PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
PUBLICITÉ

OM – [OLYMPIENS] LE LUSTRE PLUTÔT QUE LES LEDS…

Mis à jour le - Publié le

Hèèè ma fouaaa, on a beau s’y attendre, avoir laissé venir cet évènement qui n’en est plus un depuis un moment en toute sérénité, ça fait très mal quand même.
 
Certes, il y a quelques années j’éprouvais derrière chaque défaite contre l’ennemi de la capitale, l’envie de me mettre dans un grand trou et de ne plus rien écouter ou entendre pendant trois jours. Nous n’en sommes plus là.
 
Depuis 2011 et l’arrivée des qataris, le club parisien n’a cessé de se renforcer au point qu’aujourd’hui plus personne ne peut s’opposer à lui dans l’hexagone. L’OM bien au contraire, racheté par un américain pas si fortuné mais très affairiste, n’a cessé de rentrer dans le rang. Ce lent glissement dans la médiocrité du football entraîne peu à peu une baisse terrible de passion à Marseille. Il est des signes qui ne trompent pas.
 
La Provence mettait hier en avant la montée des ventes d’un maillot pourtant honni dans l’enceinte même de notre ville. Mais il n’y a pas que ça.
 
Les bistrots qui ouvrent les soirs de match, et surtout ceux qui ont un abonnement aux chaînes payantes qui retransmettent les rencontres, sont de plus en plus rares.
 
Dans le snack habituel où je me trouvais, qui avait fait le plein pourtant pour l’occasion, j’ai observé que les jeunes n’étaient plus comme moi, les yeux rivés sur l’écran. Non, ils discutaient, se montraient leur téléphone, comme d’habitude. Sans plus. Si ça devenait chaud, ils revenaient sur l’écran, mais sans manifester, avant de poursuivre leurs échanges.
 
Deux hommes présents hier au Parc des Princesses devaient nous mettre sur une trajectoire nous permettant de battre régulièrement le QSG, ils nous l’avaient annoncé.
 
Y croyaient-ils eux-mêmes ? J’ose le penser tellement ils ont montré leur incompétence. Ce n’est pas le 4-0 d’hier, atteint dès la mi-temps, qui permettra de changer les choses.
 
Après une période pendant laquelle le club, sans acquérir de grands résultats contre supposés plus faibles, a réussi à se maintenir près du podium, il entre dans une autre qui pourrait le voir glisser en ces zones de ventre mou que nous ne goûtons guère, qui signalent que le pourtant si prestigieux Olympique de Marseille est durablement rentré dans le rang.
 
Jacques-Henri Erreur qui a jusqu’ici évité de répondre sur ses responsabilités dans la fonte comme neige au soleil des plus de 200 millions d’euros mis sur la table par l’américain, devra bientôt nous expliquer comment il compte faire pour nous ramener tout en haut. Qu’il ne se mette pas en tête de nous faire croire qu’il y parviendra en laissant la place aux jeunes, la formation c’est bien beau mais sauf à se retrouver avec une génération spontanée exceptionnelle, je vois pas comment on fait podium avec des gens pas encore aguerris. On a vu ce soir où en est Kamara quand le niveau se relève.
 
Nous qui bouillons d’amour et de passion pour ce club, n’avons guère envie de le voir devenir ce qu’il ne sera jamais : un club gentil et policé qui propose pour seul spectacle des jeux de leds avant les matchs.
 
Ce 4-0 cinglant, mon cher Jacques-Henri Erreur, c’est tout de même un peu ton œuvre. Certes il y a un écart de budget, je n’ai cessé de le dire. Mais ce ne sont pas les minables impulsions que tu donnes dans sa conduite qui peuvent laisser espérer que l’Olympique de Marseille retrouve bientôt son lustre, bien plus éclatant que tes leds.
 
Avec McCourt, vous allez devoir changer de paradigme. Remettre des sous, et vous bouger le cul. Ou alors partez, partez vite.
 
Vive le grand Roger Magnusson !
 
Vous trouverez ci-dessous mon article à chaud d’hier au soir :

OM – [OLYMPIENS] LE QATAR EST AILLEURS…


 
 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0
     
    yandex bola