Rudi Garcia - Marseille
Partagez
Publié
Publié le
Mis à jour le
Par
Sur le même thème

Sanson suspendu, Virage Nord, Garcia… Les 3 infos du jour (12/09)

OM : Un titulaire marseillais suspendu pour la réception de Toulouse

 

 

L’entre-jeu est un des secteurs qui pêche en ce début de saison côté marseillais. En témoigne les piètres performances d’un milieu dépassé à Monaco, et perdu au Vélodrome contre Rennes. Si Luiz Gustavo n’était pas présent dimanche, Maxime Lopez a été rapidement remplacé par Zambo Anguissa, Payet a peu apporté au milieu, et Sanson a été discret, si ce n’est lors de la réduction du score. Si les phocéens vont récupérer leur expérimenté milieu brésilien, un autre milieu va rater un match de L1 sous peu.

 

 

Morgan Sanson absent contre Toulouse

 

Ces derniers temps, le laxisme de la défense marseillaise n’a d’égal que sa passivité et son retard, ce qui explique la salve de cartons jaunes reçus par les olympiens (6!) dimanche. Morgan Sanson n’y a pas échappé, et il s’agit de son troisième de la saison.

Alors que la commission de discipline se réunit ce jeudi, jour de l’entrée en lice en C3 de l’OM, elle devrait sanctionner le milieu marseillais d’un match de suspension. Sanson sera donc absent lors de la réception de Toulouse, le dimanche 24 septembre à 21h. Rudi Garcia devra donc trouver des solutions pour compenser cette absence : Payet ? Zambo Anguissa ? Sertic ? Kamara ? Réponse dans moins de deux semaines.


C3 : Le virage Nord sera bien fermé lors d’OM-Konyaspor

 

 

Après un début de championnat plus que correct (7 points en 3 matchs), le nombre de points des marseillais n’a pas évolué deux matchs plus tard. Le compteur de buts encaissés lui a bien bougé. Confrontés à une mauvaise passe en championnat, les olympiens vont devoir se reprendre en Ligue Europa. En sachant que la qualification pour cette compétition était la priorité du début de saison marseillais, le premier match de poule va être un révélateur de la forme de l’équipe, pour l’instant médiocre. Les supporters ne seront pas forcément autant au rendez-vous que lors des tours qualificatifs pour la C3…

 

 

 

Faible affluence prévue, virage Nord fermé !

 

Alors que le Vélodrome était relativement bien rempli contre Ostende et Domzale (respectivement 46 519 et 47 352 supporters), cela ne sera pas le cas lors du premier match de poule contre les turcs de Konyaspor. Pour assister au match en virage, il faudra se rendre en tribune sud, son homologue étant close pour le match de jeudi. Cela laisse le parcage des supporters turcs (3000 places potentielles) isolé.

C’est malheureusement le scénario de 2015-2016, dernière présence marseillaise en C3, qui semble se reproduire, au moins partiellement. En effet, lors des phases de groupes de cette saison là, les deux virages ont été fermés lors des trois matchs à domicile contre Liberec, Groningen et Braga. Ce fût même le cas contre Bilbao, alors qu’il s’agissait d’un seizième de finale, un match couperet.

Espérons qu’il n’en sera pas de même cette saison. Konyaspor est l’adversaire le moins connu de l’OM, il est possible que Guimaraes mais surtout Salzbourg attirent plus de supporters au Vélodrome, qui viendront pallier l’absence des touristes, en partie responsables des belles affluences au mois d’août pour les tours préliminaires ainsi que les barrages de C3.


OM : Visé, Garcia va devoir assumer…

 

Cela fait plusieurs semaines que le niveau de jeu inquiète. Une réflexion partagée avec le coach Garcia en conférence de presse ou avec les joueurs en zone mixte. La réponse était toujours la même, « vous avez vu les résultats ? C’est de la négativité alors que l’OM s’est qualifié en Europa League et a gagné ses deux premiers matches de championnat. » Depuis, le club phocéen a pris deux grosses claques face à Monaco et Rennes, l’argument des résultats ne tient plus, celui du jeu fait son retour. Au centre des critiques, Rudi Garcia.

 

 

Garcia a fait le mercato, la pression est sur lui

 

Le coach olympien a eu les joueurs qu’il voulait. Le recrutement porte sa patte, des joueurs expérimenté avec des profils bien précis. Même si le club ne veut pas confirmer les tensions entre Zubi et Garcia, les deux hommes n’ont pas la même vision sur le mercato. Comme le rappelle La Provence ce mardi : « Malgré l’unité de façade, le fossé s’est creusé avec Andoni Zubizarreta. Cet été, le directeur sportif, qui se ressource actuellement, lui a suggéré une ribambelle de joueurs. Garcia a presque tout repoussé en bloc… » Deux sources internes nous avaient confirmé les divergences entre les deux hommes lors des derniers jours du mercato. Rudi Garcia a choisi, il a donc l’effectif qu’il voulait. Reste que le niveau de jeu actuel est médiocre, le coach ne pourra pas se cacher longtemps derrière les absents et le niveau physique de certains…

 

Retrouver Débat Foot Marseille ce mardi à 17h30, spécial Rudi Garcia

 

Rudi Garcia a ses hommes, le quotidien local précise même que « toutes les clés lui ont été confiées, la plupart de ses désirs ont été assouvis. Son staff a été renforcé en conséquence. Le bâtiment des pros, à la Commanderie, a été agrandi conformément à ses souhaits. » Le coach a donc l’OM Champions Project entre les mains. A lui de retrouver les résultats, mais aussi un niveau de jeu bien plus en adéquation avec l’ambition du club. Son système en 4-3-3 et son animation sont stéréotypés et bien lu par les adversaires comme l’a montré Rennes dimanche. Rudi Garcia doit faire son autocritique, se remettre en question et trouver des solutions. Il a eu ce qu’il voulait, à lui de prouver…



    VIDEOS