Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Montpellier-OM (0-1): Marseille en toute sérénité

Par Mis à jour le - Publié le

L’Olympique de Marseille s’impose en costaud à Montpellier (1-0) grâce un un but de Gignac, et prend donc seul la tête du championnat en attendant le résultat de PSG-Bordeaux.  Sans parler de brio, l’OM dégage néanmoins une certaine sérénité, notamment défensivement avec la solide paire Nkoulou-Mbia. Casser cette charnière en vendant (ou prêtant) ce dernier est indéniablement une erreur.


Ce Montpellier/OM s’annonçait comme le premier test de la saison pour les olympiens qui n’avaient rencontré jusque-là que des adversaires relativement faibles.

 

Mais  Montpellier, en proie au doute après un match nul et une défaite en championnat n’avait rien d’un épouvantail, si ce n’est dans le souvenir des leçons d’engagements infligées aux Olympiens la saison dernière.

 

René Girard, fidèle a lui même, avait promis la baston, mais cette fois, les marseillais s’y étaient préparés. La chaleur a rapidement freiné les ardeurs des deux équipes tant dans l’agressivité que dans le jeu… Sous quarante degrés, difficile d’enchainer les courses, de mettre de l’intensité, de la vitesse  et de la percussion durant 90 minutes.

 

Montpellier loin de son niveau de la saison dernière. Montpellier a eu le courage d’ essayer en début de première période, mais les marseillais n’ont guère eu de mal à faire le dos rond durant le premier quart d’heure car le jeu offensif des hommes de Girard était loin d’être suffisamment tranchant.

 

C’est même l’OM qui se crée la meilleure occasion. Sur un contre initié par une magnifique sortie de balle de Nkoulou, Gignac, après avoir éliminé Yanga-Mbiwa se fait faucher dans la surface par l’international tricolore. Mais M. Buquet ne voit pas la faute qui aurait du amener un  pénalty…

Cette occasion remet l’OM dans le coup. La possession se rééquilibre. Les olympiens gardent plus longtemps et utilisent mieux le ballon.
Hormis sur une très belle combinaison entre Pitau et Belhanda dont la frappe de l’extérieur heurte la barre transversale( Il était de toutes façons hors-jeu) Marseille a rarement était mis en difficulté.

 

Mbia – Nkoulou, c’est du très lourd! En seconde période le scénario reste identique. Les deux équipes se neutralisent et se créent peu d’occasions franches. Marseille en manque une dès l’entame, par Gignac, qui, lancé côté droit dans la surface, assure mal une passe pour Valbuena seul au second poteau.

L’attaquant Martégal s’est encore une fois montré très en jambes et percutant ce soir, malgré un déchet technique encore trop important. Il ne manquera pas la prochaine opportunité. Sur une interception et une ouverture d’Amalfitano, il exécute son enchainement favori: dribble extérieur et frappe enchainée. Cet enchainement tant de fois raté la saison dernière, cette fois fait mouche : 1-0, 77.

 

L’OM prend l’avantage et ne cède pas à la panique en contrôlant la fin de match. Même si sans Giroud, Montpellier n’a plus le même potentiel offensif, la garde camerounaise dégage une force et une assurance impressionnante permettant de conforter ce résultat jusqu’au coup de sifflet final.

 

Est-il alors judicieux de vendre Stéphane Mbia tant son association avec Nkoulou parait complémentaire et solide.  Il semblerait que l’état major Olympien ait malheureusement tranché (voir par ailleurs)

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0