OM Info Mis à jour le - Publié le - Par

OM – [OLYMPIENS] FRANCHIR ENCORE UN PALIER…

.
Info Chrono
Top articles de la semaine

Hèèè ma fouaaa, on se paye quelques certitudes mais le match de ce soir m’inquiète.
 
Ma crainte réside dans le fait qu’on a pas envie que ça s’arrête, c’est trop beau d’enchaîner les victoires et de se sentir fort. La deuxième place nous resterait acquise même en cas de défaite, et c’est une très bonne chose, mais si on pouvait encore se mettre quelques points dans le matelas, ce serait sympa.
 
Elle est emmerdante cette équipe angevine qui a pour les plus anciens d’entre nous un parfum d’années 60-70. Dans ces années-là, Angers était un pilier du championnat de D1. Les vieux se souviennent de cette incroyable demi-finale retour de Coupe de France en 1969 dans un Vélodrome tellement plein à craquer que les supporters étaient assis à 10 cm des lignes de touche et de sorties de but. J’ai manqué ça, mon premier vélodrome fut pour l’année qui suivit.
 
Cette équipe coachée de main de maître par Moulin est solide, et l’OM constitue depuis longtemps un adversaire de choix pour ce club. Il l’est aussi pour tous les autres, je ne sais s’il faut dire, heureusement ou malheureusement. Le premier peut-être.
 
Je vous avoue d’un autre côté que je ne l’ai pas vu jouer cette saison et que j’ai du mal à visualiser le match qui nous attend. Je me méfie toujours des équipes qui nous annoncent des absents parmi leurs titulaires habituels. Le genre de nouvelle qui fait inconsciemment tomber la vigilance de l’adversaire…
 
On a une idée de la composition de l’équipe marseillaise, mais comme l’a indiqué Villas-Boas, elle adoptera une stratégie différente de vendredi soir au cours du match contre Brest.
 
Ainsi évitera-t-on peut-être le pressing haut pour ne pas laisser d’espace dans notre dos. Nous allons voir ça. C’est passionnant. Mais il faut gagner, quel que soit le moyen, manière ou pas manière.
 
Le but égalisateur des brestois a encore laissé apparaître que l’équipe, au-delà de la volonté, de l’énergie, qu’elle est capable de déployer, affiche encore des absences coupables qui peuvent lui nuire. Comme d’habitude, il faudra éviter d’encaisser le premier but.
 
Une chose est à peu près certaine, nous ne nous procurerons pas autant d’occasions que vendredi dernier. Sera-t-on capable de gérer l’adversaire ? De travailler à le faire sortir, le fatiguer, enrayer ses contres ? Saura-t-on se montrer tueur dans la surface ?
 
Au-delà de la victoire, mes attentes seront autour de ces trois points : clean sheet, maîtrise, efficacité… la marque des grandes équipes. On en est pas encore là, mais on peut espérer, compte-tenu des progrès olympiens, que ce match à Angers constituera un nouveau palier vers cet idéal.
 
Allez l’OM.
 
Vive le grand Roger Magnusson !