Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM – [OLYMPIENS] ON BANDE AVEC RENÉ…

Par

Hèèè ma fouaaa, ce fût pas du tout le match que j’attendais. Je pensais perdre ce match, et nous le gagnons après un grand combat.
 
Je voyais les rennais nous rentrer dedans de la 1re à la dernière minute. Nada. Nous avons vu au contraire un OM bien en place, exerçant une domination territoriale qui ne ne trouva malheureusement pas de concrétisation au tableau d’affichage. Alvaro trouvait le poteau sur un renvoi qui lui revenait dans les pieds, suite à un corner. Mais 3 minutes plus tard, l’arbitre donnait un coup-franc à Rennes, à la limite de la surface, alors que Sarr n’avait absolument pas fait faute. Au chapitre occasion, il y avait eu une opportunité pour Bourigeaud, parti à la limite du hors-jeu, qui dos au but exécutait un bon enchaînement contrôle poitrine-retourné, mais ça passait au-dessus. Il y avait de l’intensité, mais les défenses prenaient systématiquement le pas sur les défenses. Les équipes se séparaient sur un score vierge à la mi-temps. Installés à une table du bar des Madets avec René Malleville et un supporter venu spécialement d’Arles, nous n’avons par contre pas compris l’embrouille de la mi-temps.
 
Les rennais sont revenus avec d’autres intentions en deuxième période. Ils avaient décidé de monter leur niveau d’intensité et de jouer plus haut. Ce n’était guère productif jusqu’à un tir de Rafinha qui passait de peu à côté, on poussait un ouf de soulagement.
 
À la 68e, c’est Payet qui frappait en pivôt mais Mendy sortait une belle horizontale pour s’interposer. Mais il faut le dire, nous avions plus de mal à nous exprimer. Germain était entré à la place de Radonjic plutôt transparent.
 
À la 72e, Mandanda, déjà auteur d’un bel arrêt en 1re, sortait opportunément au pied en dehors de sa surface pour contrer un rennais qui arrivait seul.
 
Strootman remplace Rongier, on se dit que Villas-Boas veut tenir le nul.
 
Le tournant du match est à la 84e. Il y a un attentat sur Lopez qui avait remplacé Benedetto, on se demande comment l’arbitre ne sort pas le rouge. Sur le coup-franc, Payet réussit une magnifique frappe que Mendy ne parvient même pas à empêcher d’aller sur le poteau, mais Strootman, qui n’est pas hors-jeu reprend de volée et catapulte la balle au fond.
 
L’arbitre donnait 6 minutes d’arrêt de jeu mais ça tenait. Magnifique opération de l’OM qui rejette son adversaire du soir à 8 points en attendant son match en retard.
 
Ils se sont tous arrachés, grand match de Mandanda et de toute l’équipe, rentrants y compris. Il sert à rien Strootman ?
 
L’OM de Villas-Boas est grand.
 
À côté de moi, René Malleville Twitter qu’il bande. On bande tous avec lui.
 
Vive le grand Roger Magnusson !
 
Thierry B Audibert
 
 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0