Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Lens-OM: Marseille reste au contact

Par
Lens-OM: Marseille reste au contact
Footballclubdemarseille TV

En s’imposant laborieusement au stade Bollart (0-1), avec un grand Mandanda, l’OM réalise la bonne opération de cette 29e journée de ligue 1. Grâce à cette précieuse victoire, les Olympiens restent au contact de Lille (à 4 points) et peuvent encore espérer disputer le titre. Ils ont aussi et surtout fait un grand pas vers une qualification à la prochaine ligue des champions, en consolidant leur deuxième place au classement. En effet, Lyon ayant concédé un match nul à Nice dans les toutes dernières secondes, Marseille possède désormais 3 points d’avance sur la troisième place.

Titre-lacompo-OM-680 
Didier Deschamps a tranché. Rémy est aligné en pointe à la place de Gignac, trop souvent décevant dans l’axe. Le Martégual débute donc sur le banc. Cissé est préféré à Kaboré pour évoluer aux cotés de Cheyrou. Diawara suspendu, Mbia recule d’un cran en défense centrale.

Titre-match-OM-680

 
cheyrou-648746 

 « une équipe solide, qui sait encaisser les moments difficiles »
josé Anigo
L’OM  réalise une bonne première période mais avec très peu d’occasions franches. En s’installant dès l’entame du match dans le camp Lensois, les Marseillais dominent en occupant bien le terrain. Les Olympiens font circuler le ballon sur toute la largeur mais peine à construire des actions placées sur les côtés. Ils manquent aussi et surtout de précisions dans les passes vers l’avant et d’applications sur les coups de pieds arrêtés. Valbuena et Ayew, tous deux dans un mauvais soir, touchent peu de ballons. Les attaques de l’OM manquent doncterriblement de percussions et de tranchant. Il faut attendre la demi-heure de jeu pour voir l’OM se créer  coup sur coup deux occasions de but. D’abord par Rémy qui butte sur Runje (31’) sur un tir au ras du sol aux 5 mètres cinquante. Puis sur une frappe enveloppée de Lucho, bien détournée par le portier Lensois (36’).

C’est surtout Steve Mandanda qui va se mettre évidence juste avant la pause, en étalant une nouvelle fois toute sa classe.  Auteur d’une parade réflexe exceptionnelle, sur un coup de boule à bout portant de Jemaa, « Il phenomeno » empêche les Lensois d’ouvrir le score (41’).

« une équipe de Marseille solide, réaliste « Didier deschampsLa seconde mi-temps débute sur le même faux rythme. Étrangement, les deux équipes ne prennent aucun risque offensif alors qu’elles sont dans l’obligation de l’emporter. Elles récupèrent le ballon très bas et ne se projettent pas assez vite vers l’avant pour déstabiliser des défenses bien en place. L’OM manque toujours autant de percussions de créativité. Deschamps décide alors d’apporter de la fraîcheur en faisant rentrer Gignac à la place de Valbuena, décidemment peu en verve ce soir. Puis, sur une action anodine, Lucho, à l’entrée de la surface, combine avec Cheyrou, qui élimine son adversaire direct dans un petit périmètre et enroule pied droit une frappe qui trompe Runje (1-0). Cheyrou est décidemment l’homme providentiel de cette année 2011. Ce sera le seul éclair de génie de cette soirée peu spectaculaire. Car comme à son habitude, Marseille va ensuite gérer son avance en bétonnant derrière.

Grâce notamment à un Mandanda impérial, l’OM arrache donc une quatrième victoire consécutive à l’extérieur. 
En prenant 25 points sur 30 possibles en 2011, l’Olympique de Marseille, sans panache et sans réel fond de jeu, réalise une grosse deuxième partie de saison et reste bien placé dans la course au titre. C’est bien cela l’essentiel. Car pour la qualité du spectacle proposé , il ne faudra pas s’attendre à mieux cette saison.

B.K 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0