Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Formation OM: « On est dans l’illusion et la comunication »

Par Mis à jour le - Publié le
Formation OM: « On est dans l’illusion et la comunication »
Footballclubdemarseille TV

Le journal La Provence a réalisé un dossier  sur  la politique de formation de l’Olympique de Marseille. Le quotidien régional a tenté d’en savoir plus sur les réelles intentions du club phocéen en matière de formation. En effet, en début de saison, les dirigeants marseillais avaient clamé haut et fort que l’OM allait désormais s’appuyer sur ses jeunes. Le constat est sans appel quelques mois plus tard et le recrutement hivernal à de nouveau  mis en évidence une réalité: L’OM n’est et ne sera probablement jamais un club formateur…

 

 

Jose ANIGO / Elie BAUP / Vincent LABRUNE« C’est beaucoup plus facile de lancer des jeunes à Nice car la pression du résultat n’est pas la même qu’à l’OM », explique Vincent Labrune au journal La Provence qui tente la comparaison entre les deux centres de formations à la veille du match Nice-OM. « On a besoin de renforcer le centre en qualité et en quantité; l’objectif à court terme est de tendre vers l’élite au niveau du recrutement des jeunes joueur. La priorité  du moins au niveau de la région PACA, c’est que tous les meilleurs joueurs par catégorie d’age soient à l’OM. Et ce quel qu’en soit le prix, » poursuit le président de l’OM.

 

 

Du coté du centre de formation on ne semble plus trop croire au discours de la direction qui est rarement suivie d’effet. « On est dans l’illusion, dans la communication. Il y a beaucoup de chose à clarifier, mais nous n’avons aucune discussion ». glisse un membre au journal.  » Il y a tellement de choses qui déraillent. On est rattrapé par la réalité du club »

 

 

CP2_mars2013_fcmCette réalité, Christophe Pignol nous en parlait lorsque nous l’interrogions sur le recrutement hivernal (Romao, Samba) qui allait à l’encontre du discours de début de saison. « A un moment donné, si tu dis ça, il faut aller au bout des choses. Tu te dis: « je ne prends pas Romao », et tu fais avec ce que tu as, c’est à dire le jeune Abdullah. Il a fait quelques apparitions, il semblait être intéressant, tu lui coupes l’herbe sous les pieds. Et je penses que ce sera toujours comme cela, quelque soit les dirigeants ou les entraîneurs», nous confiait le double champion de France (avec Nantes et Monaco) originaire d’Aubagne  et formé à Saint-Étienne…

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    1