Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Fanni « je suis sorti, j’ai bu, je n’ai rien calculé… »

Par

Actuellement en stage de préparation en Bretagne, Rod Fanni a évoqué, dans une interview accordé à La Provence, la concurrence qui l’attend avec Azpilicueta, pour le poste de latéral droit. « J’ai l’impression que ça crée un débat à l’extérieur, tant de gens m’en parlent, mais c’est toujours pareil. Ne pas être confronté à une concurrence dans un club n’existe pas. Les gens attendent de moi une déclaration fracassante sur la situation, une phrase extraordinaire susceptible de déclencher une rivalité entre Azpi et moi. Il y a tellement de choses que nous ne maîtrisons pas : la forme, la méforme, les blessures, les suspensions… ». Concernant la relation entre les deux hommes, Fanni affirme que celle-ci est loin d’être tendue. « En fait, je l’adore, même si je ne le connais pas encore sur le bout des doigts. Ça me rappelle un peu ma rencontre avec Bacary Sagna en équipe de France, quand j’étais sa doublure… » Explique t il. Acceptera t-il avec autant de fairplay d’être la doublure du jeune Espagnol ? Nous le verrons bien.

Dans cet entretien, Fanni avoue aussi qu’il paye actuellement, à chaque entraînement, ses excès lors de ses vacances. « Ne me demandez pas pourquoi, mais j’ai ressenti le besoin de me laisser aller (…) J’ai mangé, je suis sorti, j’ai bu un verre de temps en temps. Pendant deux semaines, je n’ai rien calculé (…) Je savais que j’allais souffrir à la reprise. C’est le cas et je l’assume. Je subis les entraînements, mais l’important est d’être prêt pour la reprise. » Admet t-il. Fanni pourrait bien payer cash ses écarts, lorsque Azpi rentrera de vacances, affûté par le mois de compétition avec les Espoirs Espagnols avec lesquels il vient d’être sacré Champion d’Europe.

 

Source: La Provence

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0