Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM – Baup: « On risque de se mettre dans la merde »

Par Publié le - Mis à jour le
OM – Baup: « On risque de se mettre dans la merde »
Footballclubdemarseille TV

Alors que les critiques sur la qualité de jeu se font de plus en plus nombreuses, Elie baup veut surtout que ses joueurs ne se fassent pas influencer par les commentaires des observateurs a cinq journée de la fin du championnat.

 

 

N’aimeriez vous pas voir gagner votre équipe sur un score fleuve?

La première des idées pour un entraineur, c’est de gagner. Ensuite c’est de gagner avec la manière et le plus de buts possibles. Donc on essaye d’abord de gagner, et on le fait, et si on peut faire mieux, on essaiera toujours.

 

 

 

La série de six matches sans encaisser de but, c’est une pression supplémentaire ou une garantie?

Je pense que c’est une garantie et aussi une réponse aux problèmes que l’on a eu, car on a pris quand même quelques branlées qui nous ont marquées. On a travaillé et, le fait de garder une forme de solidité, notamment sur les coups de pieds arrêtés, c’est une bonne chose qui nous pousse aussi à continuer. Mais ce n’est pas le vrai challenge. Le vrai challenge c’est d’être sur le podium.

 

« Il ne faut pas que cette pollution extérieure vienne nous influencer »

 

Elie BaupQuel est le danger à éviter pour conserver cette deuxième voir la troisième place?

De se laisser toucher par l’environnement, de se mettre des idées négatives dans la tête et de vouloir changer notre mode de travail. Ce n’est pas à cinq journées de la fin que l’on va changer notre identité de jeu ou notre comportement. Il ne faut pas que cette pollution extérieure vienne nous influencer. On doit plus que jamais se serrer les coudes et rester sur notre ligne de conduite que l’on s’est tracée depuis le début. Si on veut se mettre à tenter des trucs que l’on ne sait pas faire on va se mettre dans la merde.

 

 

Beaucoup de supporters ne comprennent pas qu’un club comme l’Olympique de Marseille, puissent trembler devant Brest?

 

Aujourd’hui, notre championnat est fait de contradictions. On n’a pas tremblé, on ne tremble pas, mais on a des difficultés à surprendre nos adversaire, à mettre en difficulté des équipes comme ça qui défendent bien et sont organisées pour ça. Par exemple, Brest avait adopté une organisation de jeu qu’ils n’avaient pas adopté les autres fois. Ils se sont mis en 4-1 4-1 avec un joueur dans l’interligne pour contrôler tout le match Mathieu Valbuena. Contre Lorient il n’y aura pas plus d’espace avec leur deux lignes de quatre.

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0