Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
Top articles de la semaine

Ligue 1

  • Facebook
  • Twitter></a></li>
            <li><a href=Google+
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
Calendrier du « Gros 5 »: Qui sur le Podium?

Les Olympiens ont pris une grosse claque dimanche soir en s’inclinant face à Lille au stade Vélodrome. Cette défaite risque de laisser des traces aussi bien d’un point de vue mathématiques que d’un point de vue psychologique. A douze journées de la fin du championnat, Lille et Rennes, Co-leader, ont fait le break et ont désormais 4 points d’avance sur Lyon et Marseille respectivement 3ème et 4ème du classement. Le PSG, ferme la marche du « club des cinq » à 5 points de la première place.
En s’imposant avec la manière à Marseille, le LOSC a marqué les esprits et a certainement pris un ascendant psychologique sur ses concurrents direct. Cependant, avec la victoire à trois points, rien n’est figé pour autant, et les confrontations directes entre membres du « gros cinq » seront décisives. A commencer par le Rennes-Marseille vendredi soir.L’étude du calendrier de chaque équipe permet d’y voir un peu plus clair pour deviner celles qui pourraient terminer sur le podium.

On le savait, les Olympiens ont un mois de mars terrible qu’ils ont très mal entamé face à Lille. Mais s’ils négocient bien les deux prochaines journées (Rennes, et Paris) et ne cèdent pas plus de terrain, la suite calendrier leur est bien plus favorable. Notamment sur les quatre dernières journées où ils peuvent réaliser un sans faute. La rencontre OM-Lyon à 5 journées de la fin devrait être capitale.

Lille semble avoir le calendrier le plus favorable. En pleine confiance, ils peuvent enchainer des victoires sur les quatre prochaines journées et ainsi creuser l’écart avec ses poursuivants qui s’affronteront au même moment.
Les deux dernières journées de Lille seront difficiles (PSG, Rennes), mais ils peuvent prendre suffisamment d’avance d’ici là pour pouvoir gérer.

Pour Rennes, comme pour l’OM, les deux prochaines rencontres seront déterminantes. La suite sera plus facile à gérer en attendant la dernière journée où ils affronteront Lille.

Lyon va disputer 7 matchs à l’extérieur contre 5 à domicile. Ils se déplaceront 3 fois sur les 4 derniers matchs.  Cela peut être un handicap sérieux d’autant plus que l’OL n’est pas très à l’aise loin de ses bases cette saison. (4V- 4N- 4D)

Pour Paris, les  3 derniers matchs seront très compliqués. Avec deux déplacements (Bordeaux, St Etienne) et la réception de Lille. Cette fin de parcours peut lui être fatale.

Lille semble avoir les cartes en mains pour finir champion mais, aux vues de son calendrier, si l’OM gagne ses deux prochains matchs, il pourra encore espérer. Dans le cas contraire, les choses pourraient sérieusement se compliquer pour les hommes de Didier Deschamps, qui devront lutter jusqu’au bout pour décrocher une place qualificative en ligue des champions, vitale pour le club.

Lire la suite
ZOOM SUR Fanni

Prestation de Rod Fanni lors de la defaite de l’OM 1-2 contre Lille.
Ce que l’on peut retenir :

Les passes sont données vers l’avant (60% sur le match)
Les passes ne sont pas assez précises (35% sont ratées sur les 90mn)
Manque d’apport offensif (seulement 30% ballons touchés dans le camp adverse)
Aucunes fautes commises (Manque d’engagement)

En conclusion :
Match moyen de Rod Fanni, il n’a pas été vraiment débordé par Eden Hasard et a donc bien tenu son couloir. Mais il n’a pas assez apporté offensivement. Quasiment pas de centre et peu de dédoublement. Il y aurait dû avoir un penalty pour Lille lors de son retour et sa poussette dans le dos de Sow. Sur le deuxième but de Lille, il est coupable de trop d’attentisme et il n’empêche pas Emerson de centrer !

Lire la suite
L’OM sombre face au LOSC (1-2)

C’est dans les toutes dernières secondes d’un match haletant que Lille a fait sombrer l’Olympique de Marseille, qui restait sur une série de quatre victoires consécutives.Le LOSC, qui n’avait jusqu’ici jamais gagné face à une grosse cylindrée, membre du « gros 5 », réalise ici un gros coup et reprend la première place du championnat. L’OM se retrouve 4 ème à 4 points du leader.
 

 

 

completement dépassé par le LOSC en 1ere mi-Temps, l’OM s’en sort bien.
 
L’OM entame plutôt bien la rencontre, gagnant les premiers duels au milieu de terrain. Les marseillais pressent les lillois très haut sur le terrain et empêchent leurs relances. Ils arrivent à trouver Lucho dans les intervalles, qui distribue le jeu proprement vers l’avant. Mais le LOSC met rapidement le pied sur le ballon, avec beaucoup de qualités techniques et de vitesse dans son jeu.Coup de tonnerre. A la 9ème minute, Hazard décoche une frappe phénoménale de trente mètres pleine lucarne. Mandanda ne peut qu’effleurer le ballon. Un but somptueux du phénomène Lillois. S’en suit une période de domination Lilloise sans partage. Commettant trop de fautes techniques, l’OM a beaucoup de difficultés à créer du jeu, De son côté, Lille ressort le ballon facilement et se projette vite vers l’avant. La défense Olympienne souffre énormément face aux coups de boutoir de Lille qui enchaîne les occasions de buts. A la 20 ème minute, Sow, lancé plein axe, se retrouve seul face à Mandanda mais rate complètement sa frappe. Gervinho manque ensuite par deux fois le cadre suite à  des pertes de balle des Marseillais dans l’axe.A la demi heure de jeu, l’OM n’a toujours pas frappé au but. Seul André Ayew amène de la vitesse au jeu médiocre proposé par les Olympiens. Les seules minces opportunités arrivent sur coups de pieds arrêtés, mais bien trop mal exécutés pour apporter du danger. Dans les arrêts de jeu de la première période, Mandanda maintient l’OM en vie en sortant une parade extraordinaire sur un tir à bout portant de Gervinho, suite à une grossière erreur d’Heinze.À la pause, les marseillais s’en sortent bien car le LOSC aurait mérité de mener par trois buts d’écart

