OM Mercato Publié le - Mis à jour le - Par

« Mitroglou, Amavi… des signes que l’OM avait déjà presque tout dépensé de son budget Mercato ? » #P2S

Info Chrono
.
Top articles de la semaine
Vous êtes des passionnés de l'Olympique de Marseille, vous avez envie de vous exprimer sur votre club, son actualité, un match ou un événement en particulier, sur les joueurs, la politique économique et sportive du club, le stade, ses supporters, ou tout autre sujet qui vous tient à cœur concernant l'OM, vous voulez passer un coup de gueule ou un message de soutien, vous avez la possibilité de le faire sur Football Club de Marseille.


Supporters de l’OM, « Football Club de Marseille » vous donne la parole !

 

Cette semaine, @OManiaque nous livre son analyse sur le début de saison du club phocéen. Dix mois après le rachat de l’OM par Franck Mc Court, il nous propose de revenir sur ce qu’est devenu l’Olympique de Marseille sous la houlette du président Jacques-Henri Eyraud. Ambitieux, l’OM champion project connaît des débuts difficiles sur le terrain mais le travail de fond reste prometteur. Retour sur quatre points importants : La communication, le supportérisme, le mercato et la restructuration du club. Troisiéme partie : Mercato : Du rêve à la réalité

 

 


Le #MercatOM estival est terminé. L’effectif est clairement de meilleure qualité que la saison dernière. Un mercato solide mais qui ne nous a vraiment pas fait pas rêver. Un mercato décevant au vu de nombreuses annonces faites dans la presse par la direction de l’OM depuis 10 mois. A l’image de l’interview du président Jacques-Henri Eyraud qui annonçait le 25 février au journal Le Monde : « le vrai rendez-vous, ce sera cet été pour continuer à renforcer cette équipe en vue d’être plus compétitif encore ».

 

Il est indéniable que les recrues arrivées cet hiver et cet été apportent une plus-value à l’OM. Sur le papier, l’OM est plus fort, des joueurs de bons niveaux sont arrivés à chaque ligne. Le nouveau projet avait pour but d’attirer à l’OM des joueurs qui par le passé ne voyaient pas l’intérêt de rejoindre l’OM. Mis à part Luiz Gustavo, et c’est déjà génial, aucun joueur inapprochable n’a rejoint le onze de Rudi Garcia. J’ai l’impression que ce sont plus les joueurs qui sont venus chercher l’OM et non l’OM qui a réussi à les attirer.

 

Steve Mandanda / Rangers vs Marseille

 

Le retour de Mandanda dans les cages apporte plus d’assurance au poste de gardien. L’international français a prouvé son talent mais devra à nouveau démontrer cette saison qu’il a toujours le niveau pour être le titulaire indiscutable au poste de gardien. Réel coup de la nouvelle direction de l’OM ou simple retour à la normale ? Finalement, Mandanda est juste revenu chez lui. Son départ libre de l’OM était une anomalie. Le joueur est parti car l’OM était incapable de continuer à lui verser un salaire confortable.

Certes, si un gros club avait voulu le recruter, l’ancien capitaine de l’OM serait parti sans hésiter mais face au peu de candidats, Steve a rejoint un club sans âme mais qui lui proposait des conditions financières intéressantes.

 

Le bien-être de la famille a poussé Dimitri Payet à revenir chez lui

 

L’OM n’avait pas prévu de recruter Payet cet hiver mais l’appel du pied de l’attaquant français a tout accéléré. Sa famille ne se plaisait pas à Londres, leur mode vie marseillais leur manquait. Le bien-être de la famille a poussé Dimitri Payet à revenir chez lui. Mais si sa famille se sentait bien à Londres, serait-il revenu ?

Germain, Abdennour et Rami ont tous rejoint l’OM car ils voulaient absolument jouer pour ce club mythique avant la fin de leur carrière. Ce sont eux qui se sont proposés à l’OM et non l’inverse. Leur recrutement est une très bonne nouvelle pour Marseille. L’apport du rachat de McCourt est visible sur ces transferts. Les joueurs voulaient venir mais encore fallait-il être capable de répondre favorablement à leurs exigences financières.

Le budget de l’OM est passé de 100 à 180M€. Ces joueurs ne seraient surement pas venus à l’OM si le club n’était pas en mesure de leur verser un salaire confortable. Chose impossible les saisons précédentes. Il faut avouer que l’apport de McCourt au niveau financier est réel pour les salaires. Mais il est plus limité pour les indemnités de transfert. Avec la signature de Payet, on pensait que l’OM était capable de sortir de grosses sommes pour acheter des joueurs de haut niveau. Il y a eu les 30M€ pour Payet et puis plus rien.

 

Des achats malins, économes, d’opportunités, mais…

 

0€ pour Evra, 12M€ pour Sanson, 8M€ pour Germain, 8M€ + 2M€ pour Luis Gustavo, 2 à 6M€ pour Mandanda, 4,5M€ + 1,5M€ de bonus pour Rami, un prêt payant et une option d’achat de 10M€ pour Amavi, un prêt pour Abdennour et 15M€ pour un demi-Mitroglou.

Les prix sont raisonnables. Ce sont des achats malins, économes, d’opportunités mais lorsqu’on y regarde de plus près, Luis Gustavo, Germain, Mitoglou et Rami étaient à un an de leur fin de contrat alors que Mandanda avait signé libre à Crystal Palace.

