Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM – Le stade Vélodrome

Stade Vélodrome
Stade Vélodrome

Le Stade Vélodrome est l’endroit où viennent se recueillir des milliers de Marseillais, venus à travers les quatre coins du monde, dans un seul but : supporter l’OM. L’enceinte a été construite en 1937 et a connu plusieurs changements. Le Vélodrome est unique en son genre de part sa spécificité (il est ovale). Voici un court résumé…

 

Dans les années 1920 Marseille manquait de grands équipements sportifs. Depuis, la ville a créé puis choyé ce Vél’. Aujourd’hui, c’est l’une des enceintes omnisport les plus importantes de France et donne à Marseille et à son OM une dimension encore plus importante.

Marseille et son stade Vélodrome vont de pair. Pour preuve, l’affection, ou plutôt l’amour, que portent les Marseillais à ce stade, vieux de 84 ans. Pour ceux qui ont eu l’occasion de venir séjourner à Marseille et d’arpenter les rues de 8ème arrondissement, difficile de le rater. En revanche, même si en huit décennies d’histoire, le Vél’ a vu des stars du ballon rond, de l’ovalie, du cyclisme ou même des rock starts, il n’a forcément pas toujours eu cette architecture si bien réfléchit ni tout cet amour que les fans de l’OM lui portent aujourd’hui.

 

Inauguration en 1937

 

Imaginé dans les années 1920 puis boosté au début des années 1930, le projet du stade Vélodrome est né entre deux compétitions sportives mondiales : les Jeux-Olympiques de Paris 1924 et la coupe du Monde en France de 1938.
C’est l’adjoint aux sports de la ville de Marseille de l’époque, Gabriel Valérian, qui propose pour la première fois ce projet d’un grand stade. On est encore qu’en 1930 et le projet est rejeté par le conseil municipal. La raison principale était le coût car Gabriel Valérian proposait également la construction d’un palais des sports de 15 000 places à proximité. Ce n’est qu’en 1933 que le feu vert est donné. En revanche, seule la construction du stade est retenue. La première pierre du projet est posée le 28 avril 1935 et ce n’est que deux ans plus tard, le 13 juin 1937 que le stade Vélodrome est inauguré.
Pour l’occasion, l’OM accueille le Torino et s’impose 2-1 au terme d’une journée où le Vél’ a vu passer des athlètes, des cyclistes et donc des footballeurs dont Zermani, premier buteur de l’histoire du stade. Le premier match officiel n’arrivera que quelques mois plus tard, à l’aube de la saison 1937-1938, contre l’AS Cannes.

 

 

 

Le Stade Vélodrome a vu ses premières pierres posées en 1935. L’enceinte a été construite sur le boulevard Michelet, dans le huitième arrondissement de Marseille, non loin des plages. Le 13 juin 1937, le stade verra le grand jour, avec une confrontation amicale pour les olympiens, comme inauguration, face au Torino (2-1). Le nom « Vélodrome » a ainsi été choisi car l’enceinte n’accueillait pas que du football mais aussi des courses cyclistes. Des matchs du XIII et du XV de France étaient également programmés dans ce grand jardin, pouvant accueillir jusqu’à plus de 30 000 spectateurs. Les grandes stars de la chanson étaient conviées pour s’y produire également. Un stade pluridisciplinaire, réunissant toutes les générations, avec des émotions garanties.

 

 

Agrandissement du stade pour la coupe du monde 1998, remportée par les Bleus

 

 

Le stade a connu plusieurs extensions au cours du XXe siècle. Sa capacité d’accueil n’a cessé de s’agrandir. Mais c’est en 1998, en vue de la Coupe du Monde organisée dans le pays, que ce dernier va endurer son plus gros changement. Dotée 42 000 places, l’enceinte va s’élargir jusqu’à 60 000 sièges (sans toit). Pour cette immense compétition internationale, tant désirée par les footballeurs et tant attendue par le grand public, Marseille accueillera sept rencontres. L’Équipe de France jouera une seule fois au Stade Vélodrome. C’était lors du premier match des Bleus, en phase de poules, face à l’Afrique du Sud (3-0). L’enceinte verra notamment la Seleçao de Ronaldo, à deux reprises, dont la demi-finale remportée aux tirs au but contres les Pays-Bas (1-1, 4-2 t.a.b.).

 

 

L’Olympique de Marseille, de son côté, connaitra son record d’affluence, dans ce nouveau stade, le 6 mai 2004. Tous les supporters se rappelleront de cette date, comme si c’était hier. L’équipe emmenée par un certain Didier Drogba en attque avait battu les anglais de Newcastle (2-0), avec un but mémorable de ce dernier. Pour cette rencontre inoubliable, 58 897 supporters avaient été recensés dans l’enceinte.

 

 

 

 

Nouvelle configuration du Vel’ pour l’Euro 2016, réalisé en France

 

 

 

 

 

En 2011, un nouveau projet d’agrandissement du stade a été lancé. En vue de l’Euro 2016, organisé en France, le stade s’est vu une  nouvelle fois élargir. 7 000 sièges ont été rajoutés, passant la capacité d’accueil du Vel’ de 60 000 à 67 000 places. Mais ce n’est pas tout… Un toit recouvrant l’intégralité des quatre tribunes a été installé. Un cadre sublime qui fait toute la beauté de l' »Orange » Vélodrome de nos jours. Des tribunes, au nom pas anodin, puisque ces dernières ont une histoire. Jean Bouin (coureur à pied), Gustave Ganay (cycliste) pour les tribunes, Chevalier Roze (figure historique de la peste de 1720) et Patrice De Peretti (supporter charismatique disparu en 2000) pour les virages.

 

 

Pour l’Euro 2016, l’enceinte marseillaise accueillera à nouveau six rencontres, dont deux de l’Équipe de France. Souvenez-vous, c’était le deuxième match de poule des Bleus contre l’Albanie, victoire 2-0, avec un but dans les derniers instants de Dimitri Payet. Sa célébration restera dans les annales, puisqu’il s’avancera vers les gradins en gesticulant les bras de haut en bas et en clamant haut et fort « je suis chez moi, je suis chez moi ! » Le second match sera face à l’Allemagne, en demi-finale et cette qualification (2-0) pour cette finale au destin tragique (0-1 aux prolongations, contre le Portugal). Concernant le club, l’OM battra son record d’affluence, le 10 novembre 2019, lors du choc face à Lyon. Le retour de Rudi Garcia au Vélodrome semblera avoir fait son effet puisque les supporters marseillais garniront l’enceinte marseillaise au nombre de 65 421. Et tout ça dans une rencontre bouillonnante, avec un succès 2-1 des olympiens sur les coéquipiers d’Anthony Lopes. Payet une nouvelle fois sera l’homme de la partie, inscrivant un doublé en première période.

 

Le Vél’ n’a pas été directement adoubé

 

En revanche, petite nuance. Le stade Vélodrome n’a pas toujours était le stade de l’OM. Plutôt étonnant de lire une telle chose. Néanmoins, c’est ce que considérait beaucoup de supporters olympiens lors de sa création en 1937. En effet, ces derniers avaient financé dans les années 1920 la construction de nouvelles tribunes au stade de l’Huveaune, qui était quant à lui considéré comme le vrai stade de l’OM. Le reste de la romance entre les supporters et leur stade appartient à l’histoire…

 

 

  • Facebook
  • Twitter
  • Whatsapp
  • Flipboard
  • Flipboard
Afficher les commentaires
0