Cette fois, le miracle n’a pas eu lieu
Au retour des vestiaires, Gignac remplace Lucho blessé. Marseille passe alors en 4-4-2 avec Gignac et Brandao dans l’axe. La seconde mi-temps part sur un faux rythme et les Lillois reculent peu à peu. Suite à un mauvais dégagement de Debuchy , Remy, bien placé à l’entrée de la surface, reprend le ballon de volé et permet à l’OM d’égaliser sur un très joli but.(70’). Jordan Ayew, rentré à la place de Brandao, une nouvelle fois sorti sous les sifflets du vélodrome, apporte un peu plus de vitesse à l’attaque olympienne. Mais c’est surtout la rentrée de Cheyrou qui est à l’origine de la bonne période marseillaise. Par sa qualité de passe, il amène plus de fluidité dans le jeu.  On pense alors que l’OM a fait le plus dur et que Lille, comme au match allé, va regretter toutes ses occasions gâchées en première mi-temps. Mais, à la 92 ème minute, Frau, tout juste entré, prend le dessus sur Heinze et ajuste Mandanda d’une reprise du bout du pied, laissant le stade vélodrome sans voix. Sur l’action, Fanni est attentiste et laisse Emerson centrer. Dans les toutes dernières secondes, Gignac, excentré dans la surface, vendange une occasion d’égaliser par excès d’individualisme.
C’est un coup d’arrêt pour l’OM qui n’avait pas connu la défaite en 2011. La victoire de Lille est amplement méritée tant les marseillais ont souffert dans le jeu ce soir. Les Olympiens attaquent donc leur terrible mois de mars de la pire des façons. Ils va vite falloir se remobiliser car ils devront livrer un nouveau match décisif vendredi soir contre Rennes, co-leader de championnat. 

Lire la suite
Notes du match OM 1-2 LOSC

Détail du 11 titulaire et des remplaçants lors de la défaite de l’OM 1-2 contre le LOSC Lille Métropole:

Lire la suite
OM vs Lille : C’est qui le Patron ?

26e journée de Ligue 1: Marseille Reçoit Lille au stade vélodrome (Dim 06/02 à 21h sur Canal +).
Ce sont deux équipes aux styles de jeu différents qui vont s’opposer dimanche soir au vélodrome pour le choc de la 26ème journée de ligue 1. Le beau jeu, parfois brillant, face au réalisme froid et à l’efficacité. La meilleure attaque face à la deuxième meilleure défense du championnat. La technique contre la puissance. Deux styles bien différents mais un même objectif. Le titre de champion ne se jouera pas dimanche car il reste encore trop de points à distribuer, mais l’équipe qui l’emportera frappera un grand coup et prendra un ascendant psychologique certain. À l’inverse, une défaite laissera des traces psychologiques peut être irréversibles. »Eux, c’est le beau jeu ? Et bien nous, c’est les trois points » Loic REMY Marseille ne possède peut-être pas les mêmes atouts offensifs que le LOSC, mais grace à la culture de la gagne transmise par le coach olympien, les hommes de Didier Deschamps ont retrouvé un état d’esprit guerrier, symbolisé par les dernières performances de  A.Ayew. Cet OM-là joue pour gagner et rien d’autre. Peu importe la manière, seul résultat compte. STATISTIQUES DE L’OM EN LIGUE 1: Classement: 3ème (à 1pt de Lille 1er) Série en cours de l’OM : N V V V V Bilan matchs à Domicile: 7V 4N 1D Dernier Match: NANCY – OM: 1 – 2 Meilleur Buteur: Rémy – Lucho – Ayew: 6 buts Meileur Passeur: Brandao 4 passes décisivesInvaincus en 2011, restant sur une série de 4 victoires consécutives en championnat, les marseillais, à défaut d’être séduisant, sont ainsi redevenus efficaces. Mercredi soir, Lille a dû batailler pendant 120 minutes contre Lorient pour arracher sa qualification pour les demi-finales de la Coupe de France. Contrairement aux matchs d’Europa league, Rudy Garcia avait choisi d’aligner son équipe type, qu’il reconduira donc dimanche pour la troisième fois en huit jours. Cela pèsera surement lors de ce choc, qui s’annonce comme un véritable tournant du championnat. A l’OM de se montrer patient, et de mettre l’impact nécessaire afin d’user cette équipe Lilloise qui pourrait bien être diminuée physiquement et flancher en fin de rencontre.

Parcours en Ligue 1 

Classement: 1er ex aequo avec Rennes, et 1pt d’avance sur L’OM.
Série en Cours : V N V D N
Dernier match: Lille – Lyon: 1-1
Bilan des résultats à l’extérieur: 4 Victoires – 6 Nuls – 2 Défaites
Meilleur attaque du championnat avec 43 buts.

