PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
PUBLICITÉ

OM: Jeu match…et sept

Mis à jour le - Publié le
OM: Jeu match…et sept
Footballclubdemarseille TV

Et si la bonne fortune marseillaise avait une explication moins rationnelle que prévu ?

 

Je pourrais faire comme tout le monde, participer au concert de louanges, et même y aller de mon solo d’extase sur cet OM qui n’en finit plus de gagner. Rien de plus facile. Mais plutôt que tricoter bêtement des couronnes de lauriers, j’ai préféré faire appel aux sciences parallèles  pour comprendre le phénomène. Et plus précisément à la numérologie.

Depuis l’antiquité, l’homme a donné aux chiffres une importance capitale. Les Egyptiens leur prêtaient une signification magique.

Et dans une suite de 0 à 9, les contemporains de Cléopâtre en vénérait un plus que tous les autres : le 7, qu’il considérait comme un porte-bonheur, le chiffre préféré des dieux.

David Beckham en avait fait son numéro fétiche chez les Red Devils. Il n’en fut privé qu’une fois dans sa carrière à Paris et on ne peut pas dire que ça lui ait porté bonheur. Ceci dit cette année là le 7 c’était Menez, preuve que toute science à ses limites.

Raul avait le 7 à Madrid et après lui Cristiano Ronaldo aussi…

 

M.A.R.C.E.L.O.

Et comme je vois bien que vous vous demandez ou je veux en venir, je me dis que pour trouver l’explication de cette embellie de début de saison, il faut chercher où se cache le chiffre 7 à l’OM. Et bien sûr, j’ai trouvé : M.A.R.C.E.L.O. Comme on dit dans un certain jeu télé, en alignant consonnes et voyelles, le compte est bon.

Ce renversement de situation qui voit l’OM caracoler en tête avec quasiment le même effectif qui nous a tant fait souffrir l’an dernier, c’est tout simplement dans les sept lettres du prénom du coach qu’il fallait aller les chercher. Morel applaudi par le public marseillais qui le considère désormais indispensable ? Les sept lettres de  Marcelo. Mendy meilleur passeur de l’équipe ? Les sept lettres de Marcelo. L’OM qui remporte à la 93e minute un match qu’il aurait largement perdu la saison dernière ? Encore les sept lettres de Marcelo. Romao qui marque de la tête, Imbula et Payet qui pensent à défendre, toujours les sept lettres de Marcelo.

Au point que l’OM est sur une série de 7 victoires d’affilée. Mieux, Mandanda et ses copains devancent désormais le PSG de …7 points.

Alors, maintenant qu’on sait l’influence du 7 sur la bonne fortune marseillaise, et comme on ne doit rien négliger pour atteindre, les objectifs, moi je me dis qu’il serait temps de réintégrer Benoit Cheyrou dans l’effectif !

                               

Antonin VIAN (journaliste à Marseille)

 

N.B : Ce papier paraît le 7 octobre. Faut-il y voir un signe ?

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0
     
    yandex bola