Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Par la petite porte…

Par

Logiquement éliminés par Manchester, Les Olympiens quittent la ligue des champions au terme d’un match où ils n’auront jamais inquiété réellement leur adversaire. L’efficacité et le talent des Reds aura une nouvelle fois eu raison d’une équipe de l’OM trop faible techniquement pour pouvoir rivaliser. L’OM ne compte pas de Rooney , de Giggs, de Chicharito, de Scholes dans ses rangs, pour faire la différence. À l’inverse, Gignac, Rémy, Ayew et Lucho n’auront jamais pris le dessus sur une défense Manchunienne « BIS » car privée de Vidic et Rio Fernidand, tous deux blessés. Et même s’ils ont lutté jusqu’au bout, les hommes de Didier Deschamps ne peuvent pas nourrir de regrets, tant l’écart technique entre les deux équipes était grand. 

Titre-lacompo-OM-680 
La bonne nouvelle d’avant-match tombe une heure avant le coup d’envoie lorsque les deux entraîneurs dévoilent les compositions d’équipe. Retenu par Sir Alex Ferguson dans le groupe, Nemanja Vidic, blessé, ne sera finalement pas présent sur la pelouse d’Old Trafford. Ferguson est donc obligé de bricoler une charnière centrale avec West brown et Smalling.
Deschamps, lui, décide de reconduire l’équipe victorieuse à Rennes.Rennes_om

Titre-match-OM-680

 
Manchester-OM-134679
« nous étions un peu crispés et le ballon nous brûlait les pieds »
          Souleyman Diawara

Dès le début du match, Manchester prive l’ OM de ballons. Les Marseillais sont spectateurs et paralysés par l’enjeu. Les Reds, eux, n’ont pas besoin de round d’observation et frappe d’entrée de jeu (5′) sur une action de grande classe venue d’une combinaison entre Giggs et Rooney. Ce dernier adresse une passe splendide à Chicharito, libre de tout marquage, qui n’a plus qu’à conclure du plat du pied (1-0).  Ce but plombe l’entame de match des Olympiens. Pourtant, dès la remise en jeu, Gignac à l’occasion d’égaliser, mais rate un lobe facile seul face à VAN DER SAR.
Pendant la première demi-heure, L’OM n’ existe pas, manquant d’agressivité dans les duels et de tranchant dans les prises de balles. Ils laissent trop d’espace aux Manchuniens qui peuvent alors développer leur jeu sans forcer leur talent. Puis, dans le dernier quart d’heure, les olympiens vont enfin réagir et se procurer quelques occasions. Tout d’abord par Diawara, qui voit sa reprise de la tête frôler le poteau. Puis sur des frappes hors-cadre de Cheyrou (39′) et Rémy (43′). Les olympiens rentrent aux vestiaires menés 1 à 0, mais encore en vie. Ils auront payé cher leur entame de match catastrophique.

En seconde période, l’OM rentre avec de meilleures intentions, moins de déchets dans les transmissions, et se montre plus dangereux face à des Manchuniens qui ont décidé d’attendre et de jouer en contre. Mbia refait surface au milieu et gagne enfin ses duels.  On sent alors que les deux équipes peuvent faire la différence à tout moment, mais les attaquant Marseillais n’arrivent pas à déstabiliser une défense qui semble pourtant prenable. À la 68e, Valbuena remplace un Gignac transparent et d’une faiblesse technique affligeante. L’OM pousse mais sans pour autant mettre à mal la défense Manchuniene. Cheyrou, reprenant un centre de Rémy au point de penalty, gâche encore une balle de but en écrasant trop sa frappe.
Sur l’action qui suit, Chicharito, lui, ne rate pas l’occasion de faire le break. Sur une passe à rat de terre de Giggs, lancé coté droit par valencia, il n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets.
Alors que l’on croit l’OM KO, West Brown va remettrent les Olympiens dans la partie en inscrivant un but contre son camp sur un corner de Valbuena (2-1, 80′).« C’est le haut niveau. Manchester a de grands joueurs devant, ça a fait la différence. » 
         Didier Deschamps

L’OM va tout tenter dans les dix dernières minutes, mais, « à l’expérience », United gèrera le temps jusqu’à la fin.

Dans les matchs de haut niveau, le talent et l’efficacité font la différence. L’OM, version 2010 /2011 en manque cruellement.

Les Marseillais n’auront pas le temps de gamberger, car dimanche soir, ils affronteront le PSG au stade vélodrome, pour un autre match décisif dans la course au titre. Car en ligue 1, là, l’OM est armé pour aller au bout…

B.K

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0