L’entraineur-La tactique

Rudi Garcia: Entraineur du Losc depuis  juin 2008, il a changé la phylosophie du jeu Lilois en pronant un football offensif, tout en mouvement, et toujours vers l’avant. 
Le LOSC évolu en 4-3-3: Le milieu est composé de Mavuba, pur récupérateur, Balmont et Cabaye qui assurent le pressing et l’orientation du jeu. Dans les couloirs, Hasard et Gervinho amènent de  la percutions et accélèrent le jeu. le danger vient de ces deux-là ! Seul en pointe, Moussa Sow est là pour finir le travail.

Le Buteur

Moussa Sow: Actuel meilleur buteur de ligue 1, Sow est un véritable chasseur de buts, toujours bien placé pour finir les actions. Puissant, athlétique, rapide, il possède aussi une bonne frappe de balle et peut marquer dans n’importe quelle position.Stats Ligue 1 2010-2011 Matchs: 25 (Titulaire : 22) Buts: 17 Passe decisives: 1

Le joueur à surveiller

Eden Hazard: Il est le joueur le plus talentueux de Ligue 1. Petit gabarit (1,70m), doté d’une techique et d’une coduite de balle hors norme. Perforateur de défense et accélérateur de jeu, il est capable d’éliminer plusieurs adversaires sur un dribble.
Stats Ligue 1 2010-2011Matchs 25 (Titulaire : 22)Buts: 3    Passe decisives: 6

Compte tenu de l’enchaînement des matchs au mois de mars, Didier Deschamps ne devrait prendre aucun risque avec les joueurs convalescents. Valbuena, trop juste pour tenir 90 minutes, devrait à nouveau débuter sur le banc. Gignac, tout juste rétabli, avec seulement deux entraînements collectifs dans les jambes, sera lui aussi remplacent. André Ayew prolongera donc l’intérim à gauche de l’attaque. Au milieu de terrain, le coach devrait privilégier l’aspect physique avec Charles Kaboré pour lutter contre le rugueux Florent Balmont.

Mandanda

Fanni
Diawara
 
  Mbia
Heinze

 

Cissé

 

Kaboré

 

 
 
 

Lucho

 
 

 Rémy
 
 Brandao
 
 Ayew 

  Landreau 

Debuchy
Ramy
 
Chedjou
Béria

 

 Mavuba

Balmont

 Cabaye

  Gervinho

 Sow

Hazard

 

Score:   

2-1

Buteurs:
RémyLucho

Gervinho 

Lire la suite
Nancy – OM: La rage d’Ayew!

L’OM enchaîne une 4ème victoire consécutive en allant s’imposer dans la douleur à Nancy, 2 buts à 1, grâce à un doublé d’André Ayew.
Les deux entraîneurs ont dû faire face à de nombreux absents pour composer leur équipe. Coté Nancéen, pas moins de 6 joueurs manquaient à l’appel avec une défense complètement décimée.   La blessure de Ndiaye, remplaçant d’André Luis en défense centre centrale, au bout de 10 minutes de jeu, n’a pas aidé Pablo Correa, qui dû à nouveau chambouler son équipe. Coté Marseillais, Fanni et Gignac, blessés, sont restés à Marseille. Cissé, Brandao, Valbuena, ménagés, débutent sur le banc. Deschamps aligne donc une équipe inédite, en 4 4 3 classiques, dans lequel Mbia retrouve un rôle de sentinelle devant la défense avec lucho et Cheyrou en relayeur. Rémy, pour la première fois cette saison, jouera avant-centre.
 

 

Après Manchester, L’OM ne se relache pas. Les Olympiens mettent du rythme, mais manquent de régularité.
 
Les Olympiens entament la rencontre en mettant beaucoup de rythme et se procurent plusieurs occasions sur des passes en profondeur de Lucho et Cheyrou pour Rémy. À la 16e minute, Ayew, lancé plein axe par Cheyrou, se présente seul face à Grégorini, mais tire sur le portier Nancéen. Énorme occasion gâchée par le Ghanéen… L’OM va ensuite subir pendant quelques minutes et sans une superbe parade de Mandanda (20′), détournant une tête de Sami, les Marseillais auraient pu payer cher leurs errements défensifs.Marseille va ensuite reprendre sa domination. Mais à la 32e minute, contre le cours du jeu, Nancy va ouvrir la marque suite à une grossière erreur de marquage de Charles Kaboré. Lancé dans le dos de la défense Olympienne, Féret, laissé étrangement seul par le défenseur Burkinais, a tout le temps de contrôler et d’enrouler une frappe dans le petit filet opposé.  Ce but intervient dans un temps fort des marseillais qui vont souffrir dans les minutes qui suivent et Mandanda va une nouvelle fois se montrer décisif en sortant une frappe de Traoré à la 43e minute.Mais ce soir, le sauveur se nomme André Ayew. Dans les arrêts de jeu de la première période (45+1), suite à un cafouillage dans la surface, le Ghanéen reprend de volée une déviation de la tête de MBia et fusille Grégorini. Un but plein de rage qui permet à son équipe de se remettre dans le sens de la marche juste avant la pause.

