Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Sans langue de bois, Anigo évoque tous les dossiers chauds du mercato

Par

Dans une longue interview accordée au quotidien sportif l’équipe, José Anigo a précisé les objectifs du club phocéen en terme de recrutement. Contrairement à ce que Didier Deschamps et Vincent Labrune ont affirmé, le directeur sportif de l’OM déclare que Marseille devra « se séparer d’un ou deux joueurs ». On pense naturellement à Gignac et Lucho.

«Didier et moi, nous savons que le club n’a pas les moyens de faire quelque chose de très haut sur le plan financier. Après, il y a toujours des solutions. Il y a des matches importants à partir du 15 janvier (Lille, Rennes et Lyon), il faudrait un renfort avant. Mais faire vite et n’importe quoi ce n’est pas la solution. On ne prendra pas un gros salaire avant d’avoir vendu au préalable. »

Le directeur sportif Marseillais, sans aucune langue de bois a évoqué les différents nom scités dans les médias. « Borriello, on n’avait pas les moyens. Ça me fait sourire quand je vois que l’on est en concurrence avec Dijon pour Kakuta. Patrice Carteron parle sans savoir. On a jamais contacté Kakuta. » a-t-il expliqué avant de poursuivre sur le cas Lucho : « Son cas est très particulier. Humainement, c’est un garçon exceptionnel. Ça reste un bon joueur hyper connu en Europe. Il peut aller n’importe où… On n’a pas parlé de départ en Janvier, avec lui en tout cas. »

André-Pierre Gignac sur le départ

Concernant le dossier Gignac, José Anigo confirme l’OM cherche à se séparer du joueur et que des contacts existent avec Fulham. Il précise cependant que « cela aurait été plus facile de trouver un prêt s’il n’était pas blessé. Cela ne ferme pas la porte à une possibilité. Lui, comme nous, on discutera attentivement s’il a une proposition… tout va dépendre de la manière dont il va se retaper. Avant la fin du mercato, rien n’est fermé. »

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0