Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Dassier parle du mercato

Par

Jean-Claude Dassier a répondu aux questions des internautes sur le site officiel de l’OM. Concernant le futur recrutement il ne change pas de discours, le club ne dépensera pas autant que les deux derniéres années et doit obtenir une qualification en ligue des champions. Extraits :

« C’est un peu tôt. Je ne parlerai que de la politique générale qui va dominer le recrutement de cet été. Je lisais dans France Football que les clubs espagnols sont couverts de dettes, bien plus que le football français qui a encore perdu de l’argent cette année. Et en ce qui nous concerne, on va subir une nouvelle perte de recettes à cause du très beau stade que nous aurons dans trois ans mais qui va, en attendant, nous coûter plusieurs millions d’euros chaque année. Voilà l’environnement… Le patron de la ligue espagnole disait quelque chose de très juste : «Le sportif ne peut pas présider la gestion des clubs avant l’économique». L’économie vous rattrape toujours. Les comptes de l’OM sont sains mais nous devons savoir si nous serons en Champions League ou pas. C’est crucial pour décider d’une politique de recrutement. Nous aurons d’abord  à opérer une plus-value sur la vente de nos joueurs de plusieurs millions pour nous stabiliser la saison prochaine.Vendredi, nous avons la première réunion importante pour essayer d’anticiper sur cette politique de recrutement avec Didier Deschamps, José Anigo et Antoine Veyrat. Nous évoquerons les postes où nous devons nous renforcer, quels sont les joueurs sur lesquels le coach accepterait de laisser partir s’ils sont sollicités, quels sont ceux qu’ils conviendraient de recruter… avec l’idée que j’ai déjà communiqué au coach : qu’il faudrait d’abord chercher des joueurs qui ne coûtent pas cher à l’achat, autrement dit qu’ils soient libres. Il y a eu des joueurs libres, il y en a qui le sont ou qui le seront… Amalfitano est libre, Chamakh a été libre, le meilleur buteur du championnat actuel, Moussa Sow, est parti libre de Rennes. Il y a des opportunités même si la totalité du recrutement ne devra pas suivre cette philosophie. Sportivement, Didier Deschamps a la main, ensuite le staff sportif, Antoine Veyrat et moi-même serons au service de Didier pour essayer de lui donner satisfaction. Mais il ne faut pas rêver en couleurs, on ne pourra pas faire comme il y a deux ans ou l’année dernière où nous avons beaucoup recruté. »

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0