Une deuxième mi-temps laborieuse.
Au retour des vestiaires, Jordan Ayew remplace Rémy blessé à la cheville quelques minutes plus tôt. Puis, à la 48e minute, Mbia se blesse à son tour et doit être remplacé par Hilton, qui n’a plus joué depuis la 6e journée de championnat.Après ces changements, les Olympiens ont du mal à se remettre dans le sens de la marche. Le rythme baisse alors en intensité et l’OM n’arrive pas à trouver son second souffle. L’OM s’en remet alors aux seules accélérations d’Ayew, omniprésent ce soir.  Celui-ci passe tout près du doublé ( 55e), lorsque, lancé en profondeur par Lucho, il élimine d’une talonnade Chrétien puis tir aux ras du poteau.Suite à un mauvais dégagement de Diawara, Diakité récupère le ballon, trompe Mandanda mais Taiwo sauve in extremis sur la ligne (58e). Diakité rate ainsi la balle du 2 – 1.
A.Ayew assomme Nancy et délivre l’OM
La qualité de jeu proposé par les deux équipes en seconde mi-temps est médiocre. Le nombre de fautes se multiplie et le jeu est de plus en plus haché. Mais, alors que l’on se dirige tout droit vers un match nul, Ayew va placer une dernière accélération, déborder coté droit, éliminer Chretien, puis centrer fort devant le but. Le ballon est alors repoussé par Grégorini, mais Ayew, se trouvant sur sa trajectoire, le reprend du plat du pied et le place avec beaucoup de sang-froid entre le premier poteau et le gardien (87e).André Ayew, 21 ans, terrasse à lui tout seul les Nancéens et offre à L’OM une victoire précieuse pour la suite du championnat.Les Olympiens sont loin d’avoir livrés une bonne prestation ce soir. Mais arracher une victoire en fin de match, à l’extérieur, et après une rencontre de ligue des champions, est un signe fort.  Avec le match nul entre Lille et Lyon, Marseille fait donc une très bonne opération au classement. L’OM se retrouve 3e à un point de la première place, avant de recevoir Lille dimanche prochain au stade vélodrome.
 

Lire la suite
ZOOM SUR M’BIA puis HILTON

Stéphane M’Bia
Ce que l’on peut retenir :

Les passes sont données vers l’avant  (60% sur la mi-temps)
Les passes sont  précises (seulement 20% sont ratées sur les 45mn)
Pas d’intervention dans la surface  (0 ballons touché sur les 45 mn)
Une belle passe décisive pour le seul ballon touché dans la surface adverse
Peu de ballons perdus (seulement 5 sur les 45 mn)

En conclusion :Mi-temps correct, repositionné en 6, son poste préféré il a mis 20 mn a rentré dans le match. Puis il a été plus présent dans ces interventions et a bien assuré ses passes. Il termine la mi-temps avec une belle passe décisive de la tête pour l’égalisation d’André Ayew. Il est quand même nettement meilleur en défenseur central !
Vitorino HILTON
Ce que l’on peut retenir :

Les passes sont données vers l’avant  (72% sur le sa mi-temps)
Les passes ne sont pas précises (64% sont ratées sur les 45mn)
1 seul ballon récupéré
Trop de ballons perdus (8 sur 17 joués  sur les 45 mn)

En conclusion :
On a bien sentit le manque de rythme du brésilien. Il a essayé tant bien que mal de bloquer l’axe du terrain. Mais son manque de vitesse l’a handicapé sur chaque action. Il a eu tendance à trop suivre les milieux sur le côté droit. A noter une relance plein axe façon Taiwo qui n’a, heureusement, eu aucunes conséquences. Sauf blessures on ne le reverra pas.

 
 
 

Lire la suite
Notes du match AS Nancy 1-2 OM

Détail du 11 titulaire lors de la victoire de l’OM 2-1 contre l’AS Nancy

Lire la suite
Nancy OM: Un gros coup à Jouer

25e journée de Ligue 1: Marseille se déplace à Nancy au stade au stade Marcel-Picot (Dim 27/02 à 17h sut Foot +).
À peine sortie d’un match à haute tension contre Manchester United en Ligue des champions, les Olympiens vont devoir se replonger dans le quotidien (beaucoup moins sexy) du championnat France, lors d’un déplacement au Stade Marcel-Picot, pour y affronter L’AS Nancy Lorraine.La ligue des champions use physiquement et nerveusement et les matchs de championnat qui suivent sont souvent difficiles à négocier. Pour preuve, cette saison, l’OM ne compte que trois victoires sur les 6 matchs qui ont suivi les rencontres de Coupe d’Europe. Mais les Olympiens sont prévenus et connaissent l’enjeu de cette rencontre. Il va donc falloir vite mettre de côté Manchester, que l’OM retrouvera dans trois semaines, et se focaliser  sur Nancy.  STATISTIQUES DE L’OM EN LIGUE 1: Classement: 3ème (à 3pt de Lille 1er) Série en cours de l’OM : V N V V V Bilan matchs à l’extérieur: 4V 5N 2D Dernier Match: OM – St-Etienne: 2 – 1 Meilleur Buteur: Rémy – Lucho – Ayew: 6 buts Meileur Passeur: Brandao 4 passes décisivesCar si l’ASNL ne fait pas rêver les foules, ce match, par contre, s’annonce comme l’un des tournants du championnat.
En effet, dimanche soir Lyon se déplacera à Lille et en cas de match nul l’OM pourrait se retrouver à un point de Lille, avant de les recevoir pour un match au sommet la semaine suivante.Par la même occasion, ils pourraient creuser un peu plus l’écart avec Lyon qui n’est aujourd’hui qu’à un point de Marseille. Ce match sera donc capital dans la course au titre.
 

