Info Chrono
Top articles de la semaine

Ligue 1

Elisez la Chèvre de l’OM contre Toulouse

OMlesite.fr vous propose de désigner la Chèvre de l’OM après chaque match. Suite à la nouvelle contre-performence face à Toulouse, qui est celui qui ressort du lot pour vous? le pire joueur, celui qui par ses mauvais choix, son manque de technique ou d’engagement, ses fautes ou son individualisme a plombé son équipe? 
 

 
A LIRE AUSSI…

Lire la suite
TFC 0-0 OM: Les notes des joueurs olympiens

Une désillusion de plus pour l’OM. L’équipe olympienne avait à cœur de décrocher sa deuxième victoire de la saison face à une bonne équipe de Toulouse. Mais encore une fois l’OM n’a pas marqué. Les joueurs marseillais ont montrés de l’engagement mais aussi leurs limites techniques sur ce match. Même si les hommes de Didier Deschamps se sont procuré plus d’occasions que leur homologue toulousain le match s’est terminé sur un score nul et vierge. Petit tour d’horizon des prestations individuelles :
DEFENSE
Mandanda n’a pas eu beaucoup de travail. Le gardien olympien s’est montré plein de sang froid sur un crochet en début de match mais par la suite il n’a pas été flamboyant dans ces sorties aériennes. N’Koulou démontre une nouvelle fois son bon niveau de jeu. Seul défenseur a réussir une passe et a joué simplement le contrepied. Diawara retrouve des sensations mais reste vulnérable dans les ballons en profondeur. Fanni et Morel ne sont pas sereins. Trop de petites erreurs entachent leur prestation.

MILIEU
Kaboré montre qu’il est plus vif et plus tranchant que Diarra. Mais ces petites erreurs et son expulsion gâche son match. Lucho se bat, tente mais manque de précision. Sa technique est loin d’être irréprochable. Cheyrou apporte incontestablement. Mais ces fautes ont mis l’équipe en danger. Encore loin de son meilleur niveau.

ATTAQUE
Amalfitano n’est pas convaincant. L’ancien lorientais se bat mais n’est pas décisif. André Ayew revient de match en match. Il est l’âme de cette équipe et l’un des seuls dangers offensifs. Remy était cramé après ces matches en équipe de France. Jordan Ayew a fait une entrée pleine de volonté mais comme souvent avec un excès d’individualisme.

Lire la suite
Elisez la Chèvre de l’OM contre Brest

OMlesite.fr vous propose de désigner la Chèvre de l’OM après chaque match. Suite au naufrage collectif face à Brest qui est celui qui ressort du lot pour vous? le pire joueur, celui qui par ses mauvais choix, son manque de technique ou d’engagement, ses fautes ou son individualisme a plombé son équipe? 
 
 
 

 
A LIRE AUSSI…

Lire la suite
OM 1-1 Brest: Les notes des joueurs olympiens

L’OM n’y arrive pas. Après un résultat flatteur en ligue des champions, l’équipe de Didier Deschamps recevait Brest au Vélodrome. Une occasion de prendre trois points et de remonter un peu au classement avant la mini trêve. Mais non les olympiens ont encore livré une prestation indigne et n’ont pu faire mieux qu’un pathétique un partout. Petit tour d’horizon des prestations individuelles :
DEFENSE
Mandanda sortait de deux belles prestations face à valenciennes et Dortmund. Mais le portier marseillais a offert l’ouverture du score aux bretons sur un tir anodin. Le gardien olympien a laissé le ballon sous son ventre et offre ainsi un but gag. N’Koulou fait encore un match correct. Sa science du contre-pied et son jeu simple est nécessaire à l’OM. Diawara revient doucement et devrait faire une saison correct mais il faut encore gommer les erreurs d’inattentions et les relances approximatives. Azpi et Morel n’ont pas vraiment apporté offensivement. Le défenseur espagnol est toujours à la peine défensivement.

MILIEU
Alou Diarra n’y arrive pas. Le joueur est lent, imprécis et résigné. Son manque d’impact est criant mais le pire reste ses passes ratés et sa lenteur dans la transmission. Il va falloir que Didier Deschamps soit un magicien pour remotiver ce joueur. Lucho a du mal dans l’entrejeu. Le manque de mouvement des attaquants n’explique pas tout. Amalfitano avait enfin sa chance au poste qu’il affectionne. Mais l’ancien Lorientais semble perdu et n’arrive pas à accélérer le jeu. Un milieu à la dérive…
ATTAQUE
Valbuena tente beaucoup mais souvent sans beaucoup d’efficacité. Son placement à droite est problématique défensivement. André Ayew revient en forme. Le meilleur joueur de la saison dernière a enfin un impact plus important sur le jeu. Remy bouge beaucoup, il a de bonnes prises de balles mais le manque de soutient le pénalise. L’animation offensive est trop frileuse.

