annihilé toute ambition dans le jeu olympien.

 

Retour sur les prestations individuelles avec les Notes de FCM.

 



 

 

 

LES JOUEURS

 

 

Y.Pelé : 6/10

pele-fiche-joueur-2017

 

Difficile de ne pas retenir son superbe arrêt de la 84′ sur une tête à bout portant d’Eder qui sauve les meubles de la patrie bleue et blanche. Il s’était également montré prompt pour repousser un centre dévié dangereux de De Préville en première période. Il est l’homme du match, celui qui sur cette action individuelle de la 84′ fait gagner un point à son club. Mais, mais, mais….

Son jeu au pied de robot des années 90 a encore beaucoup desservi son équipe et il est impossible de ne pas le souligner vu l’importance prépondérante que cela a eut sur le scénario du match.

 

 

H.Sakaï : 4,5/10

sakai-fiche-joueur-2017

 

Partie très moyenne du japonais qui nous avait habitué à mieux. Timide offensivement, il a apporté peu de dédoublements sur les rares ballons offensifs à négocier pour l’escouade de Garcia. Défensivement, il avait à tenir le meilleur lillois (De Préville et Benzia) et n’a pas toujours réussi à le contenir. Il prend un carton jaune intelligent dans le temps additionnel pour stopper un contre nordiste potentiellement dangereux. Aurait sans doute besoin de se reposer pendant cette trêve….

 

 

R.Fanni : 3/10

 

Le roi de la passe en retrait vers son gardien… Tout le match, on l’a vu échanger la balle avec Rolando et Pelé sans prendre le moindre risque. Très embêté donc par le pressing lillois pour relancer et pas mieux dans le contrôle des attaquants adverses. De Préville le met dans sa poche à la 12′ pour s’ouvrir le chemin du but comme Benzia à la 73′. C’était ensuite au tour d’Eder de le battre sur un duel aérien dans ce qui aurait du précipiter la défaite olympienne sans le miracle de Pelé(84′). Ses faiblesses deviennent vraiment trop apparentes…

 

 

Rolando : 4/10

 

Plus tranchant que son compagnon de charnière dans les duels mais tout aussi eunuque dans la relance. On ne le répétera jamais assez mais le fait de ce match est l’incapacité marseillaise à repartir de derrière. Le portugais se comporte comme un leader dans sa manière de diriger tout le monde sans le ballon mais est incapable d’utiliser ce dernier proprement.

Il s’est souvent retrouvé avec 20 mètres de libre devant lui mais a systématiquement préféré repartir vers son gardien ou Fanni. Un bon guerrier dans une défense centrale à trois mais trop limité (comme Fanni) pour évoluer à quatre dans une équipe qui joue.

 

 

H.Bédimo : 5,5/10

 

Mis à part son carton idiot de la 26′, le latéral camerounais a été bon. Pas transcendant mais correct. Si l’on ne voit pas R.Lopes de la première période, cela est grandement dû au sérieux de Bédimo défensivement.

Devant, il est plus entreprenant qu’il ne l’était avant sa blessure. Il fait les efforts pour se projeter et semble avoir retrouver du jus pour pousser des débordements un peu caricaturaux mais qui ont le mérite d’exister et même parfois de fonctionner. Sait également toujours bien bénéficier de la faute stupide dans son camp afin de donner de l’air à son équipe.

 

 

G.Sertic : 3,5/10

 

Petit bonhomme, c’est pas zizou et Sertic, c’est pas Vainqueur. Cette guerre de tranchées représentait un théâtre d’expression idéal pour un milieu de terrain récupérateur mais l’ex-bordelais n’a jamais su s’y imposer. Pas forcément toujours bien positionné, il a récupéré assez peu de ballons et n’a pas aidé à fluidifier un jeu marseillais qui en avait pourtant cruellement besoin.

À la relance, il s’est planqué derrière la première ligne d’attaque lilloise plutôt que d’aller prêter main forte à ses défenseurs centraux pourtant bien embourbés avec cette saleté de ballon. Un match anonyme.

