PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
PUBLICITÉ

OM – [OLYMPIENS] SUBIR LE FC BOURRIN

Publié le - Mis à jour le

Hèèè ma fouaaa, le championnat de Ligue 1 pose quand même un sacré problème.
 
J’ai fait le tour des différents talks olympiens du lundi, le sujet a captivé les micros.
 
Invité de l’un d’entre eux, celui du Débat Foot Marseille sur le FC Marseille où vous êtes en train de me lire, entre parenthèses, une émission sans doute aussi agréable à regarder qu’à faire, parce qu’il y règne une excellente ambiance avec des mecs comme Benjamin Courmes, Nicolas Filhol, Mourad Aerts et la vieille connaissance que représente pour moi Jean-Charles de Bono, qui ne se prennent pas pour d’autres, reçoivent bien leurs invités, un accueil décontracté dans un bon et véritable climat de travail, bref… invité du DFM, j’ai eu l’occasion de dire que je ne me souvenais pas avoir vu si peu d’écart entre les équipes dans l’histoire du championnat, alors que nous sommes déjà au tiers de la compétition.
 
Quelle lecture faire de positions si resserrées ? Cela plaiderait-Il plutôt pour une baisse ou bien un retour de la qualité ? Ne serait-il pas possible de dire que devant le manque de moyens de la plupart des clubs, on s’est équipé avec les joueurs les plus accessibles, et que les forces sont maintenant harmonieusement réparties avec des effectifs qui ne sont pas sur un haut niveau d’excellence. Le fait que quantité de petites équipes soient obligés d’être créatives dans leur recrutement, font que leur adresse dans cet exercice leur permet de combler une partie des erreurs de recrutement de plus riches. Des inconnus arrivent plus facilement à se montrer et tirent ainsi leur équipe vers le haut.
 
Mais ce qui est fou, c’est qu’il est quasiment impossible de savoir quelles équipes parmi les favorites vont se montrer plus régulières et plus détachées à un moment avant de véritablement décoller. Il y a beaucoup d’arguments qui se valent dans la possible relance définitive de celui-ci ou celui-là.
 
Il faudra donc surveiller de très près ceux qui trouveront la bonne relance et qui pourront enchaîner au-delà de trois victoires. Le reste nous importe peu à condition que nous soyons dans le bon train pour les accompagner.
 
Ces écarts ne resteront peut-être pas jusqu’à la fin du championnat, le destin de ce dernier ne devrait pas tarder à se voir bousculer.
 
Mais globalement, on a l’impression que les joueurs sortent pour la plupart du FC Bourrin… le manque de talent semble généralisé, notamment sur le plan offensif. Et je trouve que depuis quelque temps nous sommes obligés de le subir. Ceux qui voudraient m’expliquer qu’au contraire, les écarts si resserrés signifient une plus grande qualité des différentes équipes, auront beaucoup de mal à me convaincre.
 
À l’OM de marquer maintenant sa différence.
 
Vive le grand Roger Magnusson !
 
 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0
     
    yandex bola