De tout temps, l’OM a su attirer des joueurs trentenaires voulant relever un dernier challenge sportif. Hier Weah, Zenden, Morientes, Nouma, Lassana Diarra ou Didier Drogba (nan, je déconne). Aujourd’hui les Rami, Evra voulaient participer à un projet sportif ambitieux.

Ces « coups » étaient rares alors que ces derniers mois, nombreux sont les joueurs trentenaires à vouloir rejoindre les rangs de l’Olympique de Marseille.

De « petites » indemnités de transferts, de « gros » salaires et presque aucune plus-value possible sur une future revente pour des joueurs de 30 ans. Pari osé. L’autre risque est que ces joueurs ne soient plus titulaires dans 2 ans mais qu’ils ne veuillent pas partir afin de garder leur confortable salaire, du déjà vu et revu à l’OM…

La surprise a été le recrutement de Luis Gustavo. Je ne m’explique toujours pas pourquoi le joueur a décidé de rejoindre Marseille : Effet Zubi ? Proximité de la Coupe du Monde ? Joueur voulant se relancer ?

Beaucoup de trentenaires ? L’#OM défend sa politique de recrutement en mettant l’accent sur le besoin de recrues aguerries, expérimentées afin de vite se qualifier pour la ligue des champions. Argument plus que recevable. L’équipe est sur le papier capable de terminer 3ème de L1. Mais attention aux blessures qui sont beaucoup plus fréquentes lorsque l‘on approche ou dépasse la trentaine. Payet, Rami, Mandanda et Abdennour ont déjà été blessés alors que la saison ne commence à peine. Quid de leurs remplaçants.

Mais où est passée la volonté de recruter des jeunes joueurs talentueux pour les faire grandir de longues années à l’OM ? L’argument de l’expérience, n’est-il pas un argument de circonstances ? Avec Gustavo, Payet, Rami, Mandanda, Evra, Mitroglou ce n’est pas l’OM du futur qui se construit mais l’OM du présent, du présent proche. Stratégie de joueurs expérimentés au bon niveau pour une qualification rapide en LDC ? Ou choix de la part des joueurs trentenaires qui voient en l’OM un bon compromis Salaire/projet/club intéressant.

L’OM, à part Morgan Sanson, a peut-être été tout simplement incapable d’attirer de jeunes talents. Il est vrai qu’il plus difficile d’attirer des joueurs sans participer à la Ligue des Champions, difficile mais tout de même réalisable.

La vraie réussite a été de signer un joueur prometteur comme Morgan Sanson.

Mais encore une fois, l’#OM a toujours su attirer des jeunes joueurs prometteurs qui voulaient continuer de grandir à l’OM avant de partir à l’étranger, les Batshuayi, Lemina, Imbula, Mendy voulaient franchir un cap à Marseille.

Le cas Amavi est différent. Déjà expatrié en Premier League, après avoir refusé en janvier les premières avances de l’OM, le joueur a accepté de se relancer à Marseille dans un championnat qu’il connaît bien.

 

 

 

L’achat d’un demi Mitroglou ou le prêt avec option d’achat obligatoire d’Amavi ne sont-ils pas des signes que l’OM avait déjà presque tout dépensé de son budget Mercato ? L’enveloppe mercato laissée par Mc Court est certes intéressante mais en deçà de ce qu’on s’attendait. Ma déception concernant ce mercato est tout simplement proportionnelle à l’espérance naît des déclarations d’Eyraud et de Mc Court.

Le budget Mercato a été largement suffisant pour recruter des joueurs capables de qualifier l’OM pour la Ligue des Champions. Cela avait très bien commencé avec les arrivées de Rudi Garcia, Sanson, Payet, Evra et Sertic (LOL) qui a métamorphosé l’équipe la saison dernière et qui a coïncidé avec une remontée remarquable au niveau du classement de Ligue 1, passant de la 12e à la 5e place en l’espace d’une demi-saison.

Le budget était suffisant, qu’en sera-t-il des choix des recrues ? Rudi Garcia et Jacques-Henri Eyraud ont eu les pleins pouvoirs pour bâtir leur équipe. Eyraud a affirmé être dur en affaire mais au final il a presque à chaque fois payé le prix demandé par les vendeurs. Lorsque l’on déclare : « Pour tout dire, le mercato a démarré dès le mois d’octobre dernier, car on savait très bien qu’on ne pourrait pas tout faire en janvier… », on ne peut terminer son mercato d’été dans la précipitation le 31 aout à 23h56 en recrutant la moitié d’un attaquant qui ne sera finalement pas cette fameuse tête de gondole tant promis par les dirigeants qui devait symboliser l’OM Champions Project.

 

Le plan de McCourt est simple, investir un minimum mais suffisamment pour se qualifier pour la Ligue des Champions afin de récupérer le pactole des droits TV indispensable pour continuer de grandir (Labrune sors de ce corps). Acceptera-t-il qu’Eyraud et Garcia échouent dans cette mission ? Leur place à l’OM n’est pas définitivement acquise. Le businessman américain reste un businessman qui pense investissement et rentabilité et n’hésitera pas une seule seconde à écarter ces hommes s’ils n’arrivent pas à atteindre les objectifs fixés. Rendez-vous donc dans quelques mois pour faire le point sur l’OM Champions Project.