Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Nancy – OM (0-1): Marseille s’offre un record

Par Mis à jour le - Publié le

L’Olympique de Marseille s’offre à Nancy une cinquième victoire consécutive (1-0) en championnat et conserve donc sa première place au classement.  Jamais dans son histoire le club phocéen n’avait remporté ses cinq premiers matches.

 

Marseille réalise une première période d’une maitrise collective et d’un niveau technique rarement atteint ces dernières années. Ce sont pendant les 45 premières minutes des vagues successives qui vont s’abattre sur les nancéens,  L’OM aurait du inscrire plusieurs buts mais les attaquants phocéens ont pêché dans la finition. Face à un adversaire d’un autre niveau que Nancy, cela aurait pu leur couter très cher.

André Ayew ouvre donc le bal des opportunités manquées d’un tir que sauve Muratori sur sa ligne(10′). C’est ensuite le début d’un festival d’occasions ratées par Gignac, omniprésent sur le front de l’attaque phocéenne mais manquant cruellement d’efficacité. Le portier de Nancy détourne d’abord deux frappes du buteur Martégal (14′, 22′). Puis APG manque deux fois le cadre, d’un plat du pied trop enlevé suite à un centre de Jordan Ayew (24′), alors que le but semblait acquis,  puis sur une reprise de volée surpuissante qui frôle le poteau (37′)

 

Marseille a largement dominé son adversaire dans tous les domaines. Le nombre d’occasions ratées laisse cependant un gout amère dans une première mi-temps pourtant aboutie en terme de qualité de jeu et d’engagement.

 

 

Les marseillais débutent la seconde période avec les mêmes intentions, mais cette fois la première occasion sera la bonne. Sur un débordement puis un centre d’André Ayew,  son frère Jordan coupe la trajectoire et catapulte de la tète le ballon au fond des filets. (0-1, 53′). Ce but récompense le match complet de l’attaquant ghanéen.

 

 

Il va aussi réveiller les nancéens, qui n’avaient pas existé jusque-là. Marseille perd peu à peu le contrôle, laissant plus d’espace à Nancy. Le pressing et le replis défensif des attaquants n’est plus le même qu’en première mi-temps. La fatigue se fait également clairement sentir chez certains joueurs (Valbuena, André Ayew). Mais Nancy n’a clairement pas les armes pour faire réellement souffrir la défense de l’OM.

 

 

 

Marseille va donc conserver cette avantage sans trop de difficulté. La trêve internationale n’aura pas brisé la dynamique de victoires des hommes d’Elie Baup, qui se déplaceront en Turquie dès jeudi pour le 1er match de poule d’Europa League face  Fenerbahçe.

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    1