Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Alou Diarra tire la sonnette d’alarme.

Par

diarra_white

La défaite de l’OM à Lille a plongé tout Marseille dans l’inquiétude. L’OM n’a toujours pas gagné le poindre match de championnat depuis la reprise et le même scénario semble se répéter inlassablement à chaque rencontre. L’OM joue mène au score mais n’arrive pas à tenir un résultat à cause d’une organisation défensive qui prend l’eau de toute part. Alou Diarra sent que cette situation commence à être très inquiétante et tire la sonnette d’alarme dans les colonnes de La Provence :

« La physionomie du match a de quoi énerver. On a d’abord été menés au score, sur un manque de concentration, alors que l’on était dominateur. Quand on prend l’ascendant sur une équipe, on ne doit pas courir après le score. On doit rapidement corriger ce type d’erreur. Il s’agit de détails mais à ce niveau-là ils font la différence. »

« Il faut être plus agressif à la perte du ballon et beaucoup plus rigoureux. Sur ce match on a laissé notre adversaire développer des contre trop facilement, sans y mettre la hargne nécessaire. C’est ça qui est dérangeant car pour le reste on a quand même fait un bon match. »

« Le contenue d’ensemble est plutôt intéressant. Mais sur le plan défensif, on n’est pas assez attentif a des moments clés, surtout lorsque l’on mène au score. Quand on a réussi à inverser la tendance, on aurait du être beaucoup plus costaud et plus agressifs pour conserver ce résultat. »

« A chaque fois, sur une offensive en notre faveur, dans le camp adverse, on a pris un contre terrible qui fait mal. Je le répète, tout découle d’un manque d’agressivité. On n’a pas voulu faire la faute, mais au finale on a laissé les actions se développer. »

« Ce n’est pas le départ que l’on espéré. Ce n’est pas préoccupant, mais il va falloir rapidement rectifier le tir et engranger des points maintenant. On a plus le temps car d’importantes échéances se profilent. Autant avant ce match de Lille, il y avait des choses qui ne m’inquiéter pas autant désormais, j’estime qu’il faut très vite réagir.»

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0