Lire la suite
Deschamps: « Un manque de personnalité et de caractère »

Didier Deschamps est venu s’exprimer en conférence de presse a l’issue du match OM-Brest (1-1). Impuissant sur son banc face à la déroute de son équipe, Didier Deschamps semble ne plus se faire d’illusion avec les joueur dont il dispose
Le Match
« Ce match a été difficile dès l’entame. Après mercredi, la remise en route a été compliquée. Brest a joué là-dessus en nous posant des problèmes sur la vitesse et la profondeur. On a réussi à revenir, mais on n’a pas eu la flamme pour faire mieux.
On a manqué de peps. La tête et les jambes sont liés. Les joueurs enchainent des matchs tous les 3-4 jours et ce sont à peu près les mêmes qui jouent. C’est dur quand on fait des efforts comme on en a fait mercredi contre Dortmund. On n’a pas eu la fraîcheur pour changer de rythme, pour mettre un peu plus la pression aux Brestois. »
Les erreurs techniques innombrables de ses joueurs ?
J’ai été joueur, je sais que ça peut arriver. Avec le manque de confiance, on rate des choses simples. Mais je ne vais pas accabler mes joueurs pour autant. Je ne vais pas noircir le tableau. »
La situation en championnat.
« Oui, la situation reste compliquée. Il y a eu cette belle parenthèse avec la Ligue des Champions, mais la priorité, c’est le championnat, et évidemment, on est dans une situation compliquée. »
Son effectif.
J’essaie de modifier l’équipe en fonction de l’effectif dont je dispose. Je l’ai dit, il est réduit. Alors, avec les blessé et les suspendus… Quand on a du jus, des jambes et que l’on évolue dans un contexte moins crispé, il faut avoir ce sentiment de révolte Or quand les choses vont moins bien, on n’arrive pas a inverser la tendance. Quand les leaders sont bien, le groupe se sent mieux. Mais personne n’est infaillible. Et le problème reste collectif.
Son état d’esprit après cette nouvelle désillusion.
« Il n’y a pas de renoncement ! On a envie de bien faire. Parfois il y a un peu un sentiment d’impuissance sur le banc quand on voit que l’on n’a pas les moyens de mettre d’avantage de pression sur l’adversaire. Mon analyse est faite depuis longtemps, et je ne vous la donnerai pas ici. Il va falloir se battre jusqu’au bout. Il faudra de la personnalité et du caractère. Pour le moment, les résultats tendent à prouver le contraire… »
 

Lire la suite
OM 1-1 Brest: Pathétiquement NUL !

Pendant que le peuple s’affame et que les soldats meurent au front, le roi festoie à la cour. L’image est saisissante: Vincent Labrune trinquant au champagne dans sa loge présidentielle, assistant au naufrage de son équipe. Mais le roi peut-il sauver de la famine, ce peuple qui n’a strictement rien a se mettre sous la dent depuis des mois? Le chef des armées peut-il faire des miracles avec les moyens et les armes dont il dispose? Pas si sur… Cette guerre semble perdue d’avance. Les supporters Marseillais se sont montrés bien patients jusque là, mais ce match nul face à Brest est surement le match de trop. La révolution pourrait bientôt se mettre en marche et des têtes risquent de tomber.
Il fallait être aveugle et bien naïf pour croire que l’OM avait réglé tous ses problèmes en battant Dortmund 3-0, tant le contenu du match avait été fable. Le mal bien trop profond. Si l’OM n’arrive pas à battre au stade vélodrome une équipe de Brest décimé par l’absence de nombreux joueurs cadres, Didier Deschamps a du soucis à se faire. Il n’y a pas de mots pour exprimer la nullité de la prestation livrée par les Olympiens ce soir. l’OM s’est procuré un seule occasion en quatre-vingt dix minutes. Une seule, sur laquelle André Ayew a tout de même permis à l’OM d’arracher un pathétique petit point à domicile. Car dès l’entame du match, l’OM a encaissé un but ridicule, d’une frappe lointaine toute molle, sur laquelle Steve Mandanda se troue complètement. Le reste du match se résume en une succession de passes, de contrôles ratés et d’erreurs techniques en tout genre. Aucune animation, aucun mouvement, aucune action individuelle ou collective, rien. Et que dire la défense. C’est tout simplement minable. Après neuf journées de championnat, Marseille culmine à la treizième place du classement avec seulement huit points au compteur. Un bilan catastrophique et irréversible. Fini le temps de l’indulgence et de l’éternelle espoir d’une possible montée en puissance de cette équipe qui n’en n’a pas la force mentale. Elle ne possède ni les leaders capables de tirer le groupe vers le haut, ni LE joueur pouvant faire la différence individuellement lorsqu’ un match est mal engagé. Avec un recrutement au rabais, on a une équipe au rabais. Que peut faire Deschamps avec l’effectif dont il dispose? Si les soit-disant cadres ne sont pas au niveau, il n’a aucune solution de rechange, sinon des joueurs du centre de formation. Mais l’indécence, dans tout ça, c’est de voir des joueurs payés 300 000 euros par mois complètement amorphes et sans réaction sur le terrain. Ça, c’est inadmissible. Porter le maillot de l’OM donne des devoirs, et le premier d’entre eux est de se battre comme un chien sans jamais lâcher. C’est le minimum du minimum. Alors messieurs, l’indulgence du peuple marseillais a des limites. Il va falloir montrer un autre visage afin de sauver ce qu’il est envore possible d’être sauver. MOUILLEZ LE MAILLOT ET BATTEZ VOUS !

