PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
PUBLICITÉ

OM – Anigo: « Le muet » prépare sa revanche

Mis à jour le - Publié le
Journaliste professionnel spécialiste de l'OM (olympique de Marseille), couvre l'actualité de l'OM et du mercato OM depuis plus de 12 ans. Présentateur de l'émission Débat Foot Marseille et réalisateur de films documentaires sur l'histoire de l'OM.

Il ne reste plus que cinq matches à l’OM pour terminer cette saison interminable, avec pour seul objectif de casser une série de matches sans victoire jamais égalée (12 matches). En coulisse, la guerre des clans, entre les deux hommes forts du secteur sportif, ne faiblit pas. Mis au placard depuis ses déclarations fracassantes sur DeschampsAnigo attend impatiemment son heure pour régler ses comptes. « C’est dure à vivre car je suis un peu pied et poings liés et j’ai assisté en spectateur à l’enlisement de cette équipe. Mais je n’en veux pas au président, qui a une situation assez compliqué à gérer. En fin de saison, on fera les bilans tous ensembles. J’ai hâte d’y être…«  déclarait-il dans les colonnes de France football il y a plusieurs semaines. Depuis silence radio. Deschamps a, lui, ajouté une ligne à son palmarès en remportant une coupe de la ligue supplémentaire, et n’a pas manqué l’occasion de la dédié à son ennemie juré: « On a gagné six titres en trois ans, ca, on ne pourra jamais me l’enlever, même mes pires ennemis »

 

Ce message Anigo l’a bien reçu, mais il ne commettra plus la même erreur de répondre directement et surtout publiquement à l’entraineur de l’OM. « Le muet » comme on le surnomme désormais à la commanderie, attend son heure et avance ses pions en sous-marin : « il attaque de toutes parts. Il perd son calme. Ces signes de nervosité ne trompent pas. C’est grave tout ce qu’il a dit quand même. Le soir d’une victoire en Coupe, déverser un discours de rancœur dans tous les médias jusqu’au lendemain sur TF1. Il ne sait plus comment faire parce qu’il sent le vent tourner. Et le fait que José ne réponde pas, ça l’énerve encore plus » note un fidèle de José Anigo dans le 10 sport.

 

L’ancien minot marseillais, qui a vu défiler les entraineurs et les présidents, en préservant à chaque fois son poste, n’a aucun souci à se faire. Vincent Labrune ne le lâchera pas. Il préférera se séparer d’un des meilleurs entraineurs d’Europe, plutôt que d’affronter seul un environnement qui lui fait semble-t-il très peur. Il prépare donc son retour aux affaires en fin stratège pour reprendre les commandes du club cet été.

 

Michel Rodebat

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    2
     
    yandex bola