header mobil
OM Mercato - Par

Mercato OM: Anigo espérait plus de reconnaissance de Taiwo

Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
Top articles de la semaine
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
Parmi les départs confirmés à l’OM, Taye Taiwo est celui qui fait le plus parler. Même si le joueur a encore des lacunes sa progression a été constante depuis son arrivée. Son impact physique, sa frappe de balle, sa qualité de centre ou encore sa technique font oublié ses erreurs de placement ou son manque de concentration. José Anigo a répondu aux questions de la Provence et a évoqué les jeunes joueurs arrivées à l’OM : « C’est l’une de nos plus belles réussites en termes de post-formation. Avec Mathieu Valbuena et Charles Kaboré. » Mais les débuts du nigérian ont été plus que difficiles : « Il était arrivé à 19 ans, passé par Israël et la Belgique, sans y avoir connu la réussite. Et quand on voit par où il est passé, ça peut même mettre du baume au cœur de Gignac parce que ce qu’avec ce qu’a subi Taiwo, ce n’était pas gagné. Parfois à juste titre d’ailleurs, car il avait des lacunes tactiques énormes; il était brut. Un diamant brut, mais avec un potentiel exceptionnel. Souvenez-vous, il avait même du mal à faire les touches ! Il ne savait pas sauter à la tête ! Aujourd’hui, ses entraîneurs successifs lui ont permis de devenir ce qu’il est et la patience du club à son égard a montré que c’était parfois la bonne politique. » Ce monstre physique manque rarement un match, ce qui lui a permis une sacrée régularité comme le rappelle le directeur sportif de l’OM : « En six ans chez nous, je ne l’ai quasiment jamais vu sur une table de soins. » Le gros point noir de ce départ est évidement l’aspect financier. Car Taiwo arrive en fin de contrat et donc le Milan AC n’aurait pas d’indemnités de transfert à payer. José Anigo regrette l’attitude jouer car ce n’est pas faute de lui avoir proposé un nouveau contrat : « C’est la seule chose que je regrette chez lui : qu’il n’ait pas eu le souci de renvoyer l’ascenseur à un club qui l’a fait grandir. Ça me chagrine... Nous avons entamé avec lui des négociations depuis plus d’un an. J’ai eu cinq ou six rendez-vous avec lui, avec des chiffres, des propositions précises et intéressantes. Qu’il ait eu envie de partir, je le comprends, mais il aurait pu penser à l’OM ; il nous devait bien ça. Malheureusement, aujourd’hui, les joueurs demandent beaucoup, mais les clubs reçoivent peu. » L’on peut rappeler que Samir Nasri avait prolongé son contrat afin de permettre à l’OM de toucher 17Me de la part d’Arsenal. Taiwo est recordman des sélections en coupe d’Europe pour un joueur marseillais. Cela montre la régularité du joueur durant toutes ces saisons. Son départ ne choque personne mais le joueur aurait pu prolonger son contrat pour remercier le club. Ce manque de reconnaissance est de plus en plus courant dans le football et c’est bien dommage. L’avenir nous dira si Taiwo a les épaules pour évoluer dans un club comme Milan…

Parmi les départs confirmés à l’OM, Taye Taiwo est celui qui fait le plus parler. Même si le joueur a encore des lacunes sa progression a été constante depuis son arrivée. Son impact physique, sa frappe de balle, sa qualité de centre ou encore sa technique font oublié ses erreurs de placement ou son manque de concentration. José Anigo a répondu aux questions de la Provence et a évoqué les jeunes joueurs arrivées à l’OM : « C’est l’une de nos plus belles réussites en termes de post-formation. Avec Mathieu Valbuena et Charles Kaboré. »

Mais les débuts du nigérian ont été plus que difficiles : « Il était arrivé à 19 ans, passé par Israël et la Belgique, sans y avoir connu la réussite. Et quand on voit par où il est passé, ça peut même mettre du baume au cœur de Gignac parce que ce qu’avec ce qu’a subi Taiwo, ce n’était pas gagné. Parfois à juste titre d’ailleurs, car il avait des lacunes tactiques énormes; il était brut. Un diamant brut, mais avec un potentiel exceptionnel. Souvenez-vous, il avait même du mal à faire les touches ! Il ne savait pas sauter à la tête ! Aujourd’hui, ses entraîneurs successifs lui ont permis de devenir ce qu’il est et la patience du club à son égard a montré que c’était parfois la bonne politique. » Ce monstre physique manque rarement un match, ce qui lui a permis une sacrée régularité comme le rappelle le directeur sportif de l’OM : « En six ans chez nous, je ne l’ai quasiment jamais vu sur une table de soins. »

Le gros point noir de ce départ est évidement l’aspect financier. Car Taiwo arrive en fin de contrat et donc le Milan AC n’aurait pas d’indemnités de transfert à payer. José Anigo regrette l’attitude jouer car ce n’est pas faute de lui avoir proposé un nouveau contrat : « C’est la seule chose que je regrette chez lui : qu’il n’ait pas eu le souci de renvoyer l’ascenseur à un club qui l’a fait grandir. Ça me chagrine… Nous avons entamé avec lui des négociations depuis plus d’un an. J’ai eu cinq ou six rendez-vous avec lui, avec des chiffres, des propositions précises et intéressantes. Qu’il ait eu envie de partir, je le comprends, mais il aurait pu penser à l’OM ; il nous devait bien ça. Malheureusement, aujourd’hui, les joueurs demandent beaucoup, mais les clubs reçoivent peu. » L’on peut rappeler que Samir Nasri avait prolongé son contrat afin de permettre à l’OM de toucher 17Me de la part d’Arsenal.

opiniom

Taiwo est recordman des sélections en coupe d’Europe pour un joueur marseillais. Cela montre la régularité du joueur durant toutes ces saisons. Son départ ne choque personne mais le joueur aurait pu prolonger son contrat pour remercier le club. Ce manque de reconnaissance est de plus en plus courant dans le football et c’est bien dommage. L’avenir nous dira si Taiwo a les épaules pour évoluer dans un club comme Milan…


     
    • Facebook
    • Twitter
    • Google+
    • Facebook
    • Twitter
    • Google+