Lire la suite
OM – Brest: Le onze Olympien sans Cheyrou

VS

Ligue 1 – J10Stade Vélodrome Dim 02/09 – 17h00

Voici le onze de départ de l’OM que Didier Deschamps a décidé d’aligner pour affronter Brest pour la 10e journée de Ligue 1 cet après midi au Vélodrome. Blessé pendant plusieurs semaines (adducteurs), Cheyrou fait son retour dans le groupe mais débute sur le banc.

 

Lire la suite
OM vs Brest: Marseille peut en profiter.

Les Olympiens auront un gros coup a jouer cet après midi face à Brest. En effet, au même moment, Lille affrontera Rennes, et plus tard dans la soirée, Lyon ira défier le PSG au Parc des Princes. En s’imposant face a une faible équipe de Brest décimée par les absences ( Martial, Daf, Brou Apanga, Ferradj, Kantari, Hartock et Grougi sont blessés et Ousmane Coulibaly, suspendu), Marseille reprendra des points que moins deux de ses concurrent pour les placeseuropéenne. Voir sur les quatre en cas de matches nuls. D’autant plus que Montpellier a également concédé le match nul face à Bordeaux hier soir (2-2) et que Toulouse a sombré contre sonchaux (3-0). Des occasions comme celle-ci ne se présente pas tous les dimanches. Attention de ne pas la rater…
Classement de L1:
1 Lyon 172 Paris 173 Montpellier 174 Toulouse 175 Lorient 166 Rennes 157 Caen 148 Lille 139 Auxerre 1210 Sochaux 1211 Dijon 1112 St Etienne 1013 Bordeaux 814 Evian TG 815 Marseille 716 Nice 717 ACAjaccio 718 Brest        619 Valenciennes 620 Nancy 5

Lire la suite
Les 10 enseignements du match OM-DORTMUND

L’OM rafle sa deuxième victoire consécutive (3-0) face au champion d’Allemagne, Dortmund. Malgré un score fleuve, tout n’a pas été parfait, loin s’en faut. Voici les 10 enseignements de la rencontre OM-DORTMUND:

Encore brillant hier soir, Mandanda confirme son retour en forme. l’OM en a vraiment besoin, vu ses lacunes défensives chroniques.
L’OM n’a pas les joueurs pour faire le jeu. Techniquement c’est quand même très très faible
C’est vraiment pas beau à voir, mais ça gagne .  Il vaut mieux ca que l’inverse.
Dortmund a vraiment été très décevant, faible défensivement et dans un style trop direct et stéréotypé offensivement.
Deschamps tient ses deux formules :
Contre les petites équipes (quand l’OM doit faire le jeu) : Lucho et Cheyrou à la récupération.
Contre les grosses équipes : On blinde avec deux « 6 », Cheyou (ou Kaboré) et Diarra, plus Lucho.

Le score est extrêmement flatteur pour l’OM qui est loin d’avoir réalisé un bon match, mais qui a su se montrer ultra réaliste : efficacité maximale
On a enfin retrouvé le André Ayew percutant de la saison dernière.
Les premières relances de la défense Olympienne, et des deux milieux récupérateurs, ont été catastrophiques.
Le maillot « Orangina » à domicile, c’est un scandale.
Alou Diarra réalise, enfin, un match honorable.

 

Lire la suite
OM – VA: Les notes des joueurs marseillais

Après un but marqué en position de hors-jeu et un pénalty arrêté par Mandanda, on pouvait croire que la réussite avait enfin rejoint les rangs olympiens. Mais à la dernières secondes des arrêts de jeu VA à égaliser sur leur ultime attaque. Et pourtant les joueurs marseillais s’étaient battus à 10 contre 11 pendant toute la deuxième mi-temps. L’OM n’est pas verni cette saison. Petit tour d’horizon des prestations individuelles :

DEFENSE
Mandanda réalise enfin un gros match. Des arrêts dont un pénalty et une sureté retrouvée. Mais il ne peut rien sur l’égalisation de Saez. Diawara retrouve petit à petit son niveau physique mais son placement est encore trop élastique. N’koulou réalise un bon match et apporte beaucoup par son assurance technique. Morel a fait un match engagé mais il a encore trop de déchets dans son jeu. Des relances ratés et un placement trop lâche sont à corriger rapidement. Fanni n’y arrive pas. Des erreurs de relances et de placements et un pénalty dans les arrêts de jeu de la première mi-temps. Il sera donc suspendu en ligue des champions et en ligue 1. Azpi n’a pas était tranchant pour sa rentrée. Ses relances sont catastrophiques.
MILIEU
Lucho a encore fait un bon match dans un rôle ingrat de milieu récupérateur. Il se bat, tacle et récupère des ballons. La première relance est plus propre dans ces pieds. Alou Diarra a encore été catastrophique. Lent, emprunté, fantomatique. La recrue phare du mercato olympien est à la rue. Amalfitano n’est pas efficace offensivement. Trop de touche de balles, des passes mal assurées et des frappes molles. Heureusement sa détermination et son combat en deuxième mi-temps sauve son match.

