Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM-SOCHAUX (2-2): Marseille trébuche d’entrée.

Par

L’OM a été tenu en échec (2-2) par Sochaux au stade Vélodrome lors de la première journée de Ligue 1. Les Olympiens avaient pourtant ouvert le score sur un magnifique but de Lucho (38’, 1-0), d’une reprise de volé du pied gauche. En seconde période, les hommes de Didier Deschamps ont souffert physiquement, permettant ainsi à Sochaux de revenir à la marque, par l’intermédiaire de Marvin Martin (59’ 1-1), puis de prendre l’avantage quelques minutes plus tard sur un but Nogueira (71’ 1-2). C’est Loic Rémy qui égalisera d’un but de la tête, sur un corner de Valbuena (75’, 2-2), permettant ainsi aux Olympiens de sauver les meubles. L’OM rate donc son entrée en perdant ses deux premiers points à domicile et en montrant des carences défensives inquiétantes pour la suite.

Le Onze de départ de l’OM Fiche du Match
CompoOM_TDC

OM_fond_55 sochaux_fond_55
  2 2
 
buteurs Lucho (38′) Rémy (74′)
 
  Martin (59′) Nogueiro (71′)
Homme du Match 
 Portrait_lucho_relief

Note 

7/10

titre_Match_apres_matchs

Lucho IMpérial

L’OM aura montré deux visages différents ce soir pour la rentrée des classes de Ligue 1. En première période, les Marseillais ont maîtrisé leur sujet en monopolisant le ballon et en réalisant de beaux mouvements sur le plan offensif. Après une très bonne entame, de belles combinaisons et une complicité naissante entre Lucho et Rémy, Marseille a logiquement ouvert le score par l’homme le plus en vue ce soir côté Olympien : Lucho Gonzalez. Le milieu Argentin a prouvé, à ceux qui osaient en douter, qu’il est un joueur de grande classe. Son but, d’une reprise de voler du pied gauche de vingt mètres n’en est qu’une illustration. Deschamps l’a annoncé, tant que l’Argentin sera là, il l’utilisera, et Lucho a été très bon ce soir. Tout comme Rémy qui s’est encore démené sur tout le front de l’attaque et qui a inscrit le but égalisateur, (74′, 2-2) permettant à l’OM d’éviter sa première défaite à domicile. Il serait vraiment dommage de casser la relation privilégier qui semble se mettre en place entre les deux hommes, si l’Argentin quittait l’OM. La grosse première mi-temps d’Alou Diarra est aussi une des satisfactions de la soirée. Il est notamment à l’origine du premier but, en arrachant un ballon au milieu de terrain et en lançant un contre rapide après avoir éliminé deux joueurs balle aux pieds. Il aura cependant eu plus de mal sur le plan athlétique en seconde période, tout comme le reste de l’équipe.

L’OM prend trop de ButsL’OM aurait pu se mettre à l’abri dès le début de la seconde période, si la reprise de voler de Lucho, encore lui, n’avait pas été détournée sur le poteau par Teddy Richert (47’). Dès lors, les hommes de Didier Deschamps vont avoir un sérieux coup de mou. Les sochaliens en ont alors profité pour prendre le jeu à leur compte et faire plier une défense marseillaise encore en rodage. Sur le premier but, Mbia oublie Martin dans son dos. Seul au second poteau, le meneur de jeu Sochalien coupe la trajectoire du centre de Cochia pour tromper Mandanda à bout portant (57’ 1-1). Sur le second but Sochalien, c’est le manque d’agressivité de Morel est en cause. Il laisse Martin assurer tranquillement un centre en retrait, sans le presser. Nogueira reprend alors le ballon à l’entrée de la surface d’une belle frappe enveloppée qui vient se loger au fond des filets en rasant le poteau. L’OM a ensuite trouvé les ressources mentales pour revenir au score, mais le mal était fait. Alors qu’ils avaient fait le plus dur en ouvrant la marque, les Olympiens n’ont pas su tuer le match et se sont donc mis en difficulté.

La défense marseillaise a encore était défaillante. Après avoir concédé quatre buts face à Lille, lors du Trophée des Champions, elle en concède deux nouveaux ce soir ; Des buts largement évitables, qui plus est. Cette défense, qui était censé être le fort de l’équipe, se révèle dangereusement friable.
C’est offensivement que l’OM aura par contre montré des choses encourageantes, même si l’attaque phocéenne aura manqué de réalisme. Comme dit l’adage :
Il n’y a pas de grandes équipe sans grande défense. Alors il va vite falloir trouver les bons réglages, si l’OM ne veut pas gâcher son début de saison comme l’an passé.

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0