Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM – [OLYMPIENS] ON S’EN CONTENTERA…

Par Mis à jour le - Publié le

Voilà vé, l’OM est allé s’imposer dans la douleur à l’issue d’une rencontre disputée. Ce fût difficile, rude, sur un but un peu gag, contre une équipe volontaire mais sans talent. Mais ça passe.
 
Retour du 4-4-2 losange avec Cuisance en pointe haute. Exit Sanson au profit de Gueye. En défense centrale, Balerdi donnait la possibilitè à Caleta-Car de souffler un peu. Une météo guère propice à la pratique du football. Vent, pluie obligeant les joueurs à plisser les yeux.
 
7e corner de Thauvin coupé au 1er poteau, Nardi met de nouveau en corner…. qui ne donnera rien.
9e Frappe de Wissa, sans problème pour Mandanda.
12e Gueye se troue pour dégager un ballon, sans conséquence.
On se fait presser sur nos 25 mètres, on a du mal à sortir le ballon. À la récupération, les lorientais percutent. Un scénario que nous avons déjà rencontré.
15e Sakaï en retrait pour Cuisance, mais le ballon reste scotché dans les pieds du néo-marseillais.
19e Gueye se fait démonter par Boisgard qui prend un carton. Le coup-franc ne donne rien, mais le ballon revient dans les pieds de Thauvin qui cherche la lucarne opposée, sans succès.
24e Rongier obtient un corner sur un tir mouligasse. Ça donne rien.
 
On s’est sorti du pressing en passes courtes, techniques. Il y a une recherche de verticalité, mais cela reste improductif en arrivant dans les 20 derniers mètres. Il y aura trois enchaînements intéressants jusqu’à la 30e sans constituer des temps forts à proprement parler.
34e centre de Cuisance vers Thauvin en position d’avant-centre. Trop haut pour Flo, dommage.
 
À noter, beaucoup d’abnégation pour le milieu marseillais pour récupérer le balllon à la perte de balle. De beaux gestes défensifs alternativement de Kamara, Rongier, Gueye depuis le début du match.
40e Amavi fait un geste brésilien pour dribbler son vis-à-vis venu le presser…. quelques mètres plus haut il rend le ballon à l’adversaire.
42e Magnifique passe de Gueye en profondeur pour Thauvin qui décale Sakaï, lequel lui rend le ballon, mais l’attaquant marseillais frappe à côté.
 
Bilan de la 1re mi-temps. Des progrès côté olympien pour se sortir du pressing et desserrer l’étau, avec plus de maîtrise technique, un peu plus de verticalité, des lignes compactes, Lorient n’aura pas trop insisté. Une vigilance de tous les instants au milieu pour étouffer les contres lorientais dans l’œuf. Mandanda n’a d’ailleurs pas touché le ballon. Il manquait juste de la qualité dans l’avan-dernier geste. Benedetto et Thauvin se retrouvant trop souvent esseulés dans la surface. Une domination marseillaise, la possession de balle, il fallait monter le niveau d’un cran après la reprise.
On nous annonçait que Lorient était toujours meilleurs dans la 2e partie de la rencontre, et de fait, Mandanda se voyait un peu plus sollicité sans qu’il ait non plus à particulièrement s’employer.
 
50e Kamara se trouait face à un lorientais, le ballon arrivait dans les pieds de Boisgard qui croisait trop son tir…… ouf !
54e Sur un coup-franc excentré à 40 mètres, Thauvin envoyait un grand coup de tatane qui s’élevait très haut et qu’on voyait tous sortir, y compris le gardien lorientais mais Balerdi y croyait jusqu’au bout et de la tête parvenait à la croiser pour la mettre au fond. 0-1
59e Magnifique centre de Thauvin pour Benedetto qui met une tête plongeante, pas cadrée malheureusement.
64e Mandanda relâche un ballon sur un tir de loin, il revient dans les pieds d’un lorientais qui met heureusement au-dessus.
Cette 2e mi-temps se passe le plus souvent dans notre camp. Les lorientais jouent leur va-tout.
70e Sanson entre à la place de Gueye carbo mais auteur d’un bon match.
71e Thauvin lancé par Cuisance tergiverse et fait avorter cette opportunité. Il est vrai qu’il n’avait pas beaucoup de solutions.
73e Hamel met une tête au-dessus sur un centre. Attention. Il faudrait mettre le pied sur le ballon.
76e Balerdi sur une balle en profondeur se voit d’abord devancé mais il rattrape le coup en vieux briscard.
78e Sanson frappe aux 18m à la sortie d’un beau mouvement Thauvin-Sakaï-Rongier. À côté.
80e Thauvin servi par Benedetto frappe à côté oubliant complètement Cuisance mieux placé pour frapper de face.
81e Radonjic remplace Thauvin.
85e Amavi s’interpose sur une frappe lorientaise dans la surface. Pas sûr que que Mandanda était battu.
88e Aké remplaçait Benedetto et Caleta-Car entrait aussi.
90e Aké frappait aux 20 mètres, de peu à côté.
 
L’OM résistait jusqu’à la fin, remportant son deuxième match à l’extérieur après la victoire à Paris. C’est le 2e succès consécutif en championnat. Il n’efface pas la rencontre insipide disputée en Grèce mercredi. Cette victoire permet au moins de revenir à la hauteur du Qatar et de Rennes qui caracolait en tête il y a peu.
 
Beaucoup de déchets devant, mais beaucoup d’abnégation au milieu et derrière. Aucun génie, un manque d’inspiration, mais l’ensemble devait se rassurer. On ne bat pas un foudre de guerre, mais cela avait tout l’air du match-piège avec les conditions climatiques et l’essentiel est que l’OM ait passé l’obstacle. On s’en contentera.
 
Vive le grand Roger Magnusson !
 
Thierry B Audibert
Suivez-moi sur Twitter : @TBAudibert
 
 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0