Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Joueurs emblématiques de L’OM

Source Wikipédia

Tout au long de son histoire, l’Olympique de Marseille a compté de grands joueurs qui pour la plupart ont connu également l’honneur d’être internationaux.

 

Jean Boyer, attaquant, est le premier international français de l’OM. Il passe onze saisons à Marseille (1923-1934), devenant ainsi l’un des joueurs emblématiques de l’OM de l’entre-deux-guerres. Avec l’Équipe de France, il participe au tournoi olympique de football à l’occasion des Jeux olympiques d’été de 1924 à Paris après avoir participé à ceux de 1920 à Anvers.

 

Le joueur le plus capé au sein de l’Olympique de Marseille est le milieu international français Roger Scotti avec 453 matchs toutes compétitions confondues. Il remporte avec le club la Coupe de France 1942-1943 et le Championnat de France 1947-1948.

 

 

La perle noire marocaine Larbi Benbarek, qui sera international français a été découvert très jeune par les recruteurs marseillais. Après avoir quitté la France durant la Seconde guerre mondiale et joué notamment à l’Atlético de Madrid où il décrocha 2 titres de champion d’Espagne, il revient à l’OM et dispute la finale de la coupe de France 1954 contre l’OGC Nice.



Mario Zatelli est le premier grand avant-centre du club olympien en marquant 103 buts sous le maillot blanc. Il remporte deux titres de champion de France et une Coupe de France. Il connaît ensuite une carrière d’entraîneur au sein du club.

 Le franco-suédois Gunnar Andersson est le plus grand buteur de l’histoire du club. En sept ans, il marque 192 buts sous le maillot blanc. Olympien jusqu’en 1958, il poursuit sa carrière au Montpellier HSC, chez les Girondins de Bordeaux (qu’il contribue à hisser en première division) et à l’AS Aix, avant de sombrer dans la misère. Andersson travaille ensuite comme docker sur le port, et il disparaît à l’âge de quarante-et-un ans, mort d’une crise cardiaque près de la rue Breteuil à l’automne 1969. La légende dit qu’il avait un billet pour voir jouer l’OM contre le Dukla Prague en Coupe d’Europe des vainqueurs de coupes dans sa poche[108].

 

Le Suédois Roger Magnusson est prêté par la Juventus de Turin à l’OM en 1969 parce que les règlements du football italien interdisent alors la présence de footballeurs étrangers. Il est surnommé le « magicien » dans les années 1970 de par ses qualités de dribbleur. Il gagne la coupe de France 1968-1969.

Il forme ensuite avec le buteur croate Josip Skoblar (« l’aigle dalmate », soulier d’or européen avec 44 buts marqués) une paire redoutable qui a contribué au titre de championnat ainsi qu’au doublé coupe-championnat de 1972.

 

Marius Trésor, l’international guadeloupéen, joue pour l’Olympique de Marseille de 1972 à 1980 et remporte la Coupe de France 1976.

 

Jean-Pierre Papin, l’Olympien du siècle.

Cinq fois meilleur buteur du championnat de 1988 à 1992, Ballon d’or 1991, et élu Olympien du siècle par les supporters en 1997, Jean-Pierre Papin est le symbole des années fastes de l’Olympique de Marseille. Il inscrit un triplé lors de la finale de la Coupe de France 1989 et marque 184 buts toutes compétitions confondues[110]. Pourtant, ses débuts dans le club phocéen ont été mitigés, les supporters marseillais le surnommant entre autres « J’en Peux Plus ».
Transféré à l’OM en 1989, Didier Deschamps fait une saison aux Girondins de Bordeaux en 1990, avant de retourner à Marseille. Trois fois champion de France en 1990, 1991 et 1992, c’est en Ligue des champions qu’il entre dans l’histoire du football français en étant le premier capitaine d’un club français à soulever la Coupe d’Europe.

 

 

En 1989, Bernard Tapie obtient le transfert de Chris Waddle. Le gaucher anglais est définitivement adopté par les supporters marseillais qui aiment son jeu, son sens du spectacle et du dribble et son talent pour les coups de pied arrêtés. Il marque notamment le but vainqueur lors du quart de finale de Coupe d’Europe face au Milan AC.

Arrivé en 1990 en provenance de l’AJ Auxerre, le défenseur Basile Boli est titulaire à Bari lors de la finale de la Coupe des clubs champions européens 1990-1991 contre l’Étoile Rouge de Belgrade, perdue aux tirs au but. Les larmes de Boli après le match sont le symbole de la défaite olympienne. Deux ans plus tard, lors de la finale de la Ligue des champions contre l’AC Milan, il expédie d’un coup de tête le ballon au fond des filets milanais et marque le seul but du match.
Basile Boli, buteur de l’OM lors de la victoire en finale de coupe d’Europe en 1993

 

Abedi Pelé devient titulaire dans l’équipe olympienne en 1991, s’illustre notamment de façon très remarquée en quarts de finale de Coupe des clubs champions européens contre l’AC Milan au printemps 1991 et est le passeur décisif lors de la finale 1993. Son talent est reconnu en remportant trois années consécutivement le titre de ballon d’or africain en 1991, 1992 et 1993 (trophée récompensant le meilleur joueur africain de l’année). En sélection, il fait partie de l’équipe qui termine finaliste de la CAN 1992, sélection avec laquelle il est capitaine entre 1992 et 1998, et où il bat les records de sélections et de buts inscrits. Néanmoins, il n’a jamais la possibilité de disputer au cours de sa carrière la Coupe du monde.

Fabien Barthez a tout connu à l’OM. Décisif lors de la finale de la Ligue des champions 1993, puis champion de France de D2 en 1995, il part à l’AS Monaco puis à Manchester United avant de revenir à l’OM en 2004, avec lequel il atteint la finale de la Coupe UEFA.

D’autres joueurs olympiens ont marqué l’histoire du club : Carlos Mozer, Enzo Francescoli, Rudi Völler, Andreas Köpke, Tony Cascarino, meilleur buteur du Championnat de D2 en 1995 et 1996, Laurent Blanc, dit « Le Président » et l’international italien Fabrizio Ravanelli qui terminent vice-champions de France et finalistes de la Coupe UEFA en 1999.

Dans les années 2000, l’OM permet à certains joueurs de se révéler comme l’Ivoirien Didier Drogba qui est le meilleur buteur en Coupe d’Europe en 2004. Arrivé au club olympien en juillet 2005, le capitaine sénégalais Mamadou Niang inscrit en cinq saisons 100 buts toutes compétitions confondues sous les couleurs marseillaises (championnat, coupes nationales, coupes d’Europe), terminant même meilleur buteur de Ligue 1 pour la saison 2009-2010.

La Dream Team des 110 ans. Équipe-type des 110 ans:

Fabien Barthez, Manuel Amoros, Basile Boli, Carlos Mozer, Éric Di Meco, Didier Deschamps, Joseph Bonnel, Dragan Stojkovic, Chris Waddle, Jean-Pierre Papin, et Josip Skoblar.

 

Joueurs les plus Capés
Joueur Match dont L1
Roger Scotti 453 374
Francois Bracci 343 254
Jean Bastien 337 212
Georges Dard 331 224
Jean Paul Escale 321 177
Meilleurs Buteurs
Joueurs Buts dont L1
Gunnard Anderson 192 169
Jean Pierre Papin 182 134
Josip Skoblar 175 151
Emmanuel Aznar 148 32
Yegba Maya Joseph 110 79
  • Facebook
  • Twitter
  • Whatsapp
  • Flipboard
  • Flipboard
Afficher les commentaires
0