Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Jeremy Morel est-il le maillon faible de l’OM ?

Par

En ce début d’année 2012 la défense de l’OM a des statistiques parfaites. Trois matches et zéro but encaissé. Une « clean sheet » obtenue malgré le départ de Diawara pour la CAN. La charnière camerounaise M’Bia – N’Koulou s’avère très solide. Les deux défenseurs sont durs dans les duels et suffisamment techniques pour relancer proprement. Côté droit, Azpi a retrouvé son niveau d’avant blessure. Le jeune espagnol perd rarement ses duels défensifs, se place bien et apporte sa vitesse en attaque. Aujourd’hui, seul le côté gauche semble être moins sûr. Jeremy Morel a des qualités indéniables, mais l’ancien lorientais commet trop d’erreurs techniques et de pertes de balles. Morel est-il le maillon faible de l’OM ?

Des débuts difficiles

Débarqué à Marseille après des complications dans le dossier Trémoulinas, Jeremy Morel a eu beaucoup de mal à s’adapter à son nouveau club. Le joueur faisait d’ailleurs son auto-critique après un mois de compétition dans La Provence : « J’ai connu des débuts poussifs. Je sais que je ne suis pas encore prêt physiquement, donc ça se ressent sur le terrain. Là, je commence à trouver les jambes pour monter en puissance…» Le joueur a réussi à retrouver ses jambes et sa percussion offensive mais il laisse encore trop d’espace dans son dos.

Un manque de sérénité

Morel sait dribler, centrer et résister au combat physique. Mais ses petites erreurs plombent ses matches. Des passes mal ajustées ou à contre temps, des contrôles hasardeux ou des appels trop appuyés laissant un espace considérable sur son coté. Le latéral gauche a souvent du mal à rentrer dans ses matches. Il redresse souvent la barre mais l’impression négative reste. Le joueur se précipite trop et semble manquer de sérénité.

Ses erreurs ne le faisaient pas sortir du lot en début de saison dans une équipe qui ne marchait pas. Mais maintenant que l’OM a trouvé son rythme de croisière, et les joueurs leur niveau, ses imperfections sont plus visibles. Il faut encore laisser un peu de temps au joueur et faire le bilan en fin de saison.A moins que Deschamps ne se lasse de ses approximation et ne lui préfère Traoré pour blinder le couloir gauche.

Le réunionnais va donc devoir gommer ses pertes de balles qui mettent en danger son équipe.   Il ne sera alors plus un maillon faible de l’équipe…


    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0