Frank Mc Court new chairman of Marseille
Partagez
Publié
Publié le
Mis à jour le
Par
Sur le même thème

OM – Mc Court augmente le capital du club et garde un œil sur le mercato



 

 

Jacques-Henri Eyraud revient de manière assez fréquente sur les bonnes relations de travail qu’il entretient avec le propriétaire du club, Frank Mc Court. Si, humainement, les deux hommes semblent sur la même longueur d’ondes, contractuellement, il est également prévu que le président du Directoire (JHE) obtienne l’autorisation du conseil de surveillance (Mc Court) avant un certain nombre de décisions notamment concernant le mercato.

 

 

Si nous sommes désormais loin de la lourde procédure mise en place au temps de Giovanni Ciccolunghi (besoin de visa du conseil de surveillance ainsi que du remplissage d’une fiche administrative ultra détaillée avant de conclure tout transfert), le conseil de surveillance continue de superviser et de contrôler le mercato à sa façon comme nous l’apprend la modification des statuts de l’entreprise datant de Juin dernier.

 

 

Voici l’article inscrit dans les nouveaux statuts de la société à ce sujet pour le directoire :

 


« A titre de mesure d’ordre interne, sont également soumises à autorisation préalable du conseil de surveillance, les opérations suivantes :

 

(…)

  • – toute mutation, définitive ou temporaire, de joueurs (recrutement ou vente) ainsi que tout renouvellement de contrat de travail de joueur selon une procédure proposée par le Directoire et validée par le Conseil de surveillance préalablement à chaque période de mercato et dont les limites fixeront le nombre de joueurs devant être cédés ou recrutés, le montant de l’enveloppe des transferts, la répartition des tâches de direction ou encore le processus de contrôle du mercato. »

Source : Statuts déposés au greffe


 

Il est tout à fait normal que le président délégué obtienne l’aval de son actionnaire majoritaire avant d’utiliser ses deniers mais le fait qu’un plan limitant le nombre de joueurs recrutés soit mis en place en amont peut inquiéter dans la conjoncture olympienne actuelle. Si beaucoup de supporters souhaitent encore l’arrivée de deux ou trois joueurs, Jacques-Henri Eyraud a répété à plusieurs reprises qu’en dehors d’un attaquant, le mercato pourrait se terminer là.

 

 

 

 

Une manière de rester dans ce fameux plan défini avec Mc Court ? Une confirmation en tout cas que les départs devraient donc être décisifs en cette fin de mercato…

 

 

Déjà 38M€ injectés dans les comptes du club

 

 

Autre indication offerte par les Statuts mis à jour de la société, l’augmentation de 38 628 000€, par apport en numéraire via l’émission de nouvelles actions, du capital social pour arriver à un montant de 57 942 000€.

 

Il s’agit sans doute là d’une manœuvre budgétaire afin de combler le déficit de la saison écoulée mais également pour financer de nouveaux investissements à l’avenir. C’est en tout cas, un premier gros apport financier.



    VIDEOS