ATTAQUE
Valbuena a fait une première mi-temps moyenne. Il a mal tiré les corners. André Ayew s’est battu mais reste trop brouillon. Il amène néanmoins son état d’esprit. Remy est disponible mais manque d’efficacité. Il a beaucoup couru dans le vide.

Lire la suite
VAFC-OM: Rattraper le temps perdu

Après avoir décroché sa première victoire de la saison en ligue 1, face à une très faible équipe d’Evian mercredi au stade vélodrome, l’OM va se rendre à Valencienne pour doubler la mise et rattraper les points perdus jusque-là. «Avec le début catastrophique qu’on a fait en termes de résultats (…) notre priorité est d’abord d’engranger des points, avant de pouvoir parler d’objectif bien précis» expliquait Deschamps cette semaine. Pour remonter au classement Marseille va devoir empiler une série de victoires (au moins quatre ou cinq) et espérer que les autres favoris ( Paris, Lyon, Lilles) ralentissent un peu la cadence dans le même temps. La bonne nouvelle, c’est que le calendrier s’y prête. La première étape, Evian, a été passée sans encombre. Samedi soir, Valencienne ne devrait guère être plus inquiétant. Il faudra cependant que l’OM se montre encore plus tranchant et déterminé pour ramener trois points de ce déplacement, où comme à d’habitude, les olympiens seront attendus de pieds fermes. «Cela reste un match particulier quoi qu’on en dise. Et on sent bien que les gens ici attendent ce match avec impatience», avoue Daniel Sanchez, l’entraîneur du club nordiste. Dans la période actuelle, il faudra de toute façon faire preuve de concentration, de solidarité, de détermination et se sortir les tripes quelque soit l’adversaire.

Alou Diarra:

L’ancien Capitaine des girondins est en grosse difficulté depuis son arrivée à l’OM. Didier Deschamps l’a laissé sur le banc lors du dernier match, mais devrait le relancer pour ce match à l’extérieur pour densifier son milieu. Diarra jouera gros sur ce match. S’il ne retrouvait pas un niveau satisfaisant, sa situation pourrait sérieusement se compliquer. D’autant que la solution de jouer à deux récupérateurs, en faisant reculer Lucho aux côtés de Cheyrou, ou kaboré, a plutôt bien fonctionné. À Diarra de se rendre indispensable donc…

Grégory Pujol
L’avant-centre de Valencienne est sans doute l’un des rares joueurs qui peut faire la différence du côté des rouges. Auteur de 17 buts la saison dernière, il en est déjà à 3 réalisations en 5 matches depuis la reprise. Joueur très complet, doté d’une bonne technique et d’une bonne vision du jeu, Pujol est certainement un l’attaquant le plus sous coté du championnat.

 

LES STATS

24 matches 8 victoires (33%) – 3 nuls (13%) – 13 défaites (54%)
BP:30 et BC:38

LES 5 DERNIERES confrontations au Vélodrome

 
2010-2011 – L1 – J2 – Valenciennes – OM 3 – 2
2009-2010 – L1 – J7 – Valenciennes – OM 3 – 2
2008-2009 – L1 – J9 – Valenciennes – OM 1 – 3
2007-2008 – L1 – J3 – Valenciennes – OM 2 – 1
2006-2007 – L1 – J32 – Valenciennes – OM 0 – 0 

LE PRONO OMLESITE

Score: 

0-1

Buteurs:

 Rémy

Lire la suite
OM – Evian TG: Les 10 enseignements

L’OM prend trois points essentiels après un début de saison raté. L’équipe olympienne n’est qu’à six points de Lille et doit rapidement enchainer les victoires. Pour cette première victoire de la saison 2011/2012 OMlesite dresse les dix enseignements du match face à Evian TG:
1- N’Koulou est indispensable à la défense olympienne
2- Quand Alou Diarra ne joue pas, on s’en aperçoit pas!
3- Didier Deschamps va surement passer à un milieu à deux récupérateurs dont Lucho
4- Remy confirme son excellent jeu de tête. (Ses 4 buts cette saison ont été inscrit de la tête)
5- André Ayew a une habitude exemplaire, mais reste encore trop brouillon.

6- Valbuena tombe comme les feuilles en automne, mais il sait désormais tirer les coups de pieds arrétés.
7-  Amalfitano ne s’est toujours pa appercu qu’il n’était plus à Lorient. Etre bon une fois par moi lorsque qu’on passe sur Canal+ ne suffit pas. Il faudra lui expliquer que l’OM est diffusé tous les week-end sur la chaine criptée…
8- L’arbitrage français est médiocre
9- Les supporters marseillais ne seraient-ils pas devenu patient et tolérent ?
10- Evian TG ont des maillots affreux, tout comme leur niveau de jeu.

Lire la suite
OM vs Evian (2-0): Marseille se donne un peu d’air

L’OM tient enfin sa première victoire de la saison (2-0), en championnat, obtenu face à une très faible équipe d’Evian TG au stade Vélodrome. Loic Rémy réalise un doublé sur deux nouvelles passes décisives de Mathieu Valbuena sur coups de pieds arrêtés.
 
