Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Deschamps pointe du doigt le manque de professionnalisme en L1

Par

Après trois saisons comme entraineur l’Olympique de Marseille, Didier Deschamps, devenu sélectionneur de l’équipe de France, a pour mission de qualifier les bleus pour la coupe du monde 2014. A trois jours d’une rencontre décisive face à l’Espagne, le l’ancien coach de l’OM a de nouveau pointé du doigt le manque de professionnalisme des footballeurs de Ligue 1.  Un discours qu’il avait déjà plusieurs fois tenu lorsqu’il entrainait Marseille.

 

 

« En Ligue 1, les joueurs français disposent d’une liberté beaucoup plus importante que dans les grands championnats. Dans les grands clubs étrangers, si tu ne te soumets pas à la concurrence quotidienne, si tu n’acquiers pas cette mentalité qui te pousse à te dépasser, sans jamais t’accorder la moindre excuse, jour après jour, entraînement après entraînement, tu es dehors. En L1, la liberté est à la limite de la permissivité. Et parfois au-delà. Quand on laisse trop régulièrement passer les petits manquements au professionnalisme, c’est foutu » a déclaré Didier Deschamps dans un entretien accordé à L’équipe Magasine. 

 

 

Pour l’ancien capitaine des bleus,  les joueurs français changent radicalement de comportement lorsqu’ils  partent jouer à l’étranger. « On dit toujours que les joueurs français changent en partant à l’étranger, qu’ils y deviennent vraiment pros, mais pourquoi ne font-ils pas l’effort avant, en France ? Ils gagneraient du temps ! Faire attention à son poids, à son hygiène de vie, au repos, ça parait basique, essentiel, mais ça n’est pas entré dans toutes les têtes. »

 

 

Le sélectionneur de l’équipe de France explique en partie ces comportements anti-professionnels par le laxisme  des dirigeants des clubs  français, qui ne les sanctionnent pas durement.

« Chez nous, le cadre est flou, les entraîneurs n’ont pas toujours la possibilité de sanctionner. Dans les grands clubs, l’institution est au-dessus de tout. Et l’entraîneur, les dirigeants sont garants de cela. En France, on dit beaucoup que le club est au-dessus, mais, dans les faits, c’est autre chose. Ça rend le travail plus compliqué et si tu ne sanctionnes pas un joueur qui a manqué à son obligation de professionnalisme, tu ne peux plus rien exiger des autres »

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    2