Le Terrain

A la veille du match à Nancy les marseillais se sont entrainés sur le terrain synthétique du centre d’entraînement Robert Louis-Dreyfus. Et pour cause Nancy, tout comme Lorient, a équipé son stade d’une pelouse synthétique.
Les joueurs de l’OM avaient fait la même chose avant le déplacement à Moscou en Ligue des Champions il y a quelques mois. Ce match considérait comme la finale pour la deuxième place, fut une des plus belles prestations olympiennes soldé par une belle victoire 3-0.
Cette surface, favorise le jeu court et rapide, elle n’aide pas les défenseurs car les appuis sont plus difficiles.
Si Lucho touche beaucoup de ballons, il aura la capacité d’accélérer le jeu marseillais sur ce gazon synthétique

L’entraineur-La tactique

Entraineur: Pablo CORREA
Organisé en 4-2-3-1, l’ASNL évolue en contre. Depuis peu, Corréa fait jouer son équipe avec les éléments techniques de son groupe : Hadgi, Vahirua et Feret.Corréa privilégie un jeu d’équipe très rigide où les consignes collectives prennent le pas sur les libertés individuelles.
Nancy devra faire face à de nombreux absents:André Luis, Gennaro Bracigliano, Jonathan Brison et Paul Alo’o Efoulou, Reynald Lemaitre, Berenguer (non retenu)André Luiz suspendu, c’est NDiaye qui sera associé à Joel Sami  pour former une charnière centrale athlétique mais peu technique.En attaque, Hadgi joue en pointe avec Vahirua en soutient. Cuvillier côté gauche et  Feret côté droit. Le jeune Bakar étant cantonné sur le banc.

Parcours en Ligue 1

15 ème à quatre points du premier reléguable Monaco
1 seule victoire sur les cinq derniers matches de Ligue 1
Dernier match: Lyon Nancy: 4 0
Bilan des résultats à Domicile: 5 Victoires – 1 Nul – 6 Défaites
Série en Cours : D D D  V D

Le joueur à surveiller

Youssouf Hadji: Il est LE joueur à surveiller. A la fois puissant et technique, il est l’un des meilleur avant-centre de ligue 1. C’est vrai bon joueur de foot. Très complet, il est capable de marquer de n’importe quelle position, mais aussi de faire jouer ses partenaires. 
Stats Ligue 1 2010-2011Matchs     17 (Titulaire : 17 )Buts     6 (1 sp)

Dans ce contexte, Didier Deschamps ne devrait pas trop faire tourner.  Valbuena encore trop juste pour jouer 90 minutes devrait à nouveau débuter sur le banc. Gignac, convalescent, sera de encore absent et A.Ayew prologera l’intérim à droite de l’attaque. Cheyrou devrait être aligné au coté de Cissé au milieu de terrain à la place Kaboré.

Grégorini

Chretien
NDiaye
 
Sami
Loties

 
 Nguemo
 
 Gavanon
 

 

Féret
 
Vahiruha
 
Cuvillier

Hadj

Mandanda

Fanni
Diawarra
 
Mbia
Taiwo

  Cissé

 
Cheyrou

 
 
 

Rémy

 Lucho

Ayew

  
Brandao
 

 

Score:   

0-1

Buteurs:
 

Rémy

Lire la suite
OM-ASSE: Déclarations d’aprés-match

Le site officiel de l’OM (OM.net) nous livre les premières déclarations après la victoire contre l’AS Saint Etienne :

Didier Deschamps :

«C’est la première fois qu’on enchaîne trois victoires cette saison. Cela confirme le bon résultat à Sochaux face à une équipe qui a mis beaucoup d’agressivité après sa défaite dans le derby et en pensant qu’on aurait l’esprit au match de mercredi. J’ai vu beaucoup de continuité par rapport à ce que nous avions fait à Sochaux même si tout n’a pas été parfait. Mais dans la détermination et l’application, le résultat est au final logique. On est dans une période de février/mars où il faut engranger le maximum de points. Nous avons pris neuf points sur les trois derniers matches, c’est une très bonne chose pour nous car les autres gagnent aussi et on reste dans le bon wagon. On est dans le dur et on le sera pendant deux mois. Il y aura ensuite un grand virage et une ligne droite, il faudra voir où on sera à ce moment-là.» Loïc Remy :
« J’ai pris un coup sur le tendon d’Achille mais il n’y a rien d’alarmant pour mercredi. Il va me falloir du repos et des soins pour être rétabli à temps. Je pense qu’il n’y aura pas de souci. L’ASSE savait que l’on avait une grosse échéance mercredi contre Manchester, donc ils sont venus ici en se disant qu’ils avaient une carte à jouer. En début de match, ils étaient présents partout mais on a su résister. On a marqué deux buts qui font du bien. On va désormais se concentrer sur Manchester…
J’ai connu des hauts et des bas mais il faut avoir les épaules solides pour remonter. Je ne perds pas confiance, je connais mes qualités. Marseille demande beaucoup d’exigences. Si je suis là, ce n’est pas pour rien. »Steve Mandanda :« On a bien maîtrisé la rencontre. On est bien entrés dans le match. On a vite marqué en seconde période et le second but nous a soulagés. Je suis un peu déçu d’avoir encaissé le but en fin de match. On n’a pas le droit de se relâcher dans ces moments-là. Dans l’ensemble, on a maîtrisé ce match et on prend trois points importants. C’est bien pour la confiance et pour la suite du championnat. Dans l’envie, on y était. On savait que l’ASSE avait des secondes périodes un peu plus difficiles car les joueurs offensifs défendent un peu moins. Il ne fallait pas paniquer, ne pas partir à l’abordage et se faire contrer. On a ouvert le score de belle manière et après le second but, le match est plus facile. »Edouard Cissé :« On est contents. Dans l’état d’esprit, on y était. Saint-Etienne est une équipe difficile à manœuvrer car elle a connu une petite déconvenue la semaine dernière. On a trois points en plus, on est là où on veut. C’est parfait ». José  Anigo :« C’est un match que l’on a plutôt bien maîtrisé même si l’on a pris un but à la fin et cela ne fait jamais plaisir de prendre un but. L’ensemble du match a été bien maîtrisé. On a retrouvé le collectif de l’an passé avec de l’expérience. Je suis content pour Loïc Remy et pour Gignac qui donné un caviar à Lucho qui marque. Remy a fait une performance de très bon niveau, ce soir».

