Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Mercato : L’OM et la filière camerounaise

Par

En décembre 2001, José Anigo s’était rendu au Cameroun pour visiter le centre de formation d’où est issu Nicolas N’Koulou. Le directeur sportif avait expliqué sa démarche à RMC : « J’ai vu des gamins d’un talent extraordinaire. Mais ce sont des jeunes, ce n’est pas encore pour nous. Ça fait quelques années qu’on se positionne sur le Cameroun. On vient à peu près tous les trois mois. Il y a un centre de formation d’où viennent Nicolas Nkoulou et d’autres. Quand il a fallu aller chercher Nicolas Nkoulou, cette relation qu’on a tissée au Cameroun nous a permis de le faire venir. »

 

Aboubakar, Bong, Moukandjo, Chedjou, Bedimo…

 

 

Si Nicolas N’Koulou est l’exemple actuel de cette filière camerounaise, l’année dernière Stéphane M’Bia était encore phocéen. D’autres joueurs comme Vincent Aboubakar ou Gaétan Bong ont été envoyé à l’OM lors des derniers mercatos. Aujourd’hui il y a encore des bruits de couloirs concernant Benjamin Moukandjo et Aurélien Chedjou. La piste la plus sérieuse même à Henri Bedimo qui pourrait rejoindre le club olympien cet été. Il faut dire que l’OM a tendance à recruter des camerounais avec un statut d’international, ce qui garantit un niveau intéressant…

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0