Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Mbia : « Moi, je suis Chip-chop, je dois faire gagner l’équipe »

Par

A la veille du Trophée des Champions, Stéphane Mbia a accordé une interview au quotidien l’Equipe. Un an après avoir séché la reprise de l’entrainement et fait chanter la direction du club pour obtenir une augmentation de salaire, le défenseur central de l’OM semble métamorphosé. La naissance de sa fille n’y est par pour rien. Les conseils de Didier Deschamps et de Gaby Heinze non plus. Entre prétention et dérision, Mbia est décidément un personnage à part…

Ses objectifs : « je vais essayer d’être plus présent offensivement. A la base, c’est ca qui fait le joueur. Je dois faire gagner l’équipe (…) Sur les six premiers mois, cinq ou sept buts. Je dois donc marquer d’entrée (…) tout en respectant les consignes du coach et le collectif. Je peux marquer de la tête, sur coup franc, et être plus présent sur les frappes de loin. Je dois franchir un pallier, être plus constant, plus régulier et atteindre ce quota (…) je vais être sérieux, efficace défensivement, et vous me verrai monter. »

Le poste de défenseur : « Je ne prend aucun plaisir à défendre. Comme j’ai la chance d’avoir joué au milieu, j’anticipe, je sais ce que l’attaquant va faire. C’est ma force. Je sais que je vais récupérer le ballon. Je le vois arriver… Je compte sur ma vitesse. En plus de la tête, je n’ai pas de problème(…) Je n’aime pas tacler. Pas du tout même. Un bon défenseur ne va au sol qu’en cas d’urgence. Laurent blanc ne taclait presque jamais. »

Le Coach Deschamps « Tu apprends tous les jours avec le coach. Même au petit déjeuner, il te balance une phrase, un truc. Fais ci, fais ca…Sur mes placements, sur la première relance vers l’avant qui crée un décalage. Il m’a aidé sur mon alimentation. Avant, je ne prenais pas le petit déjeuner.(…) Il sait ce que je veux, où je veux aller et il a une totale confiance en moi. Il m’a reproché de ne pas avoir mis beaucoup de buts, alors je veux être plus décisif. »

Son nouveau comportement « Je sui un vrai pro et un gagneur, je ne sorts pas, je ne suis pas trop boite de nuit. J’ai aussi beaucoup appris de Gaby Heinze. Il venait très tôt et partait très tard de l’entrainement. Lui n’aimait pas les tricheurs et je n’en suis pas un. (…) A 22 ans, je faisais le fou, maintenant c’est fini. Je suis devenu calme. Vous allez voir cette saison ! »

La perte du titre
« ca m’a foutu la rage. On veut le récupérer. C’est notre objectif Numéro 1.

 

Le trophée des Champions :
C’est un challenge car c’est Lille qui nous a pris le titre. On veut les battre. C’est très, très important. C’est un message qu’on veut leur faire passer. Dans nos têtes ce n’est pas un match amical… »

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0