Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Des tensions à l’OM?

Par

L’Equipe du jour signe un article « comme un malaise » à l’OM. 
En cause, des tensions entre Diawara et Didier Deschamps. Le remplacement du sénégalais à la mi-temps du match contre Toulouse ne serait pas due uniquement aux difficultés athlétiques du joueur. Durant la semaine, le coach olympien et l’ancien défenseur bordelais se serraient accrochés car Diawara n’était pas redescendu de Lens en avion avec ses coéquipiers.

Ce matin, le quotidien la Provence évoque aussi des problèmes d’hygiène de vie qui serait très peu apprécié par la direction olympienne. La réputation de fêtard de Diawara n’est plus à faire, mais jusqu’ici cela ne transpirerait pas sur ses performances. Ce que lui reprocherait également le staff marseillais, c’est un manque de sérieux dans le suivit des protocoles de retour de blessure est évoqué. 

Les autres tensions viendraient de la confiance aveugle que Deschamps donne à Lucho. Le vestiaire aurait moyennement apprécié la sortie de Cheyrou dimanche. En effet l’apport offensif de Valbuena serait préféré en coulisse…

Enfin Gignac a fait part de ses états d’âme dans la presse. Il veut être titulaire ! Même si il a marqué dimanche, le martégal va devoir améliorer son jeu collectif et ses prises de balles s’il veut prétendre être incontournable à l’OM. Le joueur aurait eu une altercation avec des supporters lors d’un match à Istres. 

Beaucoup de petites tensions exagérées, ou pas, par les médias… Ce qui est sure, c’est que les joueurs n’ont pas montré une implication total lors du dernier match.  Dassier, en colère dimanche après le nul concédé contre Toulouse regrettait « surtout, c’est le manque d’enthousiasme, de flamme, alors qu’on joue le titre » Est-ce l’incertitude qui règne  sur l’avenir du coach Olympien, et de certains joueurs cadres, qui pèse dangereusement sur le groupe? On sait très bien qu’en fin de saison les objectifs individuels prennent quelquefois le pas sur les  objectifs collectifs, et que cela peut ébranler un groupe. On l’a bien vu à Bordeaux l’an passé. A Didier Deschamps de remettre tous le monde dans le rang, car si certains on l’air de l’oublier, il y a un titre de champion en jeu.

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0