Lire la suite
ZOOM SUR Remy

Ce que l’on peut retenir :

Peu de frappes  (seulement 2 sur le match)
Bonne efficacité dans les dribbles (82% réussis sur le match (9 sur 11 tentés))
Bonne efficacité (2 tirs cadré = 1 but)
Peu de pertes de balles (seulement 15% sur les 90 mn)
Passes bien assurées (91% de passes réussies sur les 90 mn)

En conclusion :
Bon match de Loic Remy, il a été bien disponible, il a provoqué et tenté sur son coté droit. Il marque un but plein d’opportunisme sur sa deuxième frappe du match. Il a adressé un beau centre à Brandao. On l’a senti beaucoup moins inhibé que d’habitude. Il doit continuer dans cet état d’esprit et être encore plus agressif offensivement !

 
 

Lire la suite
Notes du match OM 2-1 ASSE

Détail du 11 titulaire lors de la victoire de l’OM 2-1 contre l’AS Saint Etiennne.
A suivre l’analyse du match…
 
 

Lire la suite
Quand Puel copie Deschamps.

On le sait l’OM et L’OL ont un peu les même soucis ces derniers temps.
L’animation du jeu n’est pas suffisante et les leaders techniques pas assez présents. Les deux équipes évoluent dans le même schéma tactique, en 4-3-3, avec un triangle vers le bas au milieu.
 
Dans les deux cas, le meneur de jeu, Lucho pour l’OM et Gourcuff pour l’OL, ont du mal à trouver la bonne carburation.
 
Deschamps a trouvé la solution, la semaine dernoére, en changeant son milieu de terrain.
Dans son milieu du  4-3-3, la pointe du triangle est passé en haut et du coup Lucho se retrouve 10. Cela permet d’avoir une meilleure assise défensive avec deux milieux sur la même ligne. Lucho est plus libre, plus près de l’attaquant, a moins de travail défensif à faire et surtout reçoit le ballon plus haut sur le terrain dans les zones de décisions.
 
 
 Notre ami Claude Puel, qui a un problème de rendement avec son petit Gourcuff, s’est dit: pourquoi ne pas faire la même chose ! Et hier soir ,en match avancé de la 24ieme journée de Ligue1, il a mit en place la même disposition tactique que Deschamps ! Et ça marche : Gourcuff a joué plus haut, il a touché plus de ballons et marqué le premier but lyonnais. Après une première mi-temps moyenne, l’OL a déroulé en deuxième et a gagné 4-0 contre une bien pale équipe de Nancy.
 
 Bref quand on n’a pas d’idées, faut toujours regarder à côté !
Clash Lisandro /Puel :
Claude Puel, pour ce match contre Nancy, a décidé de faire tourner en prévision du match de ligue des champions. Il annonce à Lisandro qu’il ne jouera pas ce match ! L’argentin, fou de rage, a voulu quitter l’entrainement. Il a été rattrapé par des coéquipiers et a fini la séance. En partant, il tape comme un dingue dans un ballon et se blesse aux ischio-jambiers. Il est incertain pour le match contre le Real.

Lire la suite
Gignac réveil l’OM!

En plein doute, après ses deux dernières piteuses prestations face à Monaco et Arles Avignon, l’OM se déplaçait au stade Bonal avec l’obligation de gagner pour rester au contact des équipes de tête.
Grâce à deux buts somptueux d’un Gignac retrouvé, les marseillais ont remplis leur contrat. Ils enchainent donc une deuxième victoire consécutive mais en y mettant cette fois la manière. En s’imposant 2-1, après avoir été mené au score, l’OM grimpe donc à la seconde place du classement (En attendant les matchs de Rennes et Lille dimanche) et se positionne ainsi pour le sprint final.   La compo:
Comme le laissait entendre Guy Stéphan cette semaine, Didier Deschamps a choisi de renforcer son milieu de terrain avec les présences de Kaboré et Cissé et de positionner Lucho en numéro 10.
L’OM a donc évolué en 4-3-3 avec milieu en losange :