 

 

M.Lopez : 4/10

 

On va encore dire qu’il a fait un mauvais match mais comment pouvait-il en être autrement ? Positionné assez bas aux cotés d’un Sertic, moins rassurant que Vainqueur, il s’est contenté de voir les ballons lui passer au dessus de la tête une longue partie du match. Il ne s’est pas caché dans les duels mais ce n’est clairement pas sa qualité première.

Lorsqu’il touche des ballons, il ne fait jamais n’importe quoi avec mais en touche beaucoup trop peu (et trop bas) depuis un certain temps. Remplacé à la 55′ par AF Zambo, qui a tout d’abord retrouvé le niveau qu’il avait avec Passi sur ses premiers ballons avant de se souvenir que ce n’était plus son coach et de hausser son niveau de jeu et son impact physique.

 

 

M. Sanson : 4/10

 

Très discret voire invisible en première période, il a beaucoup couru dans le vide. Son pressing était malheureusement inutile car ça ne suivait pas derrière lui. Comme pour Lopez, il ne fait jamais n’importe quoi avec le ballon mais en a été sevré sur ce match. Positionné haut, il a souvent comblé à gauche le vide laissé par Payet lorsque celui-ci redescendait ou rentrait dans l’axe. Il prend lui aussi son carton à la 67′ avant de signer un très beau retour défensif à la 72′ devant Benzia. Pas un match pour les esthètes… Remplacé par Doria pour les ultimes minutes de jeu.

 

 

F.Thauvin : 5/10

thauvin-fiche-joueur-2017

 

Le joueur marseillais préféré du public lillois a fait son boulot dans un désert offensif. Cela l’a obligé à réaliser de petits exploits sur chaque prise de balle. Ça a failli marcher mais c’était trop peu. Il se procure la plus grosse occasion marseillaise en début de seconde période (49′) avec une belle frappe bien tendue des 20 mètres qu’Enyama repousse bien en corner.

Comme à son habitude, il n’a pas lésiné sur les efforts défensifs.

 

 

D. Payet : 5/10

 

On est certes heureux de le voir si appliqué à remplir ses obligations défensives mais… on préférerait tellement le voir devant ! Hier soir, il a plus défendu qu’attaqué. Avec un tel joueur, on est pas loin du sacrilège.

Il a tout de même bien exploité les rares ballons offensifs qui lui ont été offerts mais n’a pas su se montrer décisif. Rolando est à deux doigts de reprendre son coup franc parfaitement tiré de la 78′. Frustrant.

 

 

R.Cabella : 5/10

Cabella-fiche-joueur-2017

 

Il a beaucoup galéré en première période dans une configuration qui lui était extrêmement défavorable. Jouer au pivot dos au but, ce n’est pas vraiment son jeu… Il a souvent fait les mauvais choix mais n’a jamais renoncé à faire les efforts dans le pressing et l’harcèlement de la défense lilloise. Vraiment méritant sur cet aspect du jeu.

En début de seconde période, il parvient même à exister un court instant et décoche une belle frappe à la 53′. Remplacé par Njie à la 60′, qui aura été relativement inexistant à l’exception de sa dernière situation qu’il négocie moyennement.

 

LE COACH

 

 

Rudi Garcia : 4/10

 

rudy-garcia-conf-2

 

Il a appris à son équipe à défendre et récolte un point dans un match qu’il aurait peut être perdu il y a un mois. Cependant, il est encore une fois reparti à la guerre avec un milieu de terrain trop léger à l’extérieur et avec une défense malhabile à qui il demande de relancer proprement.

 

L’OM n’a jamais vraiment su prendre les commandes du jeu et l’a joué petit bras chez une équipe flirtant avec la relégation.

 

Il doit absolument résoudre ces maux qui tourmentent son équipe. Peut-être également revoir certains choix au milieu et derrière.



    VIDEOS