Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM 2-1 Montpellier: Le cadeau d’adieu de Taye Taiwo.

Par

coupe-de-la-ligue28Grâce à sa victoire face à Montpellier (1 – 0), l’OM conserve la Coupe de la ligue et s’offre ainsi un doublé historique. L’OM est en effet le seul club à avoir remporté deux fois consécutivement ce trophée. Comme un symbole, c’est le défenseur Nigérian Taye Taiwo qui a offert la victoire à Marseille en inscrivant le seul but de la rencontre à la 81e minute de jeu. Un but en guise de cadeau d’adieux, puisque Taiwo quittera Marseille en fin de saison.

Titre-lacompo-OM-680

Étonnement, en l’absence de Rémy, Didier Deschamps décide de maintenir Gignac sur le côté gauche, et place Ayew en pointe. L’international Ghanéen aura eu énormément de mal a se situer tout au long du match et aura beaucoup permuter avec Valbuena. C’est d’ailleurs le petit meneur de jeu Marseillais qui prendra la place de numéro neuf en seconde période.
OM_Montpellier_finale_458467

Titre-match-OM-680

« un match acharné, intense avec des occasions des deux côtés » Guy Stephan
La première mi-temps est équilibrée avec beaucoup d’intensité dans les duels. On assiste à un gros combat physique au milieu de terrain où les deux équipes se rendent coup pour coup. Dés la 5e minute de jeu Mbia, touché aux adducteurs, est obligé de céder sa place à Kaboré. C’est un véritable coup dure pour Marseille qui perd un élément important de son dispositif, peut être jusqu’à la fin de saison. Le gros travail de harcèlement des hommes de René Girard gêne considérablement les Olympiens qui n’arrivent pas à développer du jeu et perdent trop rapidement le ballon. Le match est haché par le nombre important de fautes commises de part et d’autre. La première grosse occasion du match est à mettre au compte des Montpelliérains. Saihi profite d’un cafouillage de la défense marseillaise pour reprendre le ballon à bout portant, mais Mandanda sauve son équipe d’un arrêt réflexe du pied droit (21’). Marseille est passé tout près de la correctionnelle.

Il faut attendre la 32e minute pour voir l’OM se créer une réelle occasion de but par Valbuena, dont la frappe du droit heurte malheureusement le poteau.
Les deux équipes rentrent au vestiaire au terme d’une première mi-temps rugueuse où l’engagement dans les duels a pris le pas sur l’envie de créer du jeu.

Dès la reprise, les Marseillais se positionnent plus haut sur le terrain et ratent de peu d’ouvrir la marque sur un coup de tête d’Ayew (46’). Le Ghanéen récidivera quelques minutes plus tard, mais une nouvelle fois, sa reprise de la tête fuira le cadre (56’). Les Olympiens subissent toujours autant le pressing acharné des Montpelliérains, mais répondent sans broncher au combat physique imposer par leurs adversaires.
« ça a été dur, on a souffert. On a gagné avec le coeur. »
                       Valbuena
Petit à petit L’OM prend la mesure de son rival du soir, et amorce sa marche en avant. La délivrance arrive sur un coup de pied arrêté tiré par Benoit Cheyrou. Le ballon, mal repoussé par la défense Montpelliéraine, est récupéré Taiwo qui place une frappe du droit imparable. (1-0, 81’). L’OM ouvre la marque à dix minute de la fin, et ne sera plus jamais inquiété.

Montpellier avait choisi comme stratégie d’instaurer un combat physique âpre, mais l’OM est peut-être, en France, l’équipe la mieux armée et la plus expérimentée pour répondre présent dans ce domaine. Ainsi, l’OM n’a jamais vraiment douté dans une rencontre où il s’est finalement imposé assez logiquement.

En remportant sa deuxième Coupe de la Ligue d’affilée, l’OM se met dans des conditions idéales avant d’aborder une fin de saison palpitante, avec, souhaitons le, un nouveau titre de Champion à la clef, qui marquerait en peu plus l’Histoire du plus grand club Français…

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0