Marseille aura été laborieux dans le jeu, notamment en second période face à une équipe réduite à dix après l’expulsion de Rippert (44’), mais assure l’essentiel dans la période actuelle. Didier Deschamps avait choisi de laisser Alou Diarra sur le banc et de jouer avec un duo de récupérateurs Kaboré-Lucho, Cheyrou étant blessé. Face aux « petites équipes », souvent très regroupées en défense, cette option s’avère bien plus logique que celle avec trois milieux. L’Argentin a été très présent dans l’entrejeu aussi bien dans la récupération que dans la première relance. Mais forcément, dans une position plus reculée, il ne peut être présent dans la finition. Morgan Amalfitano, en meneur de jeu, n’aura pas été à la hauteur de ce qu’on est en droit d’attendre d’un numéro dix à l’OM. L’ancien Lorientais est vraiment à la peine depuis son arrivée à l’OM. Trop brouillon, il fait rarement les bons choix. Il y a beaucoup trop de déchets dans son jeu et ses passes manquent de précisions.
Les Marseillais auront eu la maîtrise du jeu et monopolisé le ballon pendant quatre-vingt-dix minutes, sans jamais être inquiété par une équipe d’Evian venu sans réelle ambition se laisser taper par l’OM. Mais les phocéens ont souvent eu du mal à se montrer dangereux sur des actions construites, par manque de percussion, de punch, de variété et de créativité. Il aura fallu deux coups de pieds arrêtés, tirer à la perfection par « petit vélo », pour que Marseille trouve le chemin des filets. Mais les problèmes offensifs sont loin d’être réglé. Il faut dire que Didier Deschamps ne possède pas non plus beaucoup de solutions dans ce secteur de. Rémy est le seul véritable attaquant disponible, en attendant le retour de Gignac et Brandao n’a finalement jamais été remplacé numériquement. L’attaque Olympienne manque de poids, de puissance pour bousculer les défenses.
Avec cette victoire, Marseille va pouvoir souffler un temps soit peu, et travailler plus sereinement. Mais il va maintenant falloir enchaîner. Le calendrier s’y prête puisque l’OM se rendra samedi à Valencienne puis recevra Brest. De quoi reprendre confiance et remonter la pente.
 
 

Lire la suite
OM 2-0 ETG: Les notes des joueurs olympiens

L’OM a assuré l’essentiel, c’est-à-dire la victoire et donc les trois points. Mais face une très faible équipe d’Evian, le compte n’y est pas. Malgré une première mi-temps correcte, le collectif marseillais s’est petit à petit effiloché. Le manque de mouvement est criant et les mauvais choix sont légions. On ne retiendra que cette première victoire de la saison. Petit tour d’horizon des prestations individuelles des joueurs marseillais : 
DEFENSE
Mandanda n’encaisse pas de but ce soir mais il n’a rien eu de concret à faire. Fanni a retrouvé son poste d’arrière droit non sans peine dans la relance. Il n’a pas eu vraiment de difficulté dans son couloir mais il semble encore fébrile. Diawara était plus en jambe et plus à l’aise ce soir, rien ne vaut une équipe faible pour se relancer. Mais encore trop lâche sur le marquage. Morel réalise un bon match, dans l’envie et la disponibilité. Il doit encore s’appliquer d’avantage dans ses passes.  

MILIEU
Lucho et Kaboré formaient un duo inédit à la récupération. Les deux joueurs s’en sont bien sortit en première mi-temps mais ont ensuite peu à peu disparu. A noter les bonnes interventions de Lucho dans un rôle plus défensif. Le joueur a bien respecté les consignes en orientant le jeu sans vraiment se porter à l’avant. Amalfitano n’a pas fait un grand match. Il tente beaucoup mais rate énormément. Beaucoup de touches de balles pour pas grand-chose.
ATTAQUE
 
Valbuena a fait un match correct dans le jeu, même si il a tendance à tomber facilement. Il a surtout était performant dans les coups de pieds arrêtés. André Ayew a fait un match plein d’envie. Malheureusement l’international ghanéen manque de précision dans le dernier geste et a du mal à se comprendre avec Morel. Remy a encore montré sa capacité à conserver la balle et à faire de bons appels. Il manque encore de précision devant le but mais ces deux têtes décisives en font l’homme du match.

Lire la suite
OM-Evian TG: Un nouveau départ

Qui aurait pu imaginer un tel scénario à l’entame du championnat, après que l’OM ai arraché le trophée des champions, au mental, face à Lille début août. Deux mois plus tard, à l’heure d’affronter le promu, Evian TG, Marseille est la lanterne rouge de ligue 1, avec seulement trois points au compteur et pas la moindre victoire. La défaite à Gerland dimanche dernier a fait très mal, mais aujourd’hui, s’ils veulent s’en sortir, les Olympiens vont devoir tourner la page et repartir de zéro. Après avoir affronté Lille, Rennes et Lyon, c’est une série de matches contre de « petites équipe » qui s’offre à l’OM, avec la possibilité de reprendre confiance et d’enchaîner enfin une série de victoire, tel un boxeur affrontant des faire-valoir pour apprendre à gagner.
On a beaucoup parlé du changement de philosophie de jeu de Deschamps cette saison, qui souhaitait plus de maîtrise et de fluidité. Peut-être a t il était trop influencée par la mouvance actuelle qui réclame du beau jeu et du spectacle à tout va. N’oublions pas que le téléspectateur lobotomisé par TF1 et Canal + doit préparer son cerveau à absorber des messages publicitaires, le fameux temps de cerveau disponible… Mais n’est pas Barcelone qui veut. On en oubli souvent que le football n’est pas un simple spectacle. C’est un sport où le résultat prime sur tout le reste. Aujourd’hui, l’OM doit retrouver un état d’esprit de guerrier, une certaine rage de vaincre qui a disparu avec le départ de Heinze. Fini les belles aspirations romantiques, c’est un nouveau départ, et il faudra y mettre de la combativité, de l’agressivité, de la solidarité, de la détermination, de l’engagement, de l’impact physique… pour redevenir le rouleau compresseur qui l’était les saisons précédentes. Droit au but…et sans fioriture
 

