Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

La garde Camerounaise, l’avenir de l’OM !

Par

Le 22 Janvier dernier, Stéphane Mbia sort sur blessure lors du match OM – Le Havre en coupe de la Ligue.  Il devait assurer l’intérim (voir bien plus) pendant l’absence de Diawara parti disputer la CAN avec le Sénégal. Il n’aura finalement disputé  qu’un match et demi aux cotés de son compatriote Nicolas Nkoulou. Mais l’association des camerounais a tout de même eu le temps de marquer les esprits, de part la complémentarité et la maitrise qu’elle dégage. A tel point qu’il nous tarde de la revoir à l’œuvre dans des matches de haut niveau.

Revenu plus tôt que prévu, après la bérézina de la sélection sénégalaise lors de la CAN, Diawara a donc retrouvé sa place pour le choc face à Lyon.  Marqué psychologiquement par son aventure tragi-comique sur le continent africain, il paru  dépassé et éprouvé physiquement.

« Il accuse le coup, reconnaissait Didier Deschamps après le match. Il revient d’une grosse déception avec son équipe nationale, il était forcément le premier malheureux dimanche dernier après son but casquette. Mais il n’est pas du genre à gamberger ».

Souley aura certes la force mentale pour revenir fort. On n’en doute pas. Il l’a prouvé cette saison encore. Redevenant progressivement le rock défensif solide et intraitable que l’on connait, après un début de saison chaotique.

Il serait donc injuste de l’enterrer sur une mauvaise prestation, même si celle-ci coute chère à l’OM. D’autant que la solidité de son association avec Nkoulou, à partir du mois de novembre, est à la base du retour de Marseille au premier plan.

Mbia a tout d’un grand

Cependant, lorsque Mbia sera de retour (fin février), les deux défenseurs seront logiquement en concurrence. Même si Mbia peut également évoluer au Milieu de terrain, le poste où il excelle particulièrement est sans aucun doute celui de défenseur centrale. Ses qualités physiques et techniques, sa puissance, son sens de l’anticipation lui permette de prendre le dessus sur n’importe quel attaquant.  Les chiffres parlent également pour lui: Avec Mbia, l’OM n’a perdu que quatre rencontres en trois saisons.

S’il n’avait pas eu ses quelques délires mégalomanes (sur et en surtout en dehors du terrain) qui ont perturbé son ascension à l’OM, il serait sans doute à l’heure actuel l’un des meilleurs défenseurs centraux en Europe.

L’avenir c’est Mbia-Nkoulou

Diawara va donc devoir travailler dure pour garder sa place, Même s’il ne pourra probablement rien contre le destin. Car il parait clair que l’avenir appartient, s’ils ne partent pas vers d’autres cieux, à la gardes camerounaise.

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0