Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM: Boli tacle la direction et réclame des stars

Par Mis à jour le - Publié le
OM: Boli tacle la direction et réclame des stars
Footballclubdemarseille TV

Ce week-end, en marge de la célébration des 20 ans du sacre de l’OM en ligue des champions, Basile Boli n’a pas manqué l’occasion d’envoyer quelques piques à la direction actuelle de l’OM, regrettant notamment l’absence d’anciens de 93 au sein du club. L’ancien défenseur de l’OM réclame également des stars à l’OM.

 

 

On sent chez vous une certaine amertume de ne pas voir d’anciens de 93 au sein au club aujourd’hui  ?

Basile Boli: C’est dommage car on fait parti de l’histoire du club, quelque soit ce qu’ils vont penser. Moi je fais parti de l’histoire du club. Qu’ils partagent ou pas, moi je m’en fout complètement. Un club c’est fait pour que les gens mettent leur empreinte puis qu’ils partent. Il y a eu la génération Magnusson-Skoblar, tous les marseillais ont vibré à cette époque là. Il y a eu  Jairzinho, Jean-Pierre Papin, Francescoli et beaucoup d’autres stars jusqu’à qu’on gagne la coupe d’Europe. Eux sont en place, ils se démerdent tant bien que mal. Ils partiront et d’autres arriveront et marqueront aussi l’histoire du club.

 

Basile BOLIVotre génération a encore quelque chose à apporter selon vous?

B.B: Je pense que des gens comme Casoni, Di Meco, Abédi Pelé pourraient apporter.  Vous savez, j’ai rencontré un jeune de Saint-Etienne qui m’a donné la chair de poule. Il a regardé Dominique Rocheteau et il a dit: « Mon père me disait que c’était l’ange vert, et je respect ça ». « Vous allez au Bayern, à Madrid ou à Barcelone, Il y a un respect, un lien avec les anciens. Ce n’est pas anecdotique quand le plus grand joueur du Real Madrid qui a 87 ans aujourd’hui donne le maillot à un joueur qui vient de signer qui ne l’a jamais vu jouer à la télé. Di Stefano c’est quelqu’un qui représente la vie du club. C’est un héritage. Aujourd’hui il n’y a pas ça, c’est le football moderne, mais qu’à Marseille, pas dans les autres clubs…

 

 

Allez voir Madame Dreyfus et dites lui de mettre 150 Millions

 

Votre main est tendu pour revenir au club?

B.B: Non, je ne demande pas de revenir. Regardez comment je suis. Je n’ai pas l’impression d’être un mec qui souffre ou qui a faim… Non le club est en moi. J’ai déjà cassé déjà deux télés en voyant l’OM perdre. J’insulte les joueurs, et tout le monde, mais l’OM c’est mon club , c’est ma vie. J’ai le droit de supporter l’OM jusqu’à la fin de ma vie.

 

Equipe Marseille actuelle / Equipe de 1993 vainqueur de la Coupe d'EuropeEt si on vous rappel, vous revenez?

B.B: Et pourquoi pas, mais même si on ne m’appelle pas le club est en moi. Il ne m’appartient pas mais il est en moi, j’ai vécu cinq ans exceptionnels. J’ai été champion de France, j’ai gagné une Ligue des champions j’ai pleuré pour une finale perdue…

 

 

Ca vous donne en gros le droit de donner votre avis même si ça ne plait pas au dirigeants, c’est bien ça?

B.B: Exactement, c’est mon droit le plus cher et comme je suis un homme de caractère… (rires).

 

 

Qu’avez vous pensez de la saison?

B.B: Je peux vous dire que j’ai contacté tous les marabouts d’Afrique pour qu’on tienne la deuxième !  Il y a eu un super travail d’Elie Baup. Je lui dis merci car il a fait un super travail.  Je félicite aussi Labrune et Anigo. C’était vraiment difficile. Elie a un effectif dans lequel il n’a pas de grand joueurs. J’ai vraiment été content et heureux pour un joueur comme Mathieu Valbuena.

 

Est que cela ne manque pas un peu de paillettes?

B.B: Mais c’est l’argent qui fait les paillettes et, de l’argent, il n’y en a pas. Allez voir Madame Dreyfus et dites lui de mettre 150 Millions… (rires). On a besoin qu’elle nous casse un peu la tirelire et qu’elle nous amène un Cristano Ronaldo… (rire). On a besoin d’un ou deux joueurs de talent qui font vibrer le vélodrome. Ça va transcender les autres et on aura une équipe.  On a besoin de stars à Marseille.

 

 

Et que pensez vous de Joey Barton?

Il est mieux sur Twitter que sur le terrain.  J’ai regardé jouer Barton plusieurs fois, bon, c’est gentil mais c’est pas ce qu’il nous faut à Marseille. Je le dis franchement. J’étais dégoûté quand il a insulté le joueur du PSG,  qui, sur le terrain est un monstre. J’ai toujours respecter mes adversaires.

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0