Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Mercato OM: Deschamps règle ses comptes.

Par

La gestion du mercato, le rôle de Dassier, celui d’Anigo, ses nouvelles attributions, Didier Deschamps évoque dans « l’équipe Mag » tous les événements qui ont précipité le changement d’organisation de l’OM pour qu’il soit le seul maitre du domaine sportif.

L’entraineur Olympien révèle que ses choix n’ont pas toujours été respecté par le directeur sportif (Anigo) et le Président ( Dassier) pour des raisons autres que financières: « parfois parce qu’il est convaincu qu’il a raison, qu’il connaît bien mieux le football et qu’il va réaliser un bon coup. Parce que le football rend fou, … »

Il revient une nouvelle fois sur l’épisode du départ de Niang alors qu’il s’y était clairement opposé: « Il est inconcevable de laisser partir Niang, notre capitaine et meilleur buteur, alors que j’avais personnellement fermé la porte à un transfert. Le vendre à ce moment là était totalement irresponsable sportivement. Le signal envoyé aux autres joueurs était terrible…tu dis a ceux qui ont des velléités de départ « poussez un peu et vous partirez, même contre l’avis de l’entraineur » »

Il dévoile aussi les dessous du recrutement raté d’Alou Diarra l’été dernier: « il était aussi une priorité. L’actionnaire avait débloqué spécifiquement de quoi réaliser le transfert. Le transfert ne s’est pas fait… pourquoi? Je ne sais pas. Je ne participe pas aux négociations »

Il revient également sur le feuilleton de l’été dernier: Luis Fabiano: « qui peut dire ce qu’aurait fait Marseille contre Manchester United avec lui?«  Au sujet du montant du transfert réclamé par le FC Séville: « Ce qui me gène un peu, c’est que luis Fabiano, on ne le recrute pas parce qu’on me dit qu’il coute 18 millions d’euros en transfert et, six mois plus tard, il part de Séville pour 7 millions…Je ne connais pas le pourquoi du comment. Je constate. Moi, je ne suis pas là pour faire perdre de l’argent à l’OM, je suis là pour faire gagner l’équipe… »

L’entraineur de l’OM dément pourtant avoir demandé la tête de Dassier, principal responsable de toutes ses erreurs: « c’est n’importe quoi. Je n’ai jamais demandé la tête de personne. Je n’ai rien demandé d’autre que de pouvoir travailler efficacement. Pour cela, je dois être maitre de mon domaine, le sportif. Point. Tout a été clarifié. J’ai un champs d’action défini pour lequel personne n’est censé interférer. »

L’actionnaire principal ainsi que Vincent Labrune, ainsi que le projet sportif avec en ligne de mire le nouveau stade vélodrome, l’on convaincu de rester à l’OM malgré les sollicitations: « Je ne voulais pas quitter Marseille pour un club (l’AS Roma) qui n’est pas réellement au dessus…Le club va fêter en 2013 les vingt ans de la victoire en ligue des champions, j’ai envie d’en être. Le clin d’œil n’est pas anodin pour moi, qui ai soulevé le trophée, ma première coupe d’Europe, la première pour un club français… J’ai envie d’être là quand l’OM jouera dans le nouveau stade. Et peut être que, d’ici là, les actionnaires auront trouvé des moyens financiers supplémentaires pour que le club vise plus haut…« 

Enfin, il met en garde ses joueurs, indiquant que les comportements de certains devront changer: « Je n’hésite jamais à laisser un joueur sur le banc, quelque soit son statut ou son salaire. Pour que les joueurs fassent tous les efforts, se comportent en digne représentant de l’Olympique de Marseille en toutes circonstances, il faut qu’ils sentent un pouvoir fort au dessus d’eux. Et cela ca va du président jusqu’à l’entraineur. Cette année, avec Vincent Labrune, les écarts se paieront cash. Et moi, je vais rappeler les règles de vie… »

 

Source: l’équipe Mag

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0