OM Info Mis à jour le - Publié le - Par

OM – [OLYMPIENS] OM, DÉFENDS-TOI !!!

.
Info Chrono
Top articles de la semaine

Hèèè ma fouaaa, on ira pas jusqu’à oser dire que le point obtenu grâce à l’égalisation de Germain, hier face à Montpellier, pourrait compter en fin de saison, mais comme dirait Paga, en tout cas, on se le souhaite.
 
Tout le monde s’accorde sur l’idée que ce point ne traduit pas tout l’investissement et l’adhésion des joueurs au projet de jeu du coach. Ils méritaient mieux, leur malheur venant d’une erreur d’appréciation d’Amavi qui se laisse prendre le ballon par Mollet, lequel adresse un centre vicieux, tendu, que Sarr mal positionné, le b.a.ba du manuel du défenseur lui commandait d’être face au jeu, pousse le ballon au fond de ses propres cages.
 
Il est rare dans la vie de l’OM que presque à l’unanimité, la qualité du jeu, et l’investissement des joueurs passent avant un score qui ne nous arrange pas. Mais en terme de circulation du ballon et d’impact, il y avait longtemps qu’on avait pas vu autant de qualité. Osons le dire, depuis Marcelo Bielsa. On pourrait presque se consoler en se souvenant que notre coach argentin adoré avait lui aussi connu des difficultés avec le Montpellier de Courbis, lequel avait eu la chance de tomber deux fois au bon moment.
 
On peut bien sûr espérer que la qualité du jeu se maintienne voire, augmente. Mais il n’y a pas de quoi se réjouir au regard des suspensions qui sont venues hier s’ajouter aux blessures. Villas-Boas va se retrouver avec des cartouches en moins, lui qui en disposait déjà de si peu.
 
La charnière utilisée sur les derniers matchs n’est plus reconductible pour un moment avec la blessure importante d’Alvaro, ce qui va obliger au bricolage. Les latéraux, qui ne manquent pas de combativité, ne sont pas des joueurs de football suffisamment complets pour prétendre jouer chez nous, quand on connaît l’importance des centres dans le foot moderne, et surtout quand on a un Benedetto et un Germain dans la surface.
 
Et pour terminer, il y a encore trop d’imprécisions, d’indécisions de l’ensemble de nos joueurs dans les aspects les plus offensifs du jeu.
 
Nous avons certes tiré un grand nombre de fois au but, mais pour quel résultat ? C’était souvent contré, ou c’était trop tard, un poil trop tard, un poil trop long, et par-dessus tout, les centre imprécis etc. Il faut travailler cet aspect, se mettre dans la tête que tout le monde doit se montrer dangereux.
 
Il faut rajouter au tout la question de l’arbitrage. Deux penaltys auraient pu être sifflés, mais quand il s’agit de l’OM non, les pénos sont évités, de même que le VAR auquel l’arbitre ne fit même pas appel. Villas-Boas a montré son mécontentement, mais vous avez entendu Eyraud ? Mettre un peu de pression sur l’arbitrage, c’est utile. Défends ton club ou casse-toi, tu sers à rien.
 
J’en lis souvent qui appellent à l’utilisation des jeunes, ils vont être servis dans les jours qui viennent, à ceux qui seront appelés à combler les absences de se montrer maintenant à leur avantage, leur destin peut se jouer là, il faudra tout donner sans trembler. Mais pas seulement les jeunes. Nemanja Radonjic qui fit une entrée correcte, pourrait prendre la place de Payet à Dijon, il est temps pour lui de nous montrer de quoi il est capable. Nous attendons de sa part qu’il mobilise toute la concentration nécessaire pour faire les bons choix et exploiter sa vitesse d’exécution. On en a marre d’attendre son éclosion.
 
Il y a de quoi se marrer en pensant à la semaine calme qui vient de passer. On se faisait tellement chier qu’on a même vu Le Phocéen faire un article se demandant si Benedetto était aussi bien que ça, voilà qui m’a fait bien rire. Tout était tellement presque parfait qu’on se cherchait la petite bête.
 
Il demeurait tout de même des inquiétudes défensives que le match contre Montpellier n’a pas effacées. Les hommes de Der Zakarian ont pu nous marquer trois buts, deux annulés très légitimement pour hors-jeu. Mais avec cette défense centrale qu’il va falloir rebâtir, nos deux latéraux qui nous font peur… l’inquiétude va demeurer. Surtout que Sakaï risque d’être encore un peu juste. Et voilà qu’on a envie de crier : OM, défends-toi maintenant !!!
 
Vive le grand Roger Magnusson !
 
Vous trouverez ci-dessous mon billet de sortie de match :

OM – [OLYMPIENS] LA FRUSTRATION HABITUELLE…