 

Score: 

1-0 

Buteurs:

   Rémy

               

  

Lire la suite
C’est d’abord l’état d’esprit qu’il faut changer, à l’OM.

La défaite face à Lyon (2-0) à fait sombrer l’OM dans une crise profonde. Après avoir enchaîné trois défaites consécutives face à Lille, Rennes, et Lyon, Marseille dispose maintenant d’un calendrier favorable pour rebondir, puisqu’il affrontera successivement Evian, Valencienne, Brest, Toulouse puis Ajaccio. Didier Deschamps va tout de même devoir faire des choix pour relancer un groupe en perdition dont certaines individualités majeures n’assument pas leur rôle de leader. À savoir, Diarra, Diawara, Mandanda, pour ne pas les citer.
Diarra en perdition. L’entraîneur Basque va-t-il, par exemple, continuer à faire confiance à Alou Diarra ? D’un côté, l’ancien Bordelais a besoin d’enchaîner les rencontres pour retrouver son niveau, et ces matches face à des petites équipes de Ligue 1 pourraient lui permettre de remonter la pente. Mais d’un autre, il apparaît tellement carbonisé que le reconduire semble inenvisageable. Il pourrait donc être logiquement remplacé par Kaboré, ou pourquoi pas par André Ayew, dans un tout autre registre. Son volume de jeu, sa puissance physique, sa vélocité, sa hargne ferait du jeune Gahnéen une « sentinelle » plus en phase avec le football moderne, type Anderson à Manchester United.
Mais Deschamps ne dispose pas non plus d’un effectif au complet pour bouleverser son équipe et son système de jeu. Il doit notamment jongler avec les absences de Mbia, Cheyrou et Gignac.
Quelle équipe contre Evian. Contre Evian, il est donc peu probable que le onze de départ soit profondément modifié. « Je peux toujours changer, affirme l’entraîneur Olympien, si c’est pour l’adversaire, c’est bien. Mais il ne faut pas se surprendre soi-même, aussi». De retour de suspension, NKoulou devrait apporter plus de solidité défensive. Le défenseur Camerounais, très bon face à L’Olympiakos, n’a jamais déçu à chacune de ses titularisations. Pour bloquer le couloir droit, Fanni pourrait être préféré à Azpi. L’Espagnol peu à l’aise dans les taches défensives à beaucoup souffert à Lyon et pourrait donc souffler un peu. L’absence de Cheyrou devrait faire descendre André Ayew d’un cran et permettre à Amalfitano d’enchaîner. Même s’il n’a pas été mis dans les meilleures dépositions être en confiance, l’ancien Merlus semble avoir perdu son football, il porte trop le ballon, son jeu manque de simplicité et ses passes de précision.
Le retour du guerrier. Pour se sortir la tête de l’eau, il faudra surtout retrouver des guerriers sur le terrain, mettre beaucoup plus d’agressivité et d’engagement dans les duels pour bousculer ses adversaires. Il faut absolument revoir le rouleau compresseur qu’était Marseille les saisons précédentes. L’OM n’était alors peut être pas beau à voir jouer, mais au moins il gagnait, par sa puissance athlétique et sa rage de vaincre. Or aujourd’hui, on ne sent pas cette équipe prête à en découdre sur le terrain. On voit une équipe trop gentille, trop lisse, qui se laisse marcher dessus sans rendre les coups. « Il faut de l’agressivité, de la force de caractère » souligne Deschamps. Plutôt que de parler de système de jeu, d’organisation et de tactique, c’est sûrement par là qu’il faut commencer.
 

Lire la suite
Steve Mandanda: « Pas besoin d’état d’âme ou de conneries de ce genre »

Steve Mandanda est venu s’exprimer devant la presse, pour répondre aux interrogations des observateurs (médias et supporters), sur la capacité de ce groupe à relever la tête et se sortir d’une situation catastrophique pour un club comme l’OM.
STEVE MANDANDA, tout le monde a il conscience de la gravité de la situation ?
On ne fait pas ce qu’il faut, ca, c’est sûr. L’implication qu’on doit mettre dans une situation pareille,nous ne l’avons pas. Nous avons énormément de déficits, de lacunes, car la confiance est diminuée. Il va falloir faire preuve de mental pour s’en sortir.
 
