Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM : Le coup de mou de Diawara.

Par
OM : Le coup de mou de Diawara.
Footballclubdemarseille TV

Le roc défensif marseillais a du mal à retrouver son niveau. Suite à une blessure au genou face au PSG le sénégalais a raté quelques matchs. De retour face à Toulouse, Didier Deschamps l’avait remplacé à la mi-temps. Le niveau physique du sénégalais et ses erreurs de placement avait alarmé le coach olympien. Le principal intéressé avait même déclaré à la presse : « J’ai été nul et c’est normal qu’on me sorte quand ça arrive ». Mais depuis il peine toujours à retrouver son niveau et l’OM vient d’encaisser 6 buts en 3 matches. Quelles sont les raisons de cette mauvais passe ?

EN RETARD DANS SES INTERVENTIONS
La force de Souleymane est son impact physique et ses tacles. Il n’est pas à 100% physiquement. Du coup, il est en retard dans ces interventions. Il en résulte des fautes grossières qui amènent des coups francs dangereux voir même des pénaltys. Lors du match face à Lyon le défenseur olympien était même en retrait en début de match dans le combat aérien qui fait habituellement sa force. Il offre un penalty évitable en commettant une faute stupide sur Lisandro.

TROP DE RELANCES PLEIN AXE
Son principal défaut reste la relance. Il a une fâcheuse tendance à relancer plein axe et sans discernement. Le plus souvent sur les ballons aériens le sénégalais ne vise pas un partenaire ou une zone sans adversaires, il balance le ballon plein axe. Evidement cela ramène souvent le danger sur les buts de Mandanda. Face au PSG par exemple une relance avait permis à Hoarau de doubler la mise. Ces relances au pied son plus précise mais il lui arrive aussi de rater ces passes et à son poste cela se paye cash.

UN PLACEMENT HASARDEUX
Il se fait de plus en plus prendre dans son dos. Sur des mouvements simples de une-deux, Diawara joue souvent l’interception et laisse filer l’attaquant dans son dos. Ce défaut appartenait plutôt à Heinze en début de saison. L’ancien bordelais semble moins en confiance et moins serein.

L’absence d’une bonne sentinelle devant la défense est une autre raison de cette friabilité. Edouard Cissé laisse trop d’espace et expose sa défense centrale. De plus la blessure de Stéphane M’Bia ne permet pas à Didier Deschamps de faire souffler son défenseur. Souleymane Diawara reste tout de même important mais il doit rapidement gommer ces erreurs.

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0