Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Querelles politiques autour du financement du Vélodrome…

Par Publié le - Mis à jour le


 

 

 

La rénovation du Stade Vélodrome, maintenant appelé Orange Vélodrome coûte cher aux Marseillais. Alors que la mairie tente de justifier son financement, le PPP (Partenariat Public Privé) avec Arema est dénoncé par l’opposition. Benoît Payan (PS) pointe du doigt ce choix et le montant des intérêts.

 

 

« 173 M€ d’intérêts pour 105 empruntés, il y a quelque chose qui ne va plus »

 

 


« Le PPP est un contrat perdant-perdant, mais pas pour tout le monde. Pas pour Arema, pas pour Bouygues, sa maison-mère. Plus on regarde ce contrat plus on reste perplexe … La ville va devoir payer pour le stade 278 M€ sur 30 ans… 173 M€ d’intérêts pour 105 empruntés, il y a quelque chose qui ne va plus. Un surcoût pour la ville de 93 M€, soit 8 piscines ou 30 groupes scolaires. »

Benoît Payan – Source L’Equipe / AFP


 

 

 

 

La réponse de la Mairie n’est pas sur les chiffres mais sur le bien-fondé de ce nouveau Stade. La défense de Jean-Claude Gaudin et de son adjoint aux finances Roland Blum lors du conseil municipal n’a pas convaincu l’opposition. « Ce stade Vélodrome, il est magnifique, sans le stade Vélodrome nous n’aurions pas eu l’Euro de football 2016, a martelé le maire de Marseille.» Monsieur Blum assume la subvention versée en 2015 à la filiale du groupe Bouygues : «Finalement avec 13 M€, avoir le plus beau stade de France, dont les Marseillais peuvent profiter, ce n’est rien d’exagéré.»

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0