Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Evian TG-OM: Analyse du match

Par

« Marseille prend l’eau », « L’OM boit la tasse à évian », « douche froide », « L’OM, touché et coulé » … Voici un petit florilège des gros titres, à la une de la presse ce matin.

Nous ne nous aventurerons pas sur ce terrain-là, laissant les calembours et autres mauvais jeux de mots de cotés, pour nous concentrer uniquement sur les faits. Que faut-il vraiment penser de cette élimination prématurée en coupe de France? Faut-il y voir les prémices d’une crise qui s’annonce ?

Pas d’excuses, mais une défaite à relativiser…

Tout d’abord, les conditions climatiques difficiles, ainsi que l’état déplorable du terrain, sont à prendre en considération. Cela nivelle le niveau et avantage l’équipe « dite » la plus faible. C’est un fait. Mais cela n’excuse en rien  cette nouvelle contre performance de L’Olympique de Marseille.

Dans de telles conditions, les qualités techniques ne comptent plus vraiment. Le match devient  avant tout un combat physique, où l’efficacité offensive prime, et le manque de lucidité défensive se paye au prix fort.

Marseille a sombré sur ces deux aspects, face à une équipe de deuxième division. C’est un autre fait.

NDIAYE300_220Sur l’aspect défensif, Marseille a due une nouvelle fois composer avec de nombreuses absences. Fanni et Azpilicueta blessés, Kaboré suspendu, c’est donc Leyti N’diaye qui a dépanné côté droit.

Sans surprise, le défenseur sénégalais a énormément souffert. Rien de bien surprenant au vu des caractéristiques de ce joueur d’axe, beaucoup trop lent pour évoluer dans un couloir. Il est largement impliqué sur le premier but d’Evian.

Le placement d’Abriel en milieu récupérateur aux cotés de Cheyrou n’a pas fonctionné non plus.

Simplement, on ne pourra réellement juger la solidité défensive de L’OM que lorsque les titulaires seront de retour. Notamment, quand l’axe Diawara – Mbia, si solide l’an dernier, sera reformé et enchainera les matches.

Sur l’aspect offensif, le constat est sans concession.loic-remy300_220

Hier soir, Brandao était titularisé à la pointe de l’attaque marseillaise. Gignac, lui, débutait sur le banc. Est-ce le signe d’une nouvelle hiérarchie entre les deux attaquants ? Ou Didier Deschamps voulait-il simplement préserver Gignac lui évitant  ainsi de jouer dans des conditions difficiles où le risque de blessure est important. La deuxième explication paraîtrait plus juste. En effet, il est difficile d’affirmer qu’aujourd’hui, en termes d’efficacité, Brandao apporte plus à l’équipe que Gignac ?

L’OM s’est encore procuré beaucoup d’opportunitées mais la réussite fuit toujours autant les Marseillais. Brandao, a une nouvelle fois gâché plusieurs occasions évidentes. Même chose pour Rémy. Ndiaye manque par deux fois le cadre à bout portant. Marseille touche deux à reprises le poteau, mais ne marque toujours pas. Comble du comble, la réduction du score intervient  sur un but contre son camp d’Evian…

Enfin, Loic Rémy, malgré une honorable prestation hier, ne semble pas à son aise dans ce couloir droit où Matthieu Valbuena, apparait est bien plus performent.

Le mercato de L’OM pointé du doigt

Deschamps, pour renforcer son équipe championne de France souhaitait associer Luis Fabiano à Niang. Ses dirigeants en ont décidé autrement

À ce jour, ni Rémy, ni Gignac n’ont remplacé Niang qui assurait entre 15 et 20 buts par an en championnat.

Le deuxième point faible criant de l’OM est l’absence d’un milieu récupérateur de haut niveau: La fameuse « sentinelle » devant la défense. Marseille souffre depuis le début de saison dans ce secteur de jeu. Là encore, Didier Deschamps espérait la venue d’ Alou Diarra cet été mais n’a pas été suivi par la direction du club.

L’OM reçoit Bordeaux en championnat dimanche. Si l’OM ne remporte pas cette rencontre, la pression risque de monter d’un cran.

L’année dernière à la même époque, l’OM était aux bords de la crise. Brandao, Valbuena  et Lucho  avaient  su remettre le club sur les rails.

Cette saison, Il est impératif que les deux recrus phares du mercato phoceens, Rémy et Gignac, retrouvent  leur niveau, sans quoi, la fin de saison de L’OM risque d’être très compliquée.

Une non qualification en ligue des champions serait une véritable catastrophe économique et sportive pour le club qui à pris de gros risques financier ces deux dernière années. Car c’est bien cela le véritable objectif du club…

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0