Partagez
Publié
Publié le
Mis à jour le
Par
Sur le même thème

Europa League : Focus sur Konyaspor, l’adversaire de l’OM jeudi

 



 

Après les autrichiens de Salzbourg, puis les portugais de Guimaraes, il est temps de faire un focus sur le premier adversaire des phocéens dans cette phase de poules de l’Europa League : le Konyaspor Kulübü (Turquie). Rappelons que les marseillais se trouvaient dans le chapeau 2 lors du tirage. Le club turc est lui l’adversaire qui émane du numéro 4. Réputé être le chapeau des équipes les plus faibles qualifiées pour l’Europa League, il faudra tout de même se méfier de Konyaspor,  ce jeudi 14 Septembre (21h05) au stade Vélodrome…

 

 

 

Présentation Konyaspor Kulübü

 

 

 

 

 

Descriptif du club :

 

La ville de Konya est située au sud de la Turquie, dans la région de l’Anatolie. Le club de Konya a été créé en 1922, alors que le club de Konyaspor Kulübü est lui né d’une fusion en 1981. Le surnom des joueurs est « Anadolu Kartali », c’est à dire les aigles d’Anatolie. Souvent dans l’élite, le club a passé deux saisons en deuxième division, entre 2011 et 2013, avant de remonter en Super Lig. Les joueurs de Konyaspor jouent en maillots rayés de blanc et de vert à domicile, et en blanc à l’extérieur.

 

 

Stade :

 

Le stade de Konyaspor, anciennement connu sous le nom de Torku Arena, s’appelle désormais « Konya Büyükşehir Belediye Stadyumu », et a été construit en 2012. Opérationnel depuis 2014, il héberge l’équipe de football de Konya depuis peu. Auparavant, les turcs jouaient jusqu’en 2013 dans le « Stade Konya Atatürk », en hommage au fondateur de la république de Turquie. Mais c’est du passé, le nouveau stade est plus grand, plus pratique (les tribunes de l’ancien stade, derrière les cages, étaient distantes de 50m par rapport au terrain). Ce nouveau stade a d’ailleurs une capacité de 42 276 places, ce qui en fait le plus grand stade en capacité dans lequel les olympiens vont aller jouer. De l’extérieur, il a la forme d’un ballon de football.

 

 

Entraîneur :

 

L’équipe est entraînée par le Turc Mustafa Reşit Akçay. On ne lui connaît pas de carrière de joueur émérite, il coache depuis 2001, et a entraîné des clubs importants en Turquie, comme Osmanlispor, ou encore Trabzonspor.

 

 

 

Palmarès :

 

  • 1 fois vainqueur de la Supercoupe de Turquie (2017)
  • 1 fois vainqueur de la coupe de Turquie (2017)

 

 

 

Expériences européennes :

 

 

Le Konyaspor Kulübü est une toute jeune équipe au niveau européen. Les turcs n’ont jamais participé à la Ligue des Champions, ne serait-ce qu’un barrage, ou même un tour de qualification.

 

 

En effet, mis à part la saison dernière, Konyaspor n’a eu aucune expérience européenne. 3ème de leur championnat en 2015-2016, ils ont eu la chance d’aller défier l’Europe, en phase de poules de C3 la saison suivante. Résultats ? 1 match nul, 5 défaites dans une poule relevée, composée de La Gantoise, Braga et du Shakhtar Donetsk.

 

 

Une première expérience au niveau européen pour Konyaspor donc, qui se renouvelle donc cette année, en vertu de leur victoire en Coupe de Turquie, alors que les blancs et verts ont terminé (seulement) 9ème de leur championnat en 2016-2017.

 

 

 

Deni Milosevic

 

 

Joueurs / Entraîneurs connus :

 

 

Même si l’historique de Konyaspor n’est pas si long (36 ans d’existence), on compte quelques noms un minimum connus pour les amateurs de football. Tout d’abord, Aykut Kocaman a entraîné Konyaspor lors de la saison 2005-2006, puis de 2014 à 2017. Il a également entraîné Fenerbahçe. Pour ce qui est des anciens joueurs, on ne peut qu’évoquer Aliaksandr Hleb, ex-gunner et ex-barcelonais ! Mais aussi l’international grec Theofanis Gekas, ainsi que le roumain Gabriel Torje.

 

 

On compte aussi des joueurs actuels assez connus, dont l’OM doit se méfier, on peut citer Ali Camdali, le capitaine présent depuis 2013 au club comme milieu de terrain. Patrik Carlgren, le gardien international suédois. On se doit de mentionner Deni Milosevic, l’attaquant bosnien, au club depuis cette année, passé par le Standard de Liège. Imoh Ezekiel sort aussi du club belge, l’international nigérian a également signé cette année dans le club turc. On trouve également des internationaux comme Nejc Skubic, le slovène et ancien de Domzale, et l’attaquant gabonnais, Malick Evouka.

 

 

Forme actuelle :

 

Les trois derniers résultats de Konyaspor sont :

  • Super Lig, 1j, 13 août : Défaite 2-1 à Trabzonspor
  • Super Lig, 2j, 21 août : Victoire 3-0 contre Gençlerbirligi
  • Super Lig, 3j, 27 août : Défaite 2-1 à Istanbul Basaksehir

 

 

Résumé :

 

Les turcs sont pour la plupart méconnus du grand public. Konyaspor est cependant un club qui monte, qui recrute de plus en plus de joueurs internationaux, et qui est clairement sur la pente ascendante depuis leur remontée en Super Lig lors de la saison 2013-2014. Marquée par le passage d’Aliaksandr Hleb, et par la culture footballistique turque, nul doute que les joueurs de Konya vont jouer leur carte à fond. Même après un début de saison compliqué (2 défaites pour une victoire), il faudra se méfier des verts et blancs.

 

 

Gare au public, on connait les ambiances turques, pleines de ferveur, d’autant plus dans un stade de plus de 40 000 places. Un bon nombre de recrues ont été amassées lors des derniers mois, de quoi poser le doute sur le fait que Konyaspor doit être le petit poucet de cette poule. Si l’Olympique de Marseille devrait parvenir à s’imposer au Stade Vélodrome dans 10 jours, attention à la confrontation en Anatolie le 23 novembre, qui s’annonce chaude bouillante. L’OM aura à faire à de beaux publics en déplacement lors de cette phase de poules d’ Europa League.

 

 



    VIDEOS