Que ressentez-vous à la lecture du classement de Ligue 1 ?
S.M : Beaucoup de colère et aussi un peu de honte de nous voir dernier. On se doit de figurer mieux que ca. On ne peut pas tomber plus bas, il faut rebondir et faire preuve d’énormément de fierté pour s’en sortir. Je l’ai dit dans le vestiaire à la mi-temps, je le redis aujourd’hui.
 
L’investissement des joueurs est-il assez important ?
S.M : Je pense que l’on ne fait pas les efforts pour se sortir de là. Le niveau d’implication, je ne sais pas… Ce qui est certain, c’est que par rapport à notre situation et notre classement, on ne fait les efforts pour se sortir de là. C’est tout. On se doit d’en faire plus. En dehors, mais aussi sur le terrain et surtout lors des matches. Aujourd’hui, on ne le fait pas. On a de la qualité technique. On l’a démontré, mais ça ne suffit pas aujourd’hui. Dans notre situation, il faut encore plus d’impact, de volonté et de hargne. Il faut remédier à ça.

Y a t il une remise en cause de Didier Deschamps?
S.M : Tout le monde est derrière le coach. On va s’en sortir avec lui. Il ne faut pas remettre en cause son travail, c’est nous les joueurs. Il n’y en a pas qui peut se plaindre ; la seule manière de s’en sortir, c’est d’être solidaire. S’appuyer sur un bloc, ne pas vouloir faire chacun son petit numéro ou jouer les héros.. Le problème vient avant tout des joueurs. La seule manière de s’en sortir, c’est d’être solOn doit plus se parler.
 
C’est un problème de communication ?
S.M : Si on ne se dit rien, on ne va pas avancer. Il y a peut-être des choses qui font mal et qui sont difficiles à entendre. Mais c’est pour le bien de l’équipe. Dans la situation dans laquelle on est aujourd’hui, je m’en fous que quelqu’un soit vexé par une parole ou quelque chose comme ça. S’il n’est pas prêt à accepter ou entendre quelque chose contre lui, tant pis pour lui, il s’écarte tout seul. On n’a pas besoin d’état d’âme ou de conneries de ce genre… On doit penser au club pour le sortir de cette situation.
 
Recueilli par S.M

Lire la suite
Alou Diarra : Joueur fantomatique

L’OM n’a pris que trois point en six journées. Le bilan est accablant avec une série de trois défaites consécutives face à des concurrents directs. Symbol de ce naufrage Alou Diarra, remplacé à la mi-temps face à Lyon, l’ancien bordelais n’est que l’ombre de lui-même. Son énorme salaire est loin d’être justifié et le staff marseillais doit se poser beaucoup de questions…
Deschamps le veut depuis Deux ans En arrivant à l’OM, Didier Deschamps avait ciblé Alou Diarra. Le capitaine de Bordeaux était au top de sa forme mais a préféré rester en Gironde. L’OM s’était donc rabattu sur Stéphane M’Bia. L’année dernière, suite au mercato agité avec le départ de Niang, l’international français n’a pas rejoint Marseille. Et c’est finalement deux ans après le titre que l’OM a réussi à faire venir Alou Diarra. Mais le joueur peut-il retrouver son niveau de jeu ?
Les anciens bordelais sont en souffrance Après une brillante saison et un titre, Bordeaux a sombré la saison suivante. La première partie de saison était pourtant sur la lancé du titre de champion de France. Mais les rumeurs du départ de Laurent Blanc pour entrainer l’équipe de France ont plombé la fin de saison bordelaise. Aujourd’hui, trois des artisans de ce titre sont en grande difficulté. Alou Diarra n’avance plus depuis plus d’un an, Yohann Gourcuff enchaine mauvaises performances et blessures alors que Marouane Chamack cire le banc d’Arsenal. L’OM s’est peut-être trompé en recrutant un joueur sur une pente descendante. Mais son profil est-il compatible avec le football actuel ?
Un profil obsolète Alou Diarra n’a pas retrouvé son physique et son jeu. Il manque de confiance et n’arrive pas à s’imposer. Au-delà du niveau du joueur, son gabarit et ses caractéristiques ne collent pas aux exigences actuelles. Le six d’aujourd’hui doit être rapide et technique. En ligue 1, M’Villa, Mavuba ou même Gonalons sont largement plus efficace. Les grands clubs comme Manchester United privilégie un joueur comme Anderson, plus rapide et technique et sachant jouer vers l’avant. Didier Deschamps ne s’est-il pas trompé de profil ?

Alou Diarra représente un investissement salarial conséquent. Didier Deschamps voulait en faire son leader pour remplacer Heinze. Mais le joueur n’arrive pas à s’imposer et semble complétement perdu. Le coach marseillais va-t-il s’entêter avec son choix? Car même Kaboré semble meilleur aujourd’hui. André Ayew a un profil intéressant pour occuper ce poste (à la Anderson). Mais peut-on se priver de l’apport offensif de ce joueur?

