Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Mercato: OM / PSG, Les mondes parallèles

Par

Les rumeurs de transfert fleurissent de toute part sur le net, comme dans la presse écrite. Le mercato fait vendre, il faut donc raconter une nouvelle histoire chaque jour.

Le mercato, du rêve au cauchemar Si l’on a coutume de dire que le marché des transferts vend du rêve aux supporters, la période de rigueur financière que traverse le club phocéens a plutôt tendance à plomber le moral des marseillais. D’autant plus qu’au même moment un mercato d’une tout autre envergure se prépare dans le club de la capitale. En effet, c’est les poches remplies d’oseille, que le PSG s’apprête à actionner le deuxième volet de sa transformation entamée cet été. Pendant que l’OM compte ses sous pour recruter des seconds couteaux, le PSG parade sur la scène Européenne pour recruter les meilleurs joueurs du mondes. Ceux que seul un cercle très fermé de clubs peut s’offrir.

S’il ne faut pas croire tous ce qui peut être écrit dans les médias, les rumeurs de transferts reflètent quand même assez bien les deux mondes parallèles dans lesquels se trouvent désormais les deux clubs ennemis. En effet, pendant que Marseille tente péniblement de se faire prêter Borriello (qui est, soyons clair, loin d’être un cador), Paris offre à Beckham le plus gros salaire de tous les temps en Ligue 1, et dégage son entraineur, trop terroir bien que Champion d’Automne, pour se payer la Rolls-Royce des techniciens, Carlos Ancelotti.

Les Qataris peuvent se payer n’importe qui, et l’on fait savoir en surpayant Pastore. Cinquante Millions d’Euros pour un jeune joueur de 20 ans, certes talentueux, mais sans aucune expérience du haut niveau, c’est chère, très chère. Mais le message est passé, et c’était bien là l’essentiel. Il fallait ouvrir la première blèche pour que tout le monde sache. Et maintenant tout le monde sait… joueurs, agents, clubs

Anigo cherche le nouveau « Condor »Du coté de Marseille, le message véhiculé par le président Labrune est bien différent. « On n’avait pas beaucoup d’argent pour recruter cet été… On n’a pas plus d’argent maintenant, et il va falloir que l’on trouve un joueur, automatiquement en prêt. On n’a pas les moyens d’investir », prévenait-il. Pas de quoi faire vibrer le peuple marseillais, désabusé d’entendre que la prochaine recrue de l’OM sera une « perle rare », en manque de temps de jeu dans un club de deuxième division Portugaise. Ainsi, José Anigo scrute, supervise, observe, sur tous les terrains (vague) d’Europe pour trouver le nouveaux Andres Mendoza,dit le « Condor ».

Les journaux nous vendent du Diego Rubio, du Matias Suarez, du Ibrahim Sissoko, du Patricio Rodriguez et tant d’autres… Mais le plus cruel des supplices reste d’attendre qui de Tevez, Kaka, Pato, ou Hulk signera en janvier à Paris.

Vers une domination sans partage du PSG. Certains tenteront de se consoler en revisionnant la victoire écrasante de l’OM face au PSG, il y a un mois et demi. Mais, si l’OM peut encore faire bonne figure sur des confrontations directes en jouant sur la combativité, l’engagement et la rage de vaincre, il ne pourra bientôt plus rivaliser sur la durée.

Dans tous les championnats européens, les plus gros budgets l’emportent, sans exception. Si l’actionnaire Principale de l’Olympique de Marseille n’a plus les moyens d’investir ,ou s’il ne trouve pas de nouveaux investisseurs, un gouffre tel se creusera, qu’il sera alors impossible de lutter face à la puissance financières du club Qataris. L’OM est-il tristement condamné à attendre qu’un Milliardaire Russe, Chinois ou du Moyen Orient, pose ses valises à Marseille? Il semblerait que ce soit malheureusement la dure réalité de ce qu’est devenu ce sport. – B.C

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0