Le match : L’OM entame la rencontre avec de bonnes intentions dans le jeu. Lucho, positionné en numéro 10, amène plus de liant entre le milieu et l’attaque. Le premier quart d’heure est dominé par les Marseillais qui se montrent dangereux, surtout sur coups de pieds arrêtés.  Le jeu va ensuite s’équilibrer et Sochaux va se montrer de plus en plus dangereux, exploitant bien les espaces dans le dos de la défense marseillaise. Les deux équipes se livrent et proposent du jeu, ce qui rend le match ouvert d’un coté comme de l’autre. Coté Sochaliens, le danger se nomme Martin. Sur chacune de ses prises balle, il amène le danger dans la défense Olympienne au bord de la rupture. L’OM plie mais ne rompt pas, et reprend le contrôle de la partie dans le dernier quart d’heure de la première mi-temps. Avec en gros pressing au lieu de terrain, L’OM étouffe les sochaliens et se procure quelques bonnes occasions. Notamment par Gignac, sur un tir à bout portant mais repoussé par Richert.  A la 42e minute, sur un contre rapidement mené, Martin lance Josse dans le dos d’Heinze, celui-ci centre au second poteau pour Ideye qui reprend de la tète et trompe Mandanda. Sochaux ouvre le score contre le cour du match dans un temps fort de l’OM. Stupeur chez les Marseillais ! Mais les Olympiens n’auront pas le temps de gamberger, car dans les arrêts de jeu de la 1ère mi-temps, Gignac, à 20 m des buts, repique au centre et décoche une frappe enroulé,  qui trompe Richert et atterrie dans le petit filler. Gignac remet les deux équipes à égalité et permet à l’OM de repartir en seconde période avec la confiance nécessaire pour aller chercher la gagne. La seconde mi-temps débute sur un faut rythme mais l’OM est bien en place. A l’heure de jeu, Remy remplace Ayew transparent jusque là. Sur un de ses premiers ballons, Remy déborde coté gauche et centre fort en retrait pour Gignac, qui, à l’entrée de la surface, reprend instantanément de volé et trompe une nouvelle fois Richert ! Un but somptueux de DD Gignac, qui retrouve ce soir toutes ses sensations de buteur et offre ainsi à l’OM une victoire importantissime. Menant 2 but à 1 à vingt minutes de la fin, Deschamps décide fermer le jeu, et les marseillais vont tenir ce résultat sans trop de mal jusqu’à la fin. L’OM a réalisé ce soir un match sérieux avec beaucoup d’application et de détermination. Les Marseillais ont su mettre l’engagement et l’agressivité nécessaire pour aller chercher cette victoire chez la meilleure équipe à domicile cette saison. L’OM lance peut être ici, à Bonal, sa saison. Ce qu’il faut retenir :

Avec 4 buts en 5 matchs Gignac, qui redevient enfin le Gignac serial buteur de Toulouse. Attention, il n’est pas, et ne sera jamais, un cador techniquement, mais ce qu’on lui demande avant tout c’est de marquer des buts.

Le positionnement de Lucho en 10 apporte plus de fluidité dans le jeu et trouve mieux les attaquants.

Le coté droit est toujours aussi orphelin de Valbuena. Ni Ayew ni Remy (malgré son centre décisif qui amène le deuxième but) n’arrivent à faire oublier « petit vélo ».

Les Olympiens ont réalisé un bon match, tant dans le jeu que dans l’engagement qui leur faisait défaut ces derniers temps.

Marseille est ce soir deuxième au classement, se replace pour le sprint final.

Lire la suite
ZOOM SUR Brandao

Ce que l’on peut retenir :

Trop de frappes hors cadre (seulement 25% des frappes cadrées  sur le match)
Peu de ballons joués (34 sur le match)
Peu de frappes (seulement 4)
Ballons joués loin de la surface adverse
Passes bien assurées (81% de passes réussies sur les 90 mn)

En conclusion :
Match moyen de Brandao. Il apporte beaucoup dans son jeu sans ballons, ses appels et son pressing. Mais il n’est pas assez disponible dans la surface. Il perd trop de ballons, ne dribble pas et joue trop lentement. Il assure ces passes en jouant court mais rarement vers l’avant. Ce n’est pas un 9 extraordinaire mais il permet a ces coéquipiers d’avoir plus d’espace. En l’occurence Gignac qui reussit un doublé ce soir.

Lire la suite
Notes du match FCSM – OM

Détail du 11 titulaire lors de la victoire de l’OM 2-0 contre le FCSM:

Lire la suite
FC Sochaux OM: Allez, on enchaine!

23e journée de Ligue 1: Marseille se déplace au stade Bonal pour affronter le FC Sochaux.En déplacement à Sochaux, l’Olympique de Marseille va tenter de ramener une troisième victoire consécutive en championnat.La tache ne sera pas simple pour l’OM, car non seulement  Sochaux est l’équipe la plus performante de Ligue 1 à domicile (24 points sur 33 possibles et 2,18 buts marqués par match), mais aussi parce que la piètre prestation de l’OM face à Arles-Avignon (1-0) a de quoi inquiéter les Olympiens.Les clés du MatchLe manque de complémentarité entre les attaquants de l’OM est préocupant. Lucho, toujours orphelin de Valbuena, devra enfin trouver des affinités dans le jeu avec Rémy, Gignac et Brandao.Le duel entre Cissé (ou Kaboré) et Marvin Martin, élu meilleur joueur de ligue 1 du mois de janvier et actuel meilleur passeur du championnat (10 passes) aura son importance. L’OM devra couper la relation entre le petit meneur de jeu et les attaquants sochaliens.l’OM devra aussi retrouver les valeurs d’ engagement et d’agressivité qui faisaient sa force l’an passé et qui lui ont permis d’arracher des victoires précieuses à l’extérieure.  
Les compositions:Cette semaine Guy Stéphan laissait entendre que le coach olympien pourrait changer de système de jeu, passant ainsi en 4 4 2 avec lucho en meneur de jeu.Cependant, on imagine mal Didier Deschamps modifié son organisation au stade Bonnal où Sochaux est redoutable cette année. Peut être le fera t il en cours de match selon le sénario de la rencontre.L’OM devrait donc débuter dans un 4 4 3 classique. A Ayew devrait retrouver sa place de titulaire à la place de Cheyrou. La seule incertitude portera sur le poste de numéro 6 où Cissé et Kaboré sont en concurrence.

