OM Mercato - Par

Deschamps de retour à la Juve?

.
Info Chrono
Top articles de la semaine
Luigi Del Neri ne devrait pas rester longtemps l’entraineur de la Juventus de Turin. Les mauvais résultats poussent les dirigeants turinois à chercher un successeur au coach bianconero. En cas de revers, il pourrait être remplacé jusqu'en fin de saison par Pavel Nedved, membre du conseil d'administration, ou Claudio Gentile dont le nom avait déjà circulé l'an dernier, fin janvier. D’autres noms comme Van Gaal, Spalletti et Capello circulent dans la presse.Didier Deschamps est lui aussi sur la liste. L’entraineur marseillais n’a jamais caché son intérêt pour le club transalpin. Il s'est exprimé dans les colonnes de Tuttosport :«A l'été 2006, j'ai accepté de m'asseoir sur le banc de la Juve sans savoir si j'allais entraîner en Serie C ou B, avec une pénalité de -30, de -18 points. C'était une manière de rendre à la Juve tout ce qu'elle m'avait donné pendant cinq ans lorsque j'étais joueur, a expliqué Deschamps. En décrochant la montée en Serie A, je pense avoir soldé ma dette. Quant au futur, qui sait...»Le classement de l’OM en fin d’année aura une importance déterminante dans le choix de Deschamps en vue de l’année prochaine. La pression monte…

Luigi Del Neri ne devrait pas rester longtemps l’entraineur de la Juventus de Turin. Les mauvais résultats poussent les dirigeants turinois à chercher un successeur au coach bianconero. En cas de revers, il pourrait être remplacé jusqu’en fin de saison par Pavel Nedved, membre du conseil d’administration, ou Claudio Gentile dont le nom avait déjà circulé l’an dernier, fin janvier. D’autres noms comme Van Gaal, Spalletti et Capello circulent dans la presse.

Didier Deschamps est lui aussi sur la liste. L’entraineur marseillais n’a jamais caché son intérêt pour le club transalpin. Il s’est exprimé dans les colonnes de Tuttosport :

«A l’été 2006, j’ai accepté de m’asseoir sur le banc de la Juve sans savoir si j’allais entraîner en Serie C ou B, avec une pénalité de -30, de -18 points. C’était une manière de rendre à la Juve tout ce qu’elle m’avait donné pendant cinq ans lorsque j’étais joueur, a expliqué Deschamps. En décrochant la montée en Serie A, je pense avoir soldé ma dette. Quant au futur, qui sait..

Le classement de l’OM en fin d’année aura une importance déterminante dans le choix de Deschamps en vue de l’année prochaine. La pression monte…