Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM ACA: Une victoire sans convaincre.

Par
Dos au mur, avec 8 points de retard sur le leader Lille, Marseille n’a plus de joker et doit impérativement enchaîner une série de victoire pour espérer recoller au classement.
Recevant Arles-Avignon, l’équipe paillasson du championnat, plus mauvaise défense et plus mauvaise attaque de ligue 1, l’OM avait donc l’opportunité d’engranger des points et de faire oublier sa prestation médiocre face à Monaco.
En gagnant 1 0, l’OM assure certes le principal. La défaite de Paris à Rennes permet même aux Olympiens de faire une bonne opération au classement, en attendant le match de Lille à Auxerre et le Lyon-Bordeaux.
Et pourtant cela n’efface en rien toutes les inquiétudes en terme de jeu.
 Car cette équipe manque cruellement de techniciens, et ne pourra donc peut être pas proposer mieux. Valbuena blessé, il ne reste que Lucho à l’aise balle aux pieds. Criant dans les zones de vérité, où chaque prise de balle, chaque contrôle et chaque passe ratés sont autant d’occasions de but avortés. 
Voila pourquoi Valbuena a su se rendre indispensable dans cette équipe en manque de leader technique.
La composition :
Cheyrou retrouve une place de titulaire à la place de d’Ayew et Kaboré remplace Cissé.

OM_ACA

Le Match:
La première mi-temps se joue sur un rythme pas très élever. Marseille domine mais sans être convaincant et véritablement dangereux.
L’OM se procure tout de même quelques occasions. 
Sur un coup franc rapidement joué par Lucho, Rémy lancé en profondeur rate son contrôle et gâche une première opportunité.
Gignac se procure ensuite une grosse occasion d’un retourné acrobatique qui fini sur la transversale. Puis sur caviar de Lucho, Cheyrou reprend du plat du pied mais tire sur le gardien. encore une occasion en or vendangée.
C’est ensuite Lucho qui touche la barre sur un coup franc bien enroulé aux 16M50. 
On sent beaucoup de crispation chez les marseillais qui rentreront aux vestiaires sous les sifflés.
En seconde période, les Olympiens n’arrivent pas à emballer la rencontre. Il y a du mieux, ils ne parvient pas à changer de rythme pour faire plier la défense Arlésienne.
La délivrance arrive à la 56e minute: Lucho décale Brandao sur le coté, celui-ci centre en retrait pour Gignac qui ajuste le gardien à bout portant.
Dés lors, l’OM aurait due se libérer. Mais Les marseillais, bien trop crispés, finiront le match sur un faut rythme, se mettant même en danger en reculant trop.
Ce qu’il faut retenir

• le retour de Brandao stabilise le secteur offensif. En tant que pivot, il permet à Gignac et Rémy de plonger dans les intervalles.
• 3eme but en 4 matchs pour Gignac qui semble retrouver son efficacité malgré un niveau technique alarmant.
• Rémy, toujours aussi transparent, ne parvient pas à s’imposer en l’absense de Valbuena. Son niveau est vraiment inquiétant. Autant Gignac semble sur une pente ascendante autant lui semble complètement à la dérive.
• Fanni est l’une des satisfactions de ce début d’année. infranchissable sur son coté, il apporte aussi des solutions offensives.
• Kaboré, sans être exceptionnel, est bien meilleur que Cissé. Il presse et récupère bien plus de ballons au milieu de terrain.
• Cheyrou moins performant qu’Ayew défensivement, soulage bien plus Lucho dans la construction du jeu vers l’avant.

L’avis d’OMlesite:

Les matchs se suivent et se ressemblent pour l’OM. Bien en place, costauds défensivement, les marseillais ne sont presque jamais mis en danger. Par contre, sur les phases offensives Marseille maitrise beaucoup moins son sujet et peine à déstabiliser les défenses. Le temps passe et L’OM ne progresse pas dans ce secteur de jeu. De quoi inquiéter Didier Deschamps qui ne semble pas trouver de solutions pour faire mieux jouer son équipe. Ce soir, il se contera donc uniquement du résultat. Mais pour la suite, il faudra être capable de beaucoup mieux.

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0