Partagez
Publié
Mis à jour le
Publié le
Par
Sur le même thème

Bilan [5/5] : Les points faibles de l’OM cette saison en stats – Les attaques sur les côtés

Cette saison se termine bien pour l’OM avec une 5ème place à aller chercher ce week-end contre Bastia. Mais elle aurait pu être améliorée sur de nombreux points et le staff marseillais devra travailler là-dessus. Cette semaine, nous vous montrerons grâce aux statistiques ce qu’il faudra changer l’année prochaine pour espérer une place en Ligue des Champions.


 

 

Avec des défenseurs latéraux offensifs comme Patrice Évra et Hiroki Sakaï, Dimitri Payet et Florian Thauvin sur les ailes et Bafétimbi Gomis en pointe, il était normal de penser que les attaques marseillaises se feraient en majorité sur les côtés et que les centres pleuvraient. Les choses sont bien plus compliquées que cela pour l’OM.

 

 

L’OM penche à droite

 

Les offensives phocéennes sont passées en majorité sur le côté droit. 37.6 % des passes effectuées dans le camp adverse l’ont été à droite. Mais ensuite, elles l’ont plus été au centre (31.9 %) qu’à gauche (30.5 %). Cela démontre surtout que l’équipe penche à droite avec les bonnes montées de Hiroko Sakai. Le défenseur droit est très offensif et multiplie les allers-retours. Cela traduit aussi la Thauvin-dépendance. Avec 15 buts et 9 passes décisives, il a été omniprésent cette saison, surtout sur la deuxième moitié du championnat.

 

Cette statistique montre aussi les faiblesses du côté gauche marseillais. Il s’est beaucoup cherché en début de saison, avec des joueurs comme Hubocan, Bédimo, Alessandrini, Rekik, Njie, Cabella… mais l’arrivée de Patrice Évra et Dimitri Payet a un peu rééquilibré la donne. Ces transferts ont aussi permis de pointer du doigt les fragilités offensives de l’OM au centre, dans le cœur du jeu. Peu d’attaques malgré la présence de joueurs techniques comme Maxime Lopez et Morgan Sanson.

 

 

Seulement 13ème équipe à effectuer le plus de centres

 

Des attaques sur le côté, mais qui ne se terminent pas forcément en centre. Au contraire même. Avec 661 centres, l’OM est seulement la 13eme équipe dans ce domaine, loin derrière les 948 centres du SM Caen ou les 934 de l’AS Monaco. Un gros point noir pour une équipe qui passe beaucoup sur les côtés et qui a en pointe un buteur à l’aise dans le jeu aérien en la personne de Bafé Gomis.

 

Les joueurs de l’OM n’ont tiré que 53 fois de la tête cette saison. C’est la 18ème pire équipe en Ligue 1 dans ce secteur. Angers en a effectué 98 à titre de comparaison, le PSG 97 et l’AS Monaco 96. C’est dommage car c’est une preuve de la sous-utilisation de Bafétimbi Gomis dans un domaine qui lui est pourtant favorable.

 

 

Repiquer dans l’axe pour éviter les centres du mauvais pied

 

L’Olympique de Marseille penchait à droite mais a rectifié le tir au mercato hivernal avec les arrivées de Payet et Évra. Cependant, les attaques sur les côtés ne se finissent que trop peu souvent en centre. C’est du gâchis quand on connait les capacités athlétiques de Gomis en pointe. Payet comme Thauvin ont tendance à trop souvent repiquer dans l’axe pour rentrer sur leur bon pied. Dans ce cas-là, à quoi bon avoir un attaquant en pivot ?



    VIDEOS