OM Info Mis à jour le - Publié le - Par

OM – [OLYMPIENS] MANQUE DE TALENT…

.
Info Chrono
Top articles de la semaine

Hèèè ma fouaaa, c’était un beau dimanche de l’été indien. Il faisait chaud même à la sortie du Stade, les baigneurs s’en étaient donnés à cœur joie tout au long de la journée dont j’avais passé l’essentiel aux Goudes, avec une belle bouillabaisse le midi… nous aurions tellement adoré finir sur une victoire olympienne.
 
Au Stade, il y avait eu cet inutile hommage à Chirac et une marseillaise déplacée que les supporters ont tolérée sans approuver.
 
Il y eut surtout ce tifo extraordinaire du virage sud en hommage à Gunnar Andersson qui a dû toucher sa famille venue spécialement.
 
Et puis il a bien fallu affronter des rennais arrivés sur la pelouse pour repartir avec un résultat intéressant pour eux. Ils n’ont pas eu à attendre longtemps. M’Baye-Niang ouvrait la marque à la 19e minute sans que nous nous soyons montrés particulièrement dangereux auparavant. Ce M’Baye-Niang qui fit impression, qui nous avait été proposé pour une poignée de cacahuètes il n’y a pas si longtemps il me semble.
 
Les rennais étaient coriaces, volontaires, disciplinés, techniques, rapides, puissants, solidaires et talentueux. Je n’exagère pas. Je ne cherche guère non plus à relativiser la moyenne performance olympienne, disons que nos joueurs diminués par des absences de taille ne faisaient pas face à n’importe qui hier au soir.
 
Le formidable allant que l’équipe olympienne avait manifesté contre Montpellier, sans arracher de victoire non plus, n’a pas été retrouvé. On peut le regretter. Mais comme je le titrais dans mon billet à chaud : Peut-on faire mieux ?
 
Stephan avait fermé les côtés. Ses joueurs ont enfoncé, pilonné notre côté gauche, en première mi-temps, celui d’un Amavi défaillant qui a encore montré ses limites. AVB a beau tenté de sauver son soldat en conférence de presse, il faut bien porter le constat que le joueur auquel nos dirigeants n’ont pas été foutus de trouver un remplaçant n’a absolument pas le niveau pour jouer à l’OM. Cela dit, je partage l’opinion du coach sur les sifflets pour Amavi quand il avait la balle, c’est nul. Attendez au moins qu’il perde le ballon.
 
Ce fût d’autant plus difficile pour l’OM que Benedetto n’était pas dans un grand soir. Il perdit des ballons en première mi-temps, et ses partenaires eurent du mal à le trouver. Il foira ses quelques tentatives.
 
Sarr fut meilleur en deuxième mi-temps comme arrière droit, et il eut le mérite d’aller tirer le corner qui donna l’occasion à l’OM d’égaliser.
 
Sanson est toujours ce monstre physique rempli d’abnégation mais il ne fit rien de bon. Il est toujours difficile de comprendre son jeu, là où on peut trouver plus de cohérence footbalistique chez Rongier. Je dois dire que je suis curieux de la prochaine association Lopez-Rongier, puisque Sanson sera prochainement suspendu. Elle me semble plus complémentaire. Nous avons tous vu un Rongier intéressant, mis à part une passe dans l’axe à l’adversaire, en première mi-temps, qui aurait pu coûter cher.
 
Lucas Perrin a confirmé tout le bien qu’on pouvait penser de lui. Il a fait un match solide. Tout le reste a été moyen et le nul obtenu à la fin du match n’est pas incongru.
 
Nous ne sommes qu’à trois points de la deuxième place, rien n’est donc joué, mais Payet n’est pas encore prêt de revenir, Thauvin encore moins… deux joueurs parfois capables de nous amener l’inspiration plutôt absente en ce moment.
 
Car voilà le problème… cette équipe travaille bien, mais elle manque de talent. Sauf dans les buts où Mandanda nous aide grandement ces derniers temps à grappiller des points ici ou là, d’ailleurs, la chanson du Fenomeno ressort désormais.
 
Vive le grand Roger Magnusson !
 
Vous trouverez ci-dessous mon billet écrit à chaud et publié juste après le coup de sifflet final.
https://www.footballclubdemarseille.fr/non-classe/om-olympiens-peut-on-faire-mieux.html