Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OGCN – OM : « C’est une décision politique »

Par Mis à jour le - Publié le

Suite à la décision du ministre de l’intérieur d’interdire le déplacement des supporters marseillais à Nice, FCM a contacté Matthieu Franceschi, un responsable des South Winners. Il nous a confié les détails de cette décision et la pression qui s’intensifie sur les groupes de supporters en France.

 

 

L’interdiction de déplacement pour les supporters marseillais

« Selon nos avocats qui étaient présent à la réunion, la seule raison de cette interdiction serait le comportement des supporters niçois depuis plusieurs semaines. C’est absurde. C’est Manuel Valls en personne qui a pris cette décision unilatéralement. Il n’y a que lui qui sait pourquoi. C’est une décision purement politique. »

 

 

Les recours en justice

« On ne lâchera pas avec les avocats pour la saison prochaine. Malheureusement, cette excuse bidon pourra être resservie l’année prochaine. On va continuer à se battre et on ne va pas dire aux gens d’y aller en indépendant. Ça nous retomberait dessus pour la saison d’après. »

 

La position de l’OM

« L’OM de leurs côtés, ils ont joué le jeu. Ils ont achetés les 800 places et ils vont les garder. C’est un détail tout bête mais pour nous les supporters, c’est appréciable de voir la tribune Marseillaise vide*. Ça change un peu, ils se sont bougé le cul. Labrune a fait ce qu’il fallait cette fois. »

 

 *Selon RMC, Nice aura quand même le droit de remettre en vente les places selon les règlements.

 

 L’origine des tensions entre les supporters

« L’année dernière, les supporters niçois sont venus à Marseille. En arrivant, le bus s’est fait attaquer et du matériel a été volé dans les soutes. Peu de temps après, sur le chemin du retour de Milan, le bus marseillais s’est pris des boules de pétanques dans les vitres sur l’autoroute. Les tensions sont parties de là. »

 

 

La répression des ultras en France

« On subit, comme tous les supporters en France. Cette année, les pouvoir publics sont passés à la vitesse supérieure. Il y a trop d’interdiction, c’est une politique de répression. C’est de la provocation, c’est à se demander si ils ne veulent pas faire disparaître les associations de supporters. »

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0