Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Carine Galli: « Chacun se paye son quart d’heure de gloire sur le dos de l’OM »

Par Mis à jour le - Publié le
Carine Galli: « Chacun se paye son quart d’heure de gloire sur le dos de l’OM »
Footballclubdemarseille TV

Avant le match nul 0-0 entre l’OM et Lille, Carine Galli a répondu à nos questions. La présentatrice de l’émission Le Grand Plateau sur Eurosport et intervenante dans l’After Foot sur RMC, nous livre son point de vue aiguisé sur l’actualité sportive et extra-sportive de l’OM en cette fin de saison.

 

 

 

FCM – Vous êtes cette année à l’antenne sur RMC dans l’After Foot

Carine Galli : « L’After a toujours été un rêve. Je suis rentrée à RMC en 2009, j’ai tanné Gilbert Brisbois pour faire un essai. Cela s’est concrétisé l’été dernier et maintenant je suis titulaire le vendredi et remplaçante le reste de la semaine. »

 

 

FCM – Que pensez-vous de la saison de l’OM ? 

Carine Galli : « Vu les annonces de la direction de l’OM, vu les restrictions budgétaires, le mercato, évidemment la place actuelle et le parcours sur la saison sont inespérés. Les dirigeants visaient une cinquième place, l’OM a quasiment toujours été troisième. Si le club phocéen termine sur le podium, on pourra dire qu’en terme de résultat c’est pleinement réussi. Après en terme de fond de jeu et de qualité c’est autre chose. Avec toutes les économies réalisées c’est bien. »

 

 

FCM – Est-ce que l’OM peut garder cette place sur le podium ? 

C.G. : « A chaque match de l’OM, on a toujours la même analyse, l’OM n’est pas flamboyant, ne fait pas le jeu mais gagne. C’est le cas très souvent, face à Troyes, Valenciennes ou Bordeaux. L’OM est rarement séduisant dans le jeu. Il n’y a pas beaucoup de bons matches, Fenerbahçe, le match retour face à Lyon ou encore face au PSG au Parc. Mais il y a beaucoup plus de match où l’on est déconcerté par la qualité qui est proposée. Mais c’est une des équipes les plus régulières. Les joueurs font preuve d’abnégation et de courage. Les fois où l’OM a oublié ses valeurs, cela a fini par des carnages comme face à VA (4-1), Lyon (4-1) ou Lorient (3-0). Dans ces défaites, l’OM a oublié le collectif pour jouer de façon individualiste. Le club ne possède pas de joueurs capables de faire seuls la différence. Le club olympien peut finir sur le podium, même s’ils ont souvent été ric-rac, ils ont tenu leur rang. Ils ont toujours su réagir après les grosses défaites.»

 

CArine GALLI - C Foot

FCM – Si le PSG semble au-dessus, les deux autres places sur le podium vont être disputées…

C.G. :« Lyon a fait de bons matches, Lyon a des joueurs de talents mais ils sont en train de s’effondrer. On a du mal à comprendre pourquoi des joueurs comme Lisandro, Gomis ou Malbranque ne mettent plus un pied devant l’autre. L’ASSE produit beaucoup de jeu avec un banc que l’OM n’a pas. Peut-être que Saint-Etienne paiera le choix de tout jouer. Je trouve  que l’évolution et l’ambition de Christophe Galtier est une bonne chose. Si les Verts gagnent la Coupe de la Ligue et donc obtiennent une qualification pour la prochaine coupe d’Europe, il y aura peut-être un relâchement ensuite. Lille va revenir fort. On en saura plus la semaine prochaine. »

 

 

FCM – Que pensez-vous de la différence de but de +4 de l’OM?

C.G. : « Je crois que c’est une première en Ligue 1 qu’un club aussi bien placé est une différence de but aussi faible. C’est un handicap. »

 

 

FCM – L’extra sportif fait beaucoup parler cette saison, que pensez-vous des différentes passes d’armes et notamment du rôle de José Anigo ? 

C.G. : « Ce n’est pas José Anigo, c’est la direction de l’OM dans son ensemble. Quand Vincent Labrune a pris la direction du club, il a affirmé qu’il serait un président discret, malheureusement cette saison, l’OM a beaucoup fait parler pour autre chose que ses résultats sportifs. C’est regrettable. Il y a eu le livre de Pape Diouf, les répliques de l’OM, le publi-communiqué dans l’Equipe, le lettre de réponse de Christophe Bouchet dans France Football, José Anigo mis en cause dans l’affaire des écoutes révélées par RMC. Le même directeur sportif s’en prend à Fournier devant les médias, stop ! Il faut arrêter de salir l’image de l’Olympique de Marseille. Ce n’est pas possible que constamment l’on parle de l’OM pour autre chose que le football. Le problème est que tout le monde tire la couverture à lui. Que ce soit Diouf, Bouchet ou Labrune, les présidents ne sont rien par rapport à l’entité « OM ». Ce sont des gens au service d’un club, il ne faut pas l’oublier. MLD devrait verrouiller la communication. L’OM est un des plus grands clubs français, ses représentants ne doivent pas se répandre comme ça dans la presse. Chacun se paye son quart d’heure de gloire sur le dos de l’OM. Je trouve cela consternant. »

 

« Le centre de formation de l’OM ne fonctionne pas alors qu’il est doté d’un des plus gros budget. Un des plus élevé au même titre que le PSG ou Lille. La Provence a sorti un dossier la dessus et le jour même, la réserve de l’OM gagne en CFA2 avec un doublé de Billel Omrani, directement mis en cause par le quotidien. Sur OM.net, l’on peut lire un article qui répond directement à l’article de la Provence. Le but du site officiel de l’OM n’est pas de répondre avec des mesquineries. Entre ce genre de chose et le publi-communiqué, l’OM devient la risée des autres clubs et des journalistes dans les rédactions. »

 

 

FCM – Est-ce que toutes ses histoires ne peuvent pas perturber les joueurs ?

C.G. : « Je ne sais pas… Souvent les joueurs sont dans une bulle hermétique. Ils ne sont pas forcément touchés par ce qui se passe autour du club. Les footballeurs sont dans leur monde et ils ne lisent pas forcement la presse tous les jours. »

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0