Lire la suite
Lyon 2-0 OM: Les notes des joueurs olympiens

L’OM devait relever la tête après un début de championnat raté. Mais l’équipe marseillaise s’enfonce dans la crise chez son rival Lyonnais. Battu par une équipe solide et efficace mais pas transcendantale, l’OM est maintenant dernier du championnat. Petit tour d’horizon des prestations individuelles coté marseillais:
DEFENSE Mandanda encaisse encore deux buts et n’est plus décisif. Mis à part une grosse frappe de Gomis il n’a pas eu à s’employer. Fanni n’est pas rassurant dans l’axe, le joueur est fébrile et relance comme son compère Diawara. Il essaye de combler son manque de vitesse et de technique par de l’engagement souvent limite. Diawara semble un peu revenir physiquement mais le jeu dans son dos est une arme imparable. Le sénégalais a toujours les même problèmes : la relance et le marquage… Azpi a raté sa première mi-temps. Beaucoup trop loin de Bastos il laisse le brésilien se lancer. Bilan : Une passe décisive et un but. Il resserrera le marquage ne deuxième période mais trop tard. Traoré n’est pas mauvais mais son profil de défenseur central en fait un joueur lent et prévisible. Il n’apporte pas grand-chose à l’équipe.
MILIEU Diarra a tellement était fantomatique que Deschamps l’a sorti à la mi-temps. L’international français est lent, mal placé, incapable de faire une passe vers l’avant. Très inquiétant… Cheyrou a fait un match correct sans être exceptionnel. Sa technique fait du bien. Il s’est malheureusement blessé.. Lucho fait le pressing et se rend disponible. Mais quand l’argentin est obligé de tenter des dribbles c’est que le reste de l’équipe ne bouge pas. Doit apporter plus.
ATTAQUE Valbuena n’a pas fait un bon match. Il n’a pas réussi à créer les décalages. Ses coups de pieds sont bien tirés mais c’est le minimum. Quand il joue à droite, le couloir est ouvert et cela laisse trop d’espaces. Azpi en paye aussi les conséquences. Remy est en jambe mais est le seul joueurs a bougé devant. Il manque d’efficacité mais il tente. Amalfitano et André Ayew rentré à la mi-temps n’ont pas fait basculer la rencontre. Amalfitano a eu quelques occasions dès le début mais ses dribbles ne passent pas et il y a trop de touche de balles dans son jeu. André Ayew a amené sa grinta et sa science du contre-pied. Son retour va être important pour la suite…

Lire la suite
OL-OM (2-0): Zéro pointé !

L’OM s’incline face à Lyon 2 buts à 0 et se retrouve ce soir à la dernière place du classement, avec seulement trois points pris en six journées. C’est la troisième défaite consécutive pour l’équipe de Didier Deschamps, qui va maintenant devoir gérer une véritable crise, due à la faillite collective d’un groupe qui ne répond plus.
Battre l’OM devient trop facile. Pour tenter de décrocher sa première victoire de la saison en championnat, l’entraîneur Olympien a choisi de reformer l’équipe qui s’est imposée face à l’Olympiakos, à l’exception de Valbuena qui remplaçait Amalfitano coté droit. Mais cette victoire à l’arrachée en Grèce n’aura pas eu l’effet escompté. La colonne vertébrale défensive Olympienne formée par Diawara, Fanni et Diarra est trop à la dérive. Les deux anciens Bordelais sont carbonisés et commettent trop d’erreurs techniques, car physiquement leur corps ne répond plus. Toutes les équipes savent maintenant comment battre l’OM et cela devient pathétiquement trop facile. Les Lyonnais ont donc choisi de laisser le ballon aux marseillais, qui peinent à l’utiliser convenablement pour se montrer dangereux, puis se projettent vite vers l’avant dès la récupération, dans un style simple et direct. À chaque contre-attaque, et en deux-trois passes, le milieu de terrain marseillais est éliminé. Sur le premier but Lyonnais, Azpilicueta laisse tout le temps à Bastos d’ajuster un centre plongeant, coupé par Gomis qui trompe Mandanda resté sur sa ligne (17’ 1-0). Bien que ce but aurait du être refusé pour un hors jeu de l’attaquant de l’OL, l ‘attentisme et les errements dans le marquage des marseillais sont trop saisissants pour être simplement balayés par une erreur d’arbitrage. Et Maintenant ? Les Phocéens vont tenter de réagir, mais dans un jeu stéréotypé, techniquement laborieux et sans percussion. Ils se feront punir naïvement sur un énième contre des Gones, conclu par un Bastos, qui aura fait boire le bouillon à Azpi durant toute la première mi-temps, d’une frappe croisée (29’, 2-0). Ce deuxième met l’OM KO. À la pause, Didier Deschamps tentera bien de relancer son équipe en sortant Diarra pour former un duo de milieux récupérateurs Cheyrou/Lucho. La formule est intéressante, mais le mal est trop profond pour qu’une simple réorganisation tactique inverse la tendance. L’OM n’a pas plus les ressources physiques et mentales revenir dans la partie et s’inclinera logiquement face à une équipe qui n’aura pas eu à forcer son talent. Ce soir Marseille est tombé très bas ; Tous en bas, à la dernière place du classement. La bonne nouvelle c’est qu’ils ne peuvent pas aller plus bas. Mais pour remonter, Deschamps va devoir se transformer en magicien, car les carences tactiques, physiques et mentales de son équipe sont vraiment énormes.
 
 

Lire la suite