Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Senah Mango (OM): « Je me suis dit « Ils vont me buter » »

Par

Tout juste de retour à Marseille, après avoir été prêté six mois à Monaco, Senah Mango a fait l’objet d’un vol à main armée avec séquestration vendredi soir. Traumatisé par la violence de son agression, le jeune défenseur de l’OM raconte sa terrible expérience sur le site de RMC.

« Je venais d’arriver chez moi vers 19h30 après avoir fait mes courses. Dans mon garage, ma copine descend du véhicule afin de monter les provisions. J’étais en train de garer la voiture quand d’un seul coup deux personnes sont arrivées armées, cagoulées, m’ont demandé de me coucher par terre. C’était très violent, j’avais le pistolet sur la tempe et  ils m’ont mis un coup dans la bouche. Ensuite ils ont ordonné à ma copine de leur donner les clés de la maison sinon ils me tueraient. Ils ont tout pris à la maison : télévisions, home cinéma, tous les produits high-tech. Après avoir cambriolé mon appartement, ils nous ont ordonné de rentrer dans la voiture, moi dans le coffre et ma copine à l’arrière.  Ils nous ont amenés jusqu’à la cité des Fourragères (dans l’Est de Marseille, ndlr), où ils m’ont demandé de leur donner le code  de ma carte bleue afin d’aller retirer de l’argent liquide. Ils nous ont laissés là en nous menaçant et nous ont dit « Dans le futur, nous serons là ». Avec ma copine, nous avons fait du stop jusqu’à la Gare St Charles où nous sommes directement allés voir la police. » (…)

« Je suis traumatisé. A un moment, j’ai eu très peur. Devant moi, ils se sont questionnés : « Est-ce qu’on les tue ou pas ? ». C’est psychologiquement effroyable. J’ai cru que j’allais mourir. Je me suis dit « Ils vont me buter ». C’est une situation incroyable. On oublie tout, le foot, nos soucis quotidiens, on pense juste à notre vie. J’ai fait ce qu’ils voulaient car un seul mensonge aurait pu entraîner la mort de ma copine ou la mienne. Je suis bien entouré,  beaucoup de gens me soutiennent mais j’ai encore peur. Je me dis qu’ils peuvent revenir mais j’essaie d’oublier cet événement dramatique. »

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0