Richert

Faty
Perquis
 
brechet
Sauget

 
 
 
 
 

Martin
 
Carlao

 
 
 
 
 

Boudebouz
 

 
M-Belay

Ideye

 
Maiga

Mandanda

Fanni
Diawarra
 
Mbia
Heinze

  

Cissé
 

Lucho
 
 A.Ayew

Rémy

 

Gignac

  
Brandao
 

 

 Prono OMlesite.fr

Score:   

0-1

Buteurs:
 

Gignac

Lire la suite
OM ACA: Une victoire sans convaincre.

Dos au mur, avec 8 points de retard sur le leader Lille, Marseille n’a plus de joker et doit impérativement enchaîner une série de victoire pour espérer recoller au classement.
Recevant Arles-Avignon, l’équipe paillasson du championnat, plus mauvaise défense et plus mauvaise attaque de ligue 1, l’OM avait donc l’opportunité d’engranger des points et de faire oublier sa prestation médiocre face à Monaco.
En gagnant 1 0, l’OM assure certes le principal. La défaite de Paris à Rennes permet même aux Olympiens de faire une bonne opération au classement, en attendant le match de Lille à Auxerre et le Lyon-Bordeaux.
Et pourtant cela n’efface en rien toutes les inquiétudes en terme de jeu.
 Car cette équipe manque cruellement de techniciens, et ne pourra donc peut être pas proposer mieux. Valbuena blessé, il ne reste que Lucho à l’aise balle aux pieds. Criant dans les zones de vérité, où chaque prise de balle, chaque contrôle et chaque passe ratés sont autant d’occasions de but avortés. 
Voila pourquoi Valbuena a su se rendre indispensable dans cette équipe en manque de leader technique.

La composition :
Cheyrou retrouve une place de titulaire à la place de d’Ayew et Kaboré remplace Cissé.

Le Match:
La première mi-temps se joue sur un rythme pas très élever. Marseille domine mais sans être convaincant et véritablement dangereux.
L’OM se procure tout de même quelques occasions. 
Sur un coup franc rapidement joué par Lucho, Rémy lancé en profondeur rate son contrôle et gâche une première opportunité.
Gignac se procure ensuite une grosse occasion d’un retourné acrobatique qui fini sur la transversale. Puis sur caviar de Lucho, Cheyrou reprend du plat du pied mais tire sur le gardien. encore une occasion en or vendangée.
C’est ensuite Lucho qui touche la barre sur un coup franc bien enroulé aux 16M50. 
On sent beaucoup de crispation chez les marseillais qui rentreront aux vestiaires sous les sifflés.

En seconde période, les Olympiens n’arrivent pas à emballer la rencontre. Il y a du mieux, ils ne parvient pas à changer de rythme pour faire plier la défense Arlésienne.
La délivrance arrive à la 56e minute: Lucho décale Brandao sur le coté, celui-ci centre en retrait pour Gignac qui ajuste le gardien à bout portant.
Dés lors, l’OM aurait due se libérer. Mais Les marseillais, bien trop crispés, finiront le match sur un faut rythme, se mettant même en danger en reculant trop.

Ce qu’il faut retenir
• le retour de Brandao stabilise le secteur offensif. En tant que pivot, il permet à Gignac et Rémy de plonger dans les intervalles.• 3eme but en 4 matchs pour Gignac qui semble retrouver son efficacité malgré un niveau technique alarmant.• Rémy, toujours aussi transparent, ne parvient pas à s’imposer en l’absense de Valbuena. Son niveau est vraiment inquiétant. Autant Gignac semble sur une pente ascendante autant lui semble complètement à la dérive.• Fanni est l’une des satisfactions de ce début d’année. infranchissable sur son coté, il apporte aussi des solutions offensives.• Kaboré, sans être exceptionnel, est bien meilleur que Cissé. Il presse et récupère bien plus de ballons au milieu de terrain.• Cheyrou moins performant qu’Ayew défensivement, soulage bien plus Lucho dans la construction du jeu vers l’avant.
L’avis d’OMlesite:
Les matchs se suivent et se ressemblent pour l’OM. Bien en place, costauds défensivement, les marseillais ne sont presque jamais mis en danger. Par contre, sur les phases offensives Marseille maitrise beaucoup moins son sujet et peine à déstabiliser les défenses. Le temps passe et L’OM ne progresse pas dans ce secteur de jeu. De quoi inquiéter Didier Deschamps qui ne semble pas trouver de solutions pour faire mieux jouer son équipe. Ce soir, il se contera donc uniquement du résultat. Mais pour la suite, il faudra être capable de beaucoup mieux.

Lire la suite
ZOOM SUR Lucho Gonzalez

Détail des statistiques de Lucho Gonzalez lors de la victoire de l’OM 1-0 contre l’ACACe que l’on peut retenir :• 1 seule frappe au but (sur coup franc direct)• Gros volume de jeu en première mi-temps (40 ballons) et seulement 20% de ballons perdus sur les 90mn.• Il touche des ballons sur l’ensemble du terrain• Passes bien assurées (82% de passes réussies sur les 90 mn)En conclusion :Bonne première mi-temps de Lucho. Il a fait jouer ces partenaires et donné des solutions. Il a effectué un bon pressing dans le camp adverse. En deuxième mi-temps il a été moins présent, sauf sur sa belle ouverture sur Brandao qui amène le but de Gignac. Il doit être plus régulier et peut être donner des solutions plus bas sur le terrain. Orphelin de Valbuena.

Lire la suite
Notes du match OM – ACA

Détail du 11 titulaire lors de la victoire de l’OM 1-0 